Airbnb, parmi les meilleurs hébergements au Japon

Location de maison et appartement à Tokyo, Osaka, Kyoto...

Lancée en 2008, Airbnb n'a accueilli que récemment un choix de plus en plus conséquent d'hébergements au Japon (60.000 début 2018). Étant inconditionnels de la location (maison ou appartement) lors de nos voyages à l'étranger, et puisque son concurrent suisse HouseTrip ne propose pour l'heure qu'une gamme très restreinte, il nous fallait absolument tester la plateforme californienne.

Le fonctionnement se veut assez simple : Airbnb propose les hébergements disponibles en fonction de la ville demandée, de vos dates de disponibilité et du nombre de voyageurs. Les résultats de recherche s'affinent sur des critères pratiques tels que le budget, la localisation et le type de logement. La réservation est simple, rapide et sécurisée.

Ainsi, il est possible de dénicher des chambres partagées à partir de 7€ la nuit, alors que de vastes logements privés du centre-ville dont le loyer quotidien pourra facilement tutoyer les plusieurs centaines d'Euros. À titre informatif, lors de notre dernier voyage au Japon en date, nous avons passé 19 nuits dans des trois-pièces neufs (environ 50m²) extrêmement bien situés dans les grandes villes. Le budget total des locations est revenu à 84€ la nuit incluant la commission Airbnb, soit un rapport qualité-prix inattaquable pour un tel niveau de prestation.

Notre choix d'appartements et avis

À Tokyo, nous avons choisi de louer dans un appartement à quelques pas de la station Otsuka, un quartier à taille humaine idéalement situé sur la face nord de la Yamanote. Depuis le petit immeuble de quelques étages, le logement distribuait une chambre occidentale et une autre de style japonais, avec sa cuisine séparée, son séjour / salle à manger et un balcon.

À Osaka, nous avons choisi Umeda pour son emplacement imbattable et l'appartement ultra-moderne (cinq mois d'ancienneté) dans cette tour de 39 étages. Chaque hébergement était largement équipé dans la cuisine (plaques, fours) comme dans la salle de bains (machine à laver, bain) avec en sus des toilettes japonaises et même des vélos à disposition.

Parce que ça nous a été demandé, voici les appartements que nous recommandons parmi ceux où nous avons séjourné lors de nos différents séjours :

On trouve même désormais des locations délirantes telles que :

Mise à jour : À noter que la plupart de ces logements ne sont plus disponibles à cause de la réglementation Airbnb 2018 (voir ci-dessous).

Simplicité, sérieux et convivialité

L'échange avec les propriétaires des hébergements surprend agréablement. Ceux-ci se sont montrés très disponibles avant et pendant le séjour, proposant de nous accueillir dès l'arrivée à la gare, acceptant de négocier les tarifs pour des durées de réservation de plus d'une semaine et jouant le jeu omiyage avec un plaisir très nippon. Évidemment, les portes s'ouvrent d'autant plus que l'on converse en japonais, mais le baragouinage en anglais est souvent largement suffisant, de leur propre aveu.

On évite ainsi le côté parfois informel ou trop professionnel d'une agence de voyage, et les avis sur le site donnent une idée relativement précise des lieux et de l'accueil. La relation de confiance est également très appréciable, en particulier vu du fonctionnement japonais : bien qu'Airbnb conserve une empreinte de la carte bancaire, on ne laisse pas de caution et la saleté voire les dégradations paraissent totalement hors de propos. D'autant que le service client se montre tout à fait réactif et, qu'en cas de doute, la mention "vérifié par Airbnb" rassure sur la qualité des logements proposés.

Il ne fait aucun doute que nous repasserons par Airbnb pour louer lors de nos prochains séjours au Japon, pas loin de penser que nous avons expérimenté *la* solution d'hébergement qui nous convenait le mieux. Le choix s'avère relativement varié à Tokyo, encore un petit peu moins dans les autres villes mais il ne fait aucun doute que cela va rapidement être comblé.

Bon de réduction sur votre réservation Air Bnb !

Si vous passez par ce lien pour effectuer votre première réservation sur Airbnb, vous économiserez 25€ en moyenne sur le montant total à régler (minimum de 180€ environ pour la commande, rapidement atteints avec quelques nuits de location) :

Logo Airbnb

Nous en profitons pour proposer ce coupon à usage unique, offert par le site, et qui donne droit à une réduction supplémentaire de 25$ sur une location : LCSLOZDC. Attention : premier arrivé, premier servi !

Dans tous les cas, il est conseillé de réserver vos hébergements à l'avance au plus tôt, pour conserver un maximum de choix, tant Airbnb est de plus en plus victime de son succès.

Au troisième trimestre 2017, les visiteurs étrangers au Japon étaient près de 14% à utiliser au moins une fois ce système minpaku pendant leur voyage, contre près de 77% en hôtellerie et 20% en ryokan.

Méfiance depuis 2016

Depuis 2016, la plate-forme Airbnb au Japon connaît quelques difficultés liées à la législation japonaise. Celle-ci a rendu beaucoup plus compliquée la location d'hébergements privés (maisons et appartements) : des quartiers entiers sont interdits, les durées de location sont strictement encadrées, entre autres contraintes. Les hôtes de la célèbre plateforme en subissent donc naturellement les conséquences.

Certains propriétaires et agences tentent de faire bonne figure et masquer ces difficultés à leurs clients, mais les témoignages se multiplient sur des voyageurs Airbnb :

  • qui ont dû montrer patte blanche (par exemple signer des papiers stipulant qu'ils étaient des amis et non des locataires) ;
  • qui ne devaient strictement pas parler aux voisins ;
  • à qui on fait passer par les portes de service (voire le local poubelle !) afin de ne pas éveiller les soupçons des voisins ;
  • ou pire, n'ayant pas pu accéder à leur location au Japon et qui se sont donc retrouvés le bec dans l'eau à l'arrivée sur le territoire.

Cela s'ajoute à l'autre gros défaut d'Airbnb : le paiement 100% à l'avance (face aux hôtels en annulation gratuite le plus souvent).

Airbnb Japon : à éviter à partir de juin 2018

Bien que 12% des voyageurs étrangers au Japon avaient utilisé le minpaku (location d'hébergement) en 2017, les contraintes légales pour les propriétaires japonais souhaitant continuer le système sont fixées depuis mars 2018 comme telles :

  • maximum 180 jours par an + certaines municipalités imposent les périodes, par exemple seulement :
    • pendant certaines des vacances scolaires à Shibuya
    • le week-end à Bunkyo (Tokyo)
    • de janvier à mars dans les zones résidentielles de Kyoto
  • enregistrement en mairie en lien avec MyNumber pour les impôts ;
  • approbation préalable du syndic de l'immeuble ou de l'association de quartier (très rare) ;
  • pose d'un autocollant sur l'immeuble et/ou la porte du logement.

Dans les faits, très peu de locations sont en règle et, malgré les informations officielles d'Airbnb, très peu de propriétaires japonais en sont informés. Ils ont l'obligation de fournir l'attestation municipale d'autorisation de louer ; les clients peuvent la demander si elle ne leur est pas donnée directement, et se faire rembourser par Airbnb dans le cas d'une réponse non satisfaisante. Au 11 mai, après deux mois d'ouverture des inscriptions pour la mise en conformité, seuls 724 propriétaires s'y étaient soumis ! Au 8 juin, 2.707 logements avaient été soumis dans tout le Japon, mais seuls 1.134 étaient validés. L'amende à régler par les propriétaires en cas de non-conformité est de 1M¥ (~7 646,20€). Les premiers procès ont débuté en septembre.

La mise en application de la loi est le 15 juin 2018. À partir de cette date, les séjours par ce biais sont malheureusement pour le moins périlleux. D'ailleurs, Airbnb elle-même a supprimé dès le 4 juin près de 80% de ses annonces au Japon, baissant le nombre de plus de 62.000 à 13.800. Le risque s'étendant très largement, Kanpai déconseille fortement la location Airbnb au Japon à partir de juin 2018 et après. Pour voyager sans aucune crainte ou contrainte d'hébergement, l'hôtellerie au Japon semble désormais la méthode la plus sûre, d'autant qu'elle offre de plus en plus de choix d'appart'hôtels pour retrouver un confort similaire à Airbnb.

Article intéressant ?
4.78/5 (97 votes)

Galerie photos

  • airbnb-japon-9
  • airbnb-japon-2
  • airbnb-japon-3
  • airbnb-japon-4
  • airbnb-japon-5
  • airbnb-japon-6
  • airbnb-japon-7
  • airbnb-japon-8
  • airbnb-japon-10
  • airbnb-japon-11
  • airbnb-osaka-2
  • airbnb-osaka
  • airbnb-tokyo

Informations pratiques

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles