Japon : victime du tourisme de masse ?

19 réponses

Bonjour à toutes/tous,

Petite question quelque peu étrange dans la mesure où je fais moi-même partie intégrante de ce que je déplore. Cela fait 10 ans que je me rends au Japon. Et depuis 2 ans, je suis de plus en plus choqué par la transformation de certaines parties du pays en vrai "parc touristique géant".
Certains lieux de Tokyo et Kyoto deviennent comme Paris aux abords de la tour Eiffel (avec tous les soucis que ça engendre comme des incivilités de certains, la perte de l'identité qu'on était venue cherche si loin...). Et je ne peux que le déplorer tout en étant impuissant et moi-même mal positionné pour critiquer ce mouvement dont je fais inévitablement partie.

Souvenez-vous, jadis, vos amis ou collègues à qui vous vantiez le pays et qui vous regardaient l'air de dire "qu'est-ce qu'il a été faire là-bas...". Aujourd'hui, vous les entendez dire "cette année, on a prévu le Japon" + l'idée reçue qu'il vous lance comme si vous ne connaissiez rien du pays "dis, le croisement à Shibu-machin a l'air incroyable ! Et qu'est-ce que les Japonais sont gentils ! Tu sais que tu peux même oublier tes affaires et les retrouver après ? Et les toilettes, wow...".

Alors, oui, c'est le jeu. Il faut l'accepter. Certes, ce serait égoïste de garder pour soi alors que nous faisons partie des touristes. Mais avouez que ça fait un peu mal au coeur, non ? Vous qui avez connu le Japon sans cet afflux de masse. Presque comme une perle rare. Depuis 2010, le nombre de touristes a TRIPLE ! Et les chiffres que prévoit le pays sont affolants (même si pour l'économie du pays, c'est super !). Sans oublier les JO de 2020 qui approchent...
Comment vivez-vous cela ? Remarquez-vous (aussi) que le nombre de touristes a triplé ?
Sentez-vous comme moi que ce que vous aviez aimé au Japon, ce côté justement moins touristique, plus authentique est en train de disparaitre en certains endroits (sans être alarmiste) ?
Je me souviens d'être monté cette année dans un bus à Kyoto et j'ai entendu que de l'anglais, du français + les incivilités de certains qui occultent un savoir-être japonais tant apprécié. L'expérience n'est définitivement plus la même... Pour finir, les infrastructures ne semblent pas vraiment suivre cette croissance exponentielle (cf. les bus à Kyoto ; certains temples où il faut faire plusieurs heures de file en avril/oct/nov).

Bref, j'ai l'impression et la peur de perdre ce bonheur qui me faisait revenir au Japon si souvent...
Paradoxe, car je ne veux pas être égoïste et j'aime partager notamment sur ce site l'attrait pour ce pays formidable mais ne seriez-vous pas triste que le Japon (du moins, certains lieux) devienne comme la tour Eiffel à Paris ? Un lieu que les Parisiens ont cédé aux touristes et au commerce inhérent à leur venue.

Aussi, auriez-vous des lieux principalement à Tokyo/Kyoto préservés de cette agitation touristique ? Ou même ailleurs, au Japon... ?
Ce message est avant tout pour voir si vous partagiez ce point de vue (même un peu) ou si je ne suis qu'un égocentrique et égoïste touriste ? :-)))

Question intéressante ?
4.63/5 (27 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

16 Août 2017
20:45

Forcément, les grandes villes s'adaptent au tourisme de masse car c'est une source de revenue importante, cependant, il est possible de sortir des sentiers battus pour arriver dans des petits villages ou villes préservés de ce phénomène.
Je ne suis encore jamais allé au Japon, mais je pense que je ne commencerai pas par Tokyo, non pas que je boycotte la capitale, c'est simplement que le coût de la vie y est plus important, et je pense que la ville a été trop transformée par ce nouveau gagne-pain. Bien sur je la visiterai un jour, mais je privilégierai d'abord un Japon plus traditionnel tel qu'il était avant ce phénomène.

16 Août 2017
21:58

J'ai fait le même constat en 2015 lors de mon dernier voyage. Je dirais simplement que j'ai eu l'avantage d'avoir visiter les gros spots touristiques avant cette vague et qu'il suffit de sortir des sentiers battus pour être tranquille, du moins pour un moment.

cc
16 Août 2017
22:25

Je n'ai qu'un seul voyage à mon actif mais je pense qu'il va falloir s'y faire, surtout que le Japon a prévu de continuer dans cette voie avec les JO de 2020 qui arrivent. Après, effectivement, je pense que Kyoto est la ville préférée des Occidentaux, vu que moi aussi j'en ai croisé plein lors de mon voyage (plus qu'à Osaka, Nara, Himeji et Tokyo même).
Ensuite, les gens ont quand même le droit de partir où ils veulent, les voyages sont plus accessibles, alors autant en profiter non ?
Je n'ai pas vu quelque chose de comparable à la Tour Eiffel au Japon, il y a peut-être le Pavillon d'Or ou la Tokyo SkyTree mais c'est normal je dirais car ce sont des endroits touristiques par définition. Après il est possible que les chiffres stagnent dans 1 ou 2 ans, on ne sait pas. Vous ne devriez pas avoir peur revenir au Japon, à cause de l'augmentation des touristes. Dans ce cas-là, oubliez plein d'endroits dans le monde. C'est étrange comme réaction...
Kyoto est de toute façon mal organisée à ce niveau-là, c'est ce que j'ai constaté aussi. Je me demande comment vont-ils faire lors des JO pour les bus, les hôtels, les temples etc... Surtout que la ville est déjà en capacité maximale apparemment.

Comme le dit さとし、il faut sortir du Tokyo-Kyoto, il y a encore des endroits avec peu de touristes à mon avis (Kyushu, Shikoku, Hokkaido etc...)
Et puis au fond, le Japon ne nous appartient pas donc on ne peut pas vraiment empêcher le pays d'accueillir plus de touristes ^^
Je ne pense pas que le Japon pourrait devenir une Thaïlande 2.0 ou une sorte d'Espagne en termes de fréquentation touristique, car les 3/4 des touristes sont et resteront Asiatiques. Pour les Occidentaux (Européens, Américains, Canadiens, Australiens etc...), le Japon représente de la préparation, de l'argent, du temps etc... Ce qui est le contraire pour les Chinois ou Coréens par exemple. Vous pouvez consulter les chiffres sur https://www.tourism.jp/en/tourism-database/stats/ et vous verrez que la part de Français est basse dans les touristes étrangers.

Bref, pour Tokyo, je prévois moi-même d'aller dans des endroits moins fréquentés et plus alternatifs comme Ikebukuro, Nakano Broadway, Koenji, Waseda etc... Je ne retournerai pas à Kyoto par contre, pas car ne je n'aime pas, mais plutôt parce que je ne veux pas retourner dans les bus blindés.
En plus à Kyoto, prenez le tram entre Arashiyama et la station Nijo, vous n'aurez pas de touristes, c'est 100% local.
J'ai aussi envie de dire que, lorsque j'y suis allé l'année dernière, j'ai toujours senti que j'étais au Japon et pas autre part. Idem quand je vais à Paris ou à Londres, qui sont des villes très touristiques pour le coup. Si vous avez un problème avec cela, vous n'avez qu'à sortir des attractions touristiques, il y a tellement de choses à faire au Japon et cela vaut pour tout les pays du monde en général. Dites-vous que malgré cela, il y aura toujours des endroits moins fréquentés que d'autres où vous serez plus tranquille... Personnellement, je ne me fais pas trop de soucis avec ça...

17 Août 2017
00:31

Quand je vais à Tokyo, c'est généralement pour aller au musée (surtout au musée de la photographie) ou pour voir et photographier de compétitions sportives (surtout natation). Je n'y vois pour ainsi dire jamais d'étrangers.

Tout ça pour dire que, bah, les touristes, ils sont dans les coins à touristes, lesquels sont bien connus et répertoriés.

theGrintch
17 Août 2017
02:16

Moi au contraire, j'y vois un côté bénéfique plutôt. Les personnes de mon entourage avaient un peu peur du japon (écriture incompréhensible, loin de leur monde, etc...), a tel point que c'était une destination impensable pour eux et leurs enfants ados.
Je suis actuellement au japon, voyage de 3 semaine avec une connaissance pour qui le Japon est sont premier voyage. A part quelques destinations où il y avait beaucoup de monde, le dépaysement reste total.
Du coup je me demande, si c'est c'est le nombre de tes visites du Japon fait que tu t'es adapté a l'aspect exotique et que tu ne remarques plus que les effets "négatifs".

LePoulpeMaudit
17 Août 2017
02:46

Donc en fait tu veux juste nous dire que toi ça fait dix ans que tu vas au japon et te sentir un peu au dessus du "touriste lambda" ?

Je vois pas trop l'intérêt de ce post en fait à part un truc qui vise à flatter ton égo. Bien sur au plus il y a de touristes au Japon, au moins tu seras spécial :)

Ce que je ne comprends pas, c'est que après 10 ans, tu continues à ne parler que de Tokyo et Kyoto alors qu'il a tellement d'autres endroits à voir... prends une voiture sur Shikoku et passes y tes vacances, tu verras peu d'étrangers :)

Youpiholayoupi
17 Août 2017
03:32

Bonjour, je suis installe au Japon depuis 8 ans. Au dela des sites touristiques sature et de l'hotellerie qui augmente ses tarifs de facon exponentielle, le Japon est en deflation et le cout de la vie n'est pas plus eleve qu'a Paris ou sur la cote d'Azur...
Le probleme de la saturation touristique, c'est que les locaux saturent aussi avec les etrangers, ils sont de moins en moins ouvert a cause effectivement des incivilites de certains.
Cela dit, le Japon ne se resume absoluement pas a Tokyo et Kyoto... et il reste evidemment preserve en beaucoup d'endroit de cette prise d'assault. Apres c'est le jeu, nouveau touriste, habitue ou resident, on est tout simplement pas japonais. Et pour repondre a une partie de votre question, apres tant d'annee, je ne considere pas comprendre mieux le pays qu'un autre, au contraire, vu que j'y suis toujours, c'est que je ne dois rien avoir compris xD

17 Août 2017
05:34

C’est pour ça que j’ai choisi de vivre en campagne plutôt qu’en ville même si j’aime bien aller deux fois par an faire le touriste dans les grandes villes styles Osaka kyoto ou tokyo, même si il y’a beaucoup de monde tout le monde a le droit de visiter le Japon.
La où je vis je dois voir 1 étranger tous les 2-3 mois et encore et des fois ça fait du bien de se mélanger avec les autres étrangers lors de voyages dans le japon

Missayuri
17 Août 2017
06:24

Le plus grand inconvénient du tourisme est que les touristes eux mêmes veulent être des voyages mais veulent être les seuls à les faire...

Malheureusement ça ne fonctionne pas comme ça, meme Si on y va depuis des années il y' aura toujours quelqu'un qui y sera allés avant. Mais au fond est ce Si important ? Je me fiche du nombres de touristes plus qu'il peut y avoir lors de mes voyages, j'y vais parce que c'est mon plaisir, ma passion.
Ce qui me derange ce sont les touristes qui se croient chez eux partout : "je crie je hurle je rouspete je suis roi." Malheureusement il y´en a plus des comme ca que des discrets qui respectent les habitudes, le mode de vie.

Par contre je trouve qu'il faut aussi etre realiste : Des qu'on sort un peu des sentiers battus, y'a plus personnes. Evitez les saisons hautes, meme si selon ce que l´on veut voir, c´est inevitable ..

Il est évidant que le tourisme augmente fort depuis des années, Comme presque partout j'ai envie de dire :
- démocratisation des billets délavions
- faciliter de voyager loin
Étc...
À voir, le Japon se fait quand même une excellente pub, il y'a je trouve maintenant beaucoup de monde qui en parle , que ce soit dans diverses séries télé françaises, des programmes d'infos ou/et de divertissements, à tel point que je me demande meme Si il n'y a pas un accord entre la France et le Japon pour favoriser un échange touristique.

Il faut dire aussi qu'avec les nouvelles modes du jour (sushis, nourriture asiatiques, méthode de vie + zen, développement personnel , deco avec des pseudos bambous dans nos salles de bains et autres singerie pas forcement japonaises... Les gens ont tres souvent ded idees tres arretees sur le
pays et ses habitants. Ou de ce que j´en entends ca fait aussi parti des pays "A voir une fois" choses incomprehensible pour nous qui nous y rendons biannuellement. Je pense que pour beaucoup sa reste une mode egalement, avant c´etait Londres, les USA, maintenant le Japon et bientot , autres choses ...!

17 Août 2017
09:14

Bonjour,

La question en soit est interessante mais avec quelques bémols.

Tout d'abord, le Japon n'est pas "victime" du tourisme ou alors dans le sens masochiste du terme puisque le développement de l'industrie est voulue par le gouvernement.

La ou ça coince c'est que la hausse a été brutale : d'environ 5 millions de touristes au début des années 2000 a sans doute 25 millions cette année. Forcément, les infrastructures ne suivent pas, que ce soit en transport, en logement ou en services. Et il y a un équilibre a trouver entre le tourisme des japonais (prévu en baisse du fait de la baisse de la population) et étranger (qui croît mais qui se concentre sur une poignée de zones).

Les Japonais (gouvernements, entreprises, ...) en sont bien conscients en travaillent a améliorer ce qui existe, en ce concentrant sur les points chauds (la fameuse Golden Route), qui vu qu'elle devient plus attirante, attire plus de touristes. D'ou les commentaires précédents d'une image rassurante, y compris pour des complets découvreurs.
Mais ça veut dire que d'autres régions n'ont pas été mises au même niveau de priorité et que donc, comme l'ont pointé d'autres personnes ici, malgré un potentiel touristique certain, elle n'ont pas encore la meme puissance de frappe marketing que les autres, ni la même puissance économique pour mettre a niveau les infrastructures (construites dans les années 60/70s avec un public purement japonais, souvent motorisé en tête). Ca va venir. Mais ça prend du temps.

Pour l'aspect "enclaves a touristes", c'est aussi du fait de que le japon met en avant: ses batiments. En tant que touriste, tu vas faire plusieurs temples/sanctuaires/musées dans la journée mais en tant que local, c'est loin d'être ton quotidien, sauf si tu bosses dans le tourisme. Comme a Paris et l'aspect "artificiel" pour un local qu'est la Tour Eiffel ou Montmartre. C'est cool, c'est beau une fois de temps en temps mais c'est loin d'être ton quotidien.

Le Japon cherche justement a s'éloigner de cette façon de faire du tourisme, qu'on appelle tourisme ABC (Another Bloody Church, cad encore une p*tain d'église) et mettre en avant d'autre aspects et surtout le coté "expérience".

Pour des lieux loin de l'agitation touristique, mon conseil est tout simplement de te perdre, de prendre l'allée de derrière, de tourner a droite quand les files de touristes vont a gauche. Même a Tokyo ou Kyoto, même dans des quartiers hyper connus comme Ueno, Shinjuku, Shibuya et autres, tu trouveras des perles.

Sur ce, bonne balade

chacs
17 Août 2017
10:52

C'est tout le paradoxe de se plaindre du tourisme de masse et d'être soit même un touriste. Je te blâme pas, d'abord parce que tu reconnais toi même ce paradoxe, et aussi parce que je me suis fait la même réflexion, à Kyoto, au temple kinkakujin, noyé dans la foule, des perches à selfies, je me suis dit que tout ça n'avait plus aucun sens, aucun charme, aucune émotion, mais que je n'avais pas à me plaindre car je faisais aussi partie de la foule, j'alimentais ce tourisme de masse.
Je suis allé à Barcelone cette année, et j'ai eu encore le même sentiment, la ville est totalement prise d'assaut par les touristes (dont je fais partie). D'ailleurs j'ai vu plein de graffiti "Touristes barrez-vous!". Il y a des manifestations qui dénoncent le fait que la population locale de plus en plus de mal à trouver un logement car les loueurs préfèrent louer à des touristes via airbnb qu'à des locaux. Des commerces qui ne sont pas directement liés au tourisme ferment etc ...
Le tourisme de masse est un vrai fléau, et j'alimente ce fléau.

17 Août 2017
11:52

J'y suis passé 3 jours y a environ 14 ans et retourné une première fois il y a 2 ans, j'ai effectivement vu une différence au niveau du nombre de touriste et de leur comportement, mais c'est la vie et c'est aussi de notre faute à vouloir trop y aller, trop vanter les bienfait d'un voyage dans ce pays on as donné envie aux autres d'y aller finalement. Donc le mieux est d'y aller en hiver je pense, les ptites natures reste sous la couette dans leur pays à cette saison là, enfin je suppose :-)

17 Août 2017
22:35

Bonjour, je serai brève car cela fait 15 ans que je retourne au Japon sans voir l'inconvénient d'affluence des touristes...à part cette année où pour la première fois j'ai vu affiché une affiche " don't text and walk" ..apparemment il y a des agressions dans les gares aux personnes qui ont leurs nez dans leurs portables...mais ceci n'est pas forcément visé contre les touristes.
Oui, il y a plus de touristes et tout ce qui va avec...mais il n'y a pas, comme est l'avis général, pas que Tokyo et Kyoto. En 15 ans j'ai pu avoir le privilège de rester dans les auberges où ils n'acceptent pas les "westerns"..car je ne parle pas Le Japonais. Kyoto, Inari, Lac Biwa, Hikone, Kanazawa, Kamikochi, Sado, Matsumoto, Takayama, Akita, kakunodate, Towada-ko, Yamagata, Hiraizumi, Aomori, Hakodate, Sapporo, Shitoksku, Asahikawa, Rishiri-Rebun, Otaru, Matsushima, Tokyo, Atami, Yokohama, Osaka, Nara, Koya San, Kobe, Himeji, Wakayama, Amanohashidate, Kochi, Hiroshima, Miyajima, Takamatsu, plage d'Ohama, Kagoshima, Aso, Kumamoto, Nagasaki, Yanagawa, Beppu, Kannada, Fukuoka, Yakushima, Okinawa, Zamami, Tokashiki, Ishigaki, Taketomi, Iriomote...je continues?...j'ai été heureuse à chaque voyage, parfois très frustrée car on ne parlait de tout anglais et c'était difficile..MAIS..c'était mon choix et suis partie avec des notes, lettres préparées par l'agence, et cette annee grâce au tourisme je pense, j'ai été agréablement SURPRISE de voir le double étiquetages japonais /anglais de certains produits /épices aux supermarchés !!

Il ne faut pas critiquer le tourisme. Tout d'abord où aller dans ce monde actuel du terrorism ? Beaucoup pensent au Japon et à l'Asie. Deuxièmement, quand je vous vois à Washington où à New York..je vous support aussi, vous parlez entre vous, faites toutes les attractions à touristes ...cher auteur de cet article. (Combien de fois dois je entendre parler des gratte-ciels du NY ou pire encore du Las Vegas...SVP..Le Japon va bien.

Quentin1000
17 Août 2017
22:57

Merci d'avoir pris le temps de répondre à mon interrogation.
J'ai été surpris de voir que certains ont vu de la pédanterie en me traitant de puriste qui s'approprie le pays (je n'aurais jamais cette audacieuse bêtise). De plus, j'ai bien mis dans mon message qu'il s'agissait d'un paradoxe, car je suis moi-même touriste. En aucun cas, je ne voudrais privatiser le Japon à un cercle d’initiés. Je suis le premier à encourager ce voyage qui ne laisse jamais indifférent. Et puis, chacun fait ce qu’il veut ! Qui serais-je pour en décider autrement ?
Mon interrogation-paradoxe est née de par un article qui met en lumière le ras-le-bol des touristes par les locaux et du fait que les transports kyotoïtes n’arrivent plus à gérer cet afflux touristique. Je m’interrogeais donc sur la volonté du gouvernement japonais d’encore doubler le nombre actuel de touristes.
Bref, continuez à visiter/découvrir ce beau pays que ça soit pour la première ou la centième fois ! ;-)

17 Août 2017
23:48

Le gouvernement japonais n'est lui-même pas avare de paradoxes : sur ce sujet comme sur d'autres, il fait n'importe quoi. À cela une raison simple : Abe est un idéologue d'extrême droite dont le seul but est de changer la Constitution pour ramener le Japon dans les années 20.

cc
18 Août 2017
09:46

@Quentin1000 Peut-être que votre question laissait cette impression de "puriste", m'enfin tant mieux si vous ne l'êtes pas...
Pour le ras-le-bol, je pense que ça concerne surtout Kyoto quand même, vu l'organisation de la ville en effet.
Le gouvernement japonais ne veut faire que de l'argent mais je trouve que pas mal de leurs mesures pour les JO sont assez démesurées pour 3-4 semaines de sports. Mais bon, je leur souhaite bonne chance tout de même ! :)

18 Août 2017
00:14

C’est pas au Japon qu’il y a trop de touriste c’est dans les gros lieux touristiques comme tokyo kyoto et Osaka et durant les périodes de vacances
Moi quand je vais à Kanazawa quand y’a pas de vacances j’ai le quartier des geishas et le kenrokuen pour moi seul mais quand arrive mars ou juillet août les étrangers y sont nombreux. Mais faut dire que Kanazawa est boudé par les étrangers car à part kyoto ils connaissent rien alors que kyoto est trop moderne comparé à Kanazawa.
Si vous allez au Japon hors des saisons touristiques vous n’aurez pas trop de problème de tourisme de masse où aller dans d’autres régions que tokyo Osaka et kyoto

18 Août 2017
08:18

N'étant allé qu'une seule fois au Japon, je ne peux faire de comparaisons avec des périodes antérieures, mais sans doute ce beau pays est-il, comme d'autres, victime de son succès et du tourisme de masse. Vivant à Paris depuis 35 ans et y étant venu souvent dès les années 70, je vois nettement la différence entre cette époque et aujourd'hui. Et allant régulièrement en Italie, je constate des flots de visiteurs allant toujours croissant à Rome, Venise, etc., au point de presque y gâcher le plaisir d'y être quand on se retrouve au milieu de véritables foules ( ce qui est particulièrement sensible à Venise, où les rues sont petites ; encore n'y suis allé qu'en octobre ... ). L'envahissement des étalages de souvenirs dans les rues et les places finit par lasser. Au Japon en 2014, quand j'y suis allé, je n'ai pas ressenti cela à ce point, mais le pays s'étant ouvert moins tôt au tourisme que les pays européens, il est en effet à craindre de voir le phénomène s'étendre. Espérons que l'excellente organisation qui caractérise ce pays saura y pourvoir, et que les visiteurs sauront se plier ( vœu pieux ?... ) aux règles de discipline et de savoir-vivre qui y règnent.

05 Septembre 2017
11:55

J'ai vécu à Uji (dans la banlieue de Kyôto) pendant un an en 2003-2004, j'ai donc visité la plus grande partie des sites touristiques du coin à cette époque. J'étais étonnée lors de visites plus récentes que certains sites saturent un peu. Quand je conseille à mes amis d'aller au Pavillon d'Or ou au Kiyomizu-dera, effectivement, je les condamne à la marée de touristes, ce qui n'était pas forcément le cas il y a 15 ans.
Mais je ne constate ce souci que sur quelques sites. Le Japon est bondé, effectivement, mais à la plupart des endroits, la masse des touristes est japonaise (et l'était déjà à l'époque). Du coup, si on le sait au préalable, je trouve que ça passe mieux (genre, je vais à Shibuya un dimanche, oui, je sais qu'il y aura du monde XD).
J'étais dans le kansai pour koyo l'an passé, et nous avons fait un certain nombre de sites où nous n'avons pas croisé d'étrangers. Ca ne veut pas dire qu'il n'y avait personne : par exemple, le Tôfuku-ji était blindé... mais blindé de Japonais ^^; Quelque part, le touriste occasionnel (celui qui ne retourne pas au Japon 15 fois) se contentant de faire Tôkyô-Kyôto-Miyajima et d'allant toujours aux mêmes endroits, il est facile de trouver des taaaas de coins où il n'y a pas un étranger (et ce même à Kyôto ou Tôkyô).
Pour les bus de Kyôto, je les emprunte peu. En répartissant les visites intelligemment par quartiers, on peut se contenter de marcher ou de prendre la Keihan ou la Hankyû, ou bêtement il faut louer un vélo. Un truc très bien à Kyôto aussi c'est le taxi. Si vous êtes 3 ou 4, il y a de fortes chances que vous payiez moins que le bus :)

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.