Mont Aso 4

Mont Aso

Le volcan actif et verdoyant de Kyushu

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le mont Aso est le plus grand volcan encore en activité au Japon, situé au cœur du parc national d'Aso Kuju, dans la préfecture de Kumamoto sur l’île du Kyushu. Aso-san culmine à 1.592 mètres au-dessus de la mer, avec une circonférence de près de 128 km. Ses éruptions fréquentes sont très surveillées ; le mont est alors fermé au public.

🚧 Accès restreint

Alerte activité volcanique relevée au niveau 2 le 15 juillet 2020.

Effets du séisme d'avril 2016 à Kumamoto : circulation sur les routes pertubée + visite du cratère Naka-dake suspendue.
Cratère réouvert le 28 février 2018, lignes ferroviaires le 8 août 2020, téléphérique toujours fermé.

Le mont Aso est en fait un complexe volcanique car il regroupe en son sein une quinzaine d’autres cônes volcaniques, ainsi que la ville d’Aso dont la population s’élève à 100.000 habitants. Sa caldeira, vaste plateau formé par les éruptions passées, mesure 25km du nord au sud et 17km d’est en ouest.

On compte cinq cônes principaux :

  • Naka-dake : 1.506m, c’est le plus actif et aussi le plus visité ;
  • Taka-dake : le plus élevé avec ses 1.592m et son cratère de 600m de diamètre ;
  • Neko-dake : 1.408m et considéré comme le plus ancien ;
  • Kijima-dake : 1.321m ;
  • et Eboshi-dake : 1.337m.

Historiquement, la caldeira se serait formée entre -300.000 et -80.000 ans au cours de quatre éruptions baptisées Aso 1, 2, 3 et 4. Le complexe a connu plus de 160 évènements depuis 533, date des premiers documents l’attestant. En 2014, le mont Aso connaît plusieurs explosions dont celle de novembre qui nécessite la hausse du niveau d’alerte. Une nouvelle éruption intervient le 14 septembre 2015. Les vulcanologues assistent le 08 octobre 2016 à une éruption dite "explosive" sur l'un des pics qui ne s'était pas réveillé depuis 1980.

Même s’il comporte quelques dangers, notamment à cause de ses émanations de gaz sulfureux, le mont Aso reste accessible aux touristes. Dans les années 1990, des bunkers en béton ont été construits aux alentours du cratère du Naka-dake pour permettre aux randonneurs de se mettre à l’abri des projections en cas d’éruption. L’accès est alors interdit au public jusqu’à un kilomètre autour du cratère, et le téléphérique qui permet d'y accéder est fermé. Avant de décider d’aller le visiter, il faut donc vérifier les informations officielles liées à l’état du volcan 🌋.

À noter : la série de séismes qui a ébranlé Kumamoto en avril 2016 impacte toujours la visite du site dans son entièreté ; le cratère Naka-dake et son lac bleu ont été clos un moment mais réouverts depuis début 2018. Il est alors conseillé de choisir des sentiers de randonnée sur les autres pics et notamment celui du Taka-dake qui offre à son sommet une vue sublime sur le massif volcanique. Les moins sportifs peuvent aussi gravir facilement les monts moins élevés, comme le Kishima-dake.

Autre point d'attraction majeur, la vaste plaine Kusasenri ga hama est couverte d’herbe où vaches et chevaux viennent se ravitailler. Des balades à cheval sont d’ailleurs possibles, hormis en hiver. Sur le côté opposé se trouve le musée du volcan Aso. En plus de sa fonction de musée, il agit également comme centre de recherche possédant deux caméras filmant l’intérieur du cratère en temps réel.

Depuis ce haut plateau, on admire au loin l'une des illustrations les plus emblématiques du site : Komezuka, le cratère symétrique tout de vert vêtu, qui se photographie en bordure des deux routes traversant la caldeira.

Pour une visite complète, il est conseillé de s’arrêter dans une des sources thermales comme celles d’Akamisu, d’Aso-Uchinomaki, de Jigoku, de Tarutama ou bien de Yunotani-Aso.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Mont Aso et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 11 septembre 2020 Mount Aso