Gare de Tokyo

Une station pas comme les autres

La gare de Tokyo se situe dans l'arrondissement de Chiyoda en plein centre de la capitale. Avec 3 à 4.000 trains qui y transitent chaque jour, dont les terminus de la majorité des lignes Shinkansen (TGV), la grande gare de Tokyo s'inscrit comme celle qui voit le plus de rotations au Japon. Les bâtiments côté Marunouchi, récemment rénovés, participent à l'attractivité touristique, de même que les immenses galeries de shopping souterraines permettant de rejoindre la sortie opposée Yaesu.

Mais la fréquentation n'est certainement pas son seul record :

  • elle serait la gare du pays au plus haut revenu généré ;
  • elle accueille 14 plateformes dont la plus empruntée au monde (le Tokaido Shinkansen, évidemment) ;
  • sa façade s'étend sur plus de 300 mètres et sa superficie totale équivaut à 3,6 fois celle du Tokyo Dome.

Comme 416.000 passagers qui la fréquentaient quotidiennement en 2013 (certes moins qu'à Shinjuku), il est rare que les voyageurs au Japon ne traversent pas au moins une fois cette véritable charnière de transports dans la capitale japonaise.

Architecture et rénovation

Édifice construit à cheval sur les ères Meiji et Taisho, la gare de Tokyo est avant tout une légende architecturale à l'européenne (signée de Kingo Tatsuno) qui a mobilisé 740.000 travailleurs et plus de huit millions de ses fameuses briques rouges. À son ouverture en 1914 sous le nom de "gare centrale", après six ans de travaux, seules quatre lignes la constituaient et 4.600 passagers la traversaient chaque jour.

Bâtiment symbolique avec sa façade typique, son dôme et ses ornements intérieurs furent endommagés à deux reprises : par le grand tremblement de terre du Kanto en 1923 (sensiblement), puis surtout par les bombardements de la seconde Guerre Mondiale. Elle connut également deux assassinats de Premiers Ministres japonais au cours de son histoire.

Malgré sa reconstruction en 1947 avec la perte d'un étage, c'est une véritable restauration, décidée au début du XXIe siècle, qui permit de lui redonner son éclat d'antan. La rénovation côté Marunouchi ainsi que la mise aux normes antisismiques, achevée en octobre 2012 après cinq ans de travaux, aura coûté 75 milliards de Yens (~622,8 millions d'euros). À l'opposé, Yaesu au "sud" connaît elle aussi sa réhabilitation, avec différents immeubles et passages en cours de construction autour d'immenses verrières.

Début septembre 2015, Mitsubishi Estate a annoncé y préparer la construction du plus haut immeuble du Japon, à 390 mètres (soit 90 de plus qu'Abeno Harukas à Osaka) avec 66 étages. Toutefois, celle-ci ne devrait être achevée qu'en 2027.

En sous-sol, six gares voisines sont accessibles via un véritable labyrinthe de passages souterrains dont l'un s'étend sur plus de deux kilomètres. Un projet de regroupement des lignes de bus, connectées aux différentes galeries, est également en cours pour les y rejoindre.

Bien plus qu'une gare

Ce dédale sous la surface sert également de théâtre à différentes galeries shopping à thème qui constituent le complexe nommé "Tokyo Station City". Parmi ce dédale de boutiques qui semble sans fin, deux zones fascinent en particulier les touristes :

  • "Tokyo Character Street", l'allée des amateurs de culture populaire avec des magasins officiels comme Pokémon Store, Hello Kitty shop, Lego, Ultraman, Snoopy, NHK / Nippon Terebi ou encore un Donguri...
  • "Tokyo Ramen Street", dédiée évidemment à la cuisine japonaise avec de nombreux restaurants, stands de nourriture à emporter et même un magasin qui recèle de nombreux Kit-Kat saisonniers.

La surface n'est pas en reste avec notamment une galerie d'art (depuis 1988), divers services, une grande zone de coin lockers ou encore "Tokyo Station Hotel", un établissement luxueux qui fête son centenaire en 2015, et affiche des tarifs à partir de 37.000¥ (~307,20€) la chambre.

De nuit, les illuminations parent l'esplanade principale de la gare, où un ballet de taxis sans fin fait transiter les passagers sur le départ ou fraîchement arrivés.

Anecdotes

Pour célébrer ses cent ans, un certain nombre de festivités ont été mises en place autour du nouvel an 2015, avec des éditions spéciales et limitées de divers produits (dont une carte Suica qui a fait grand bruit) ou encore un train de la ligne Yamanote entièrement décoré à ses couleurs.

La gare a même fait réaliser un court-métrage d'animation intitulé Le passage du temps , à découvrir ici :

Pour la petite histoire, il existe une réplique (plus petite) de la gare de Tokyo à Fukaya, dans la préfecture de Saitama. Si celle-ci remonte initialement à 1883, la récente version à modèle date de 1996 seulement. Pour s'y rendre, le trajet direct depuis Tokyo dure environ une heure et demie.

Notez cette destination
4.76/5 (21 votes)
L'avis Kanpai

Galerie photos de Gare de Tokyo

  • Gare Tokyo 3
  • Gare Tokyo 4
  • Kitte Marunouchi Tokyo 12
  • Kitte Marunouchi Tokyo 13
  • Gare Tokyo 2
  • Gare Tokyo 1
  • Suica Tokyo Special

Informations pratiques

Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Gare de Tokyo

Située sur d'innombrables lignes de train :

  • 6 lignes JR Shinkansen
  • 7 lignes de train (dont Yamanote et Narita Express)
  • 1 ligne de Tokyo Metro

Destination accessible avec le JRP : commandez vos Japan Rail Pass (dès ~235€)

Tarif

Accès gratuit

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Jours et horaires d'ouverture

Toujours ouverte

En japonais

東京駅 (Tokyo eki)

Autre(s) nom(s)

Tokyo Station

Travaux

Travaux de rénovation achevés en 2012 côté Marunouchi (ouest / principal), toujours en cours côté Yaesu (est)

Météo à Tokyo

Aujourd'hui
3 / 9°C
Demain
3 / 13°C
Consulter les prévisions météo du Japon

Hébergement à Tokyo

Réservez votre hôtel via Booking ou Hotels.com

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Cuisine japonaise

Découvrez les confiseries japonaises (5% de réduction)

Thématiques associées

Ressources

Site officiel (en anglais)

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Guides pratiques pour Gare de Tokyo

Que voir depuis Gare de Tokyo (Marunouchi)