Tour Tsutenkaku, vue sur le château d'Osaka et la ville

Les meilleurs quartiers où loger à Osaka

⏱ 7 minutes

Capitale du Kansai, Osaka compte parmi les villes du Japon les plus peuplées avec environ 3 millions d'habitants. Son tissu urbain se confond avec les cités voisines de Kyoto et Kobe, ce qui forme une aire de près de 20 millions d'habitants, la 2ème plus grande après le triptyque Tokyo - Kawasaki - Yokohama. Cette densité urbaine peut donc sembler difficile à appréhender pour trouver où se loger lorsque l'on débarque pour la 1ère fois en simple touriste.

Proche de l'ancienne capitale, elle est de plus en plus sélectionnée par les voyageurs comme point de chute dans le Kansai, également dans l'esprit de désengorger une Kyoto très touristique.

Osaka compte 24 arrondissements avec un centre-ville assez concentré, doté de quartiers tous intéressants pour poser ses valises tant qu'ils correspondent avec sa façon de voyager et de vivre au quotidien. Gratuite pour les possesseurs du Japan Rail Pass, la ligne circulaire de train 🚅 Osaka Loop Line dessert le centre mais se montre en réalité très complexe à utiliser au quotidien. On recommande plutôt d'opter pour un hébergement à proximité du métro 🚇 d'Osaka qui se décline en 9 lignes, toutes traversant le centre-ville.

Namba, Dotonbori et Shinsaibashi

Le cœur dynamique et pittoresque d'Osaka se situe à minami, le sud du centre-ville avec le quartier très populaire de Namba. Depuis ses gares éponymes JR et métro (ligne Midosuji), on rejoint à pied les rues touristiques majeures de Dotonbori, Den-Den Town, Otaroad ou encore les arcades de Shinsaibashi, en direction du nord.

Cette zone animée regorge de commerces, de restaurants, de bars et d'établissements de loisirs pour sortir le soir ; certaines boutiques restent même ouvertes 24h/24. Quelques petits trésors plus traditionnels s'y cachent également, comme le marché Kuromon pour goûter à la cuisine locale et les sites sacrés de Hozen-ji, Yasaka-jinja et Mitsu Hachiman-gu, charmants sous les cerisiers 🌸 en fleurs au printemps.

Beaucoup de choix d'hébergements s'offrent aux visiteurs, à des prix différents selon que l'on choisisse un logement à l'occidentale ou une maison d'hôtes japonaise.

Umeda et le nord d'Osaka

Au nord du centre-ville, la zone autour de la gare d'Osaka-Umeda se destine également aux touristes qui apprécient la vie très urbaine et animée le soir avec toutefois une ambiance différente, plus sophistiquée que celle de Namba au sud mais tout aussi bruyante. Umeda est un bon pour choix pour rayonner dans le Kansai et rejoindre rapidement en train les villes de Kyoto, Himeji ou encore Nara.

L'architecture verticale des nombreux gratte-ciels du quartier d'affaires incitent à prendre de la hauteur sur la ville. On trouve ainsi aux étages élevés des buildings des restaurants et des bars qui offrent à la nuit tombée une vue nocturne magique sur Osaka. On pense en priorité à Umeda Sky building et son bar lounge Stardust, ou encore à l’hôtel 🏨 Conrad sur l'île de Nakanoshima avec sa luxueuse cafétéria All Day Dining au 40ème étage. Les hôtels internationaux qui nichent au sein de ces hauts immeubles proposent des chambres avec vue à un prix élevé, ce qui correspond à une offre haut de gamme.

Pour une ambiance plus à taille humaine, les alentours du sanctuaire Osaka Tenman-gu ainsi que le petit quartier artistique et bobo de Nakazakicho permettent de trouver une chambre à un tarif plus abordable.

Tennoji et Shinsekai

Moins connu des touristes, le quartier de Tennoji s'avère une bonne alternative pour loger au sud d'Osaka dans une atmosphère plus traditionnelle et reposante que Namba. Bien quadrillé en transports en commun, Tennoji permet également de rejoindre directement l’aéroport du Kansai (KIX) ainsi que Kyoto via le train express Haruka, accessible aux détenteurs du JR Pass. Au niveau des logements, le quartier propose tout type d'hébergement pour toutes les bourses, à qui sait chercher.

Tennoji s’articule autour de sa gare dominée par la tour panoramique Abeno Harukas et d’un immense parc de 30 hectares environ qui abrite notamment un zoo, le Musée des beaux-arts d’Osaka et le jardin Keitaku-en. Non loin, on découvre Shitenno-ji, l'un des plus vieux temples bouddhistes du Japon.

Le quartier rétro de Shinsekai, avec sa tour Tsutenkaku reconnaissable, est facilement accessible à pied depuis Tennoji. Dans cette ambiance populaire, on peut citer l'arrondissement de Nishinari, et plus particulièrement la zone autour de la station de métro Dobutsuen-Mae qui est connue comme le quartier pauvre à la réputation controversée d'Osaka. On y déniche néanmoins des hébergements vraiment bon marché et en plein centre-ville.

La Baie d'Osaka

Excentrée à l'ouest du centre-ville, la baie d'Osaka présente l'avantage de proposer des hébergements à des prix attractifs, mais il faut s'éloigner du réseau ferré central et utiliser la ligne de métro Chuo depuis la gare de Bentencho, ou bien la ligne New Tram (Nanko Port Town) qui dessert la zone portuaire industrielle par le sud.

On retrouve des rues résidentielles très tranquilles et, sur le front de mer, des promenades ponctuées par plusieurs complexes de loisirs comme l'aquarium Kaiyukan, la grande roue à Tempozan ou encore le fameux parc d'attractions 🎡 Universal Studios Japan, situé sur l'un des bras de terre artificiels de la baie. À noter que l'île de Yumeshima hébergera la prochaine Exposition Universelle de 2025.

Aéroport du Kansai (KIX)

L'aéroport international du Kansai (KIX) dessert toute la région qui gravite autour de la baie d'Osaka, de Wakayama et jusqu'aux rives du lac Biwa. Situé sur une île artificielle à une 50aine de kilomètres au sud d'Osaka, l'aéroport est relié au littoral par un pont routier et ferré qui peut être fermé voire endommagé en cas de fortes intempéries comme un typhon 🌀. Il n'est donc pas conseillé d'y faire son point de chute si l'on veut se concentrer sur le cœur de ville. On retient tout de même la présence de plages 🏖 aménagées pour la farniente, telles que Nishikinohama et Rinku Marble Beach qui font face au ballet des avions ✈️ de KIX.

L'offre d'hôtels se montre conséquente, avec des établissements directement rattachés aux terminaux de KIX ou bien localisés sur le "continent" au pied des plages, de l'autre côté du pont. Il peuvent ainsi servir de lieu d'appoint pour passer une nuit après une arrivée tardive ou avant un départ matinal.

Et pour les expatriés ?

Osaka ne possède pas de quartier français officiel et bien délimité géographiquement. On cherche alors des adresses précises pour se retrouver : par exemple, le bar "franco-japonais" Osaka Salon, situé à Honmachi à mi-chemin entre Umeda et Namba, offre un cadre cosy pour boire un bon verre de vin en compagnie de la communauté française.

Higashinari et Higashi-Osaka

Tourné vers les montagnes boisées de la préfecture de Nara, l'est d'Osaka, autour de son château 🏯, se présente comme une bonne situation géographique pour celles et ceux qui envisagent de rester sur le moyen ou long terme. On conseille de passer par une agence immobilière pour avoir plus de choix au niveau des logements.

L'arrondissement de Higashinari ainsi que la banlieue voisine de Higashi-Osaka se montrent agréables à vivre : vivants, bien desservis en transports en commun et avec des loyers abordables. On retient également l'attractivité du quartier coréen qui s'étend autour de la gare de Tsuruhashi où les compagnies de train JR et Kintetsu opèrent.

Daikokucho

Au sud du centre-ville, le petit quartier de Daikokucho s'étend autour de la station de métro éponyme, desservie par les lignes Midosuji et Yotsubashi. On conseille ses quelques rues plutôt propres et sécurisées, à 2 pas de Namba, pour poser ses valises à Osaka et tout faire à pied ou à vélo 🚲.

Banlieues vertes au nord et au sud d’Osaka

Dès que l'on sort du centre-ville très urbanisé d'Osaka, les périphéries nord et sud affichent rapidement un cadre de vie nettement plus vert et orienté vers la nature. On y trouve de vastes espaces verts ainsi que des villes de banlieue à taille humaine :

  • au sud : essentiellement la ville de Sakai, à la fois étudiante et berceau des plus grands Kofun du Japon (Kofungun de Mozu), accessible par les lignes de train Nankai et Hanwa (JR) qui vont jusqu'à Wakayama ;
  • au nord : Toyonaka, Ikeda, Minoh, Suita et Takatsuki (en direction de Kyoto) distillent un air de campagne japonaise et sont d'ailleurs considérés par les citadins comme des destinations d'escapade nature pour le week-end.

Les loyers locatifs sont ici plus intéressants et l'on peut trouver un appartement de 45m² pour moins de 50.000 à 60.000¥ (~345,80€ à ~415,00€) par mois.

Mis à jour le 04 octobre 2022 -