Élections du 10 juillet 2022 et réouverture du Japon sans guide ?

30 réponses

Bonjour cher Kanpai.

Dans l'un de vos articles concernant l'ouverture du pays au tourisme sans guide accompagnateur et donc un retour à la situation d'avant COVID vous écrivez "... Les élections parlementaires japonaises du 10 juillet jouent évidemment un rôle-clé dans l'évolution de la situation..."

Dans la mesure de vos connaissances, voudriez-vous m'en dire plus; quels partis semblent favorables à l'ouverture sans restrictions? Lesquels le sont moins ou pas? Quelles sont les tendances et estimations? ... etc.

Merci d'avance pour vos réponses et grand savoir :-)

Par Pascal from Brussels Publié le 02 juillet 2022 Thématiques associées :
Question intéressante ?
4,19/5 (32 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 30 réponses à la question posée

fa-
02 juillet 2022
03:32

sincerement je suis pas optimiste. je suis sur place visa epoux japonaise et la plupart des amies de ma femme ne savent pas que les frontieres sont fermées en gros elle s en fiche un peu . le gouvernement japonais a annoncé un simulacre d ouverture et pour la population c est ok. je rappelle que les jaoonais voyagent comme bon leur semble et sont eux acceuillis à bras ouvert en Europe donc pas besoin de chcercher plus. ce n est que mon avis mis à part les hotels casi vides à kyoto ailleurs le tourisme interne fonctionne. tout le monde a l air content ici donc je ne vois pas pourquoi un parti prendrait le risque de rouvrir le pays. à mon humble avis des pans entier de l economies japonaise vont s effondrer . aviation. agence de voyages. hotellerie (du moins celle qui acceuillait des etrangers) et je parle pas de tous ceux qui envisageaient un engagement long terme au japon et qui ont jetté l éponge preferant la corée du sud.
mais bon encore une fois tout le monde est content ici et les entreprises concernées pas le tourisme se sont plaint un peu en mai mais depuis de ce que j en sais plus de contestation de leur part.
bref tout va bien les apparances sont sauvées officiellement le pays est meme rouvert et peu semblent se preocuper de la galere que c est pour venir ici

Réponse utile ?
4,06/5 (51 votes)
02 juillet 2022
21:43

Bonsoir,
S'il vous plaît : que pensent les Japonais du fait, à mon humble avis complètement illogique, qu'ils peuvent potentiellement ramener le virus au Japon après s'être rendu à l'étranger, et que dans le même temps les étrangers n'ont pas le droit d'y aller sous prétexte de ramener le même virus ?
Merci de vos éclaircissements.

Réponse utile ?
3,97/5 (29 votes)
fa-
03 juillet 2022
08:08

c est bien ce qui me rend fou. l absurdité poussée à l extreme est que ma femme est rentrée au Japon il y a 6 semaines avec preuve pcr negative et pourtant pour certaines demarches elle doit signer des decharges se refaire tester. alors que sa propre mère considérée comme vraie Japonaise passe comme une fleur.... À croire que si ma femme revient un jour habiter au Japon on lui dira "non mais vous c est different faut vous retester quand meme il y a meme pas 5 ou x années pourquoi pas vous étiez en France".

Réponse utile ?
4,08/5 (26 votes)
Orochi
02 juillet 2022
03:35

Dans la mesure ou au sein d'un même parti les différences d'opinions sont nombreuses c'est extrêmement difficile de pronostiquer là dessus.
La tendance est de regarder comment cela va se passer cet été, et de nouvelles décisions seront prises au mieux en fin d'été.
Un allègement graduel semble fort probable aussi, donc des mesures même plus légères que les actuelles peuvent perdurer en 2023.

Réponse utile ?
4,04/5 (23 votes)
Guillaume D
04 juillet 2022
22:47

La réouverture des frontières est utopique, quelle que soit l'évolution de la situation sanitaire mondiale.
Depuis plus deux ans, le gouvernement et la population ont montré qu'ils ne voulaient plus de tourisme.
L'apport des touristes à l'économie est marginale, qui ont eu mauvaise presse (tags sur les trains ou sur des temples, branches de cerisiers arrachées...).
La plupart des japonais ont vécu l'explosion du tourisme ces 10 derniers années comme une invasion.
Nous, les amoureux du Japon, devons nous rendre à l'évidence: c'est fini. Notre histoire d'amour se conjuguera désormais au passé, il ne nous reste que la douleur de ne plus pouvoir retourner dans ce pays qui nous passionne...

Réponse utile ?
3,50/5 (30 votes)
05 juillet 2022
11:35

Bonjour @Guillaume,

C'est triste à dire mais c'est vrai...le tourisme c'est que dalle au Japon. Je n'oublie pas les japonais vivant du tourisme mais ce secteur ne représente même pas 1% du PIB...le Japon est la 3ème puissance économique quand même.

"tags sur les trains ou sur des temples, branches de cerisiers arrachées..." Bon, j'ai jamais connu le Japon avec des touristes donc je ne serai pas dire mais...c'est vrai ? Les touristes viennent faire des tags sur les trains ? XD

"des amies de ma femme ne savent pas que les frontières sont fermées". Vraiment ? Les amies de votre femme ne lisent absolument aucune information alors...

Après le Japon aura toujours besoin de main d'oeuvre étrangère ! Au lieu d'être touriste, devenez résident !

Bon courage à tous !

Cordialement,

Réponse utile ?
3,78/5 (18 votes)
Guillaume D
05 juillet 2022
14:23

J'ai passé beaucoup de temps au Japon entre 2008 et 2020, c'était la destination de chacune de mes vacances. Quand on aime et qu'on est passionné, on ne compte pas.
J'ai en mémoire des délits commis par des touristes, largement diffusés dans la presse: un wagon de train entièrement tagué, un tag sur une partie du Senso-ji à Asakusa, des branches de cerisiers arrachés par des touristes lors des Sakuras, des vols à l'étalage.
Ce sont des cas isolés, c'est certain, mais ça donnait une mauvaise image des Gaijin.
J'aime toujours profondément ce pays, j'ai vécu des moments très forts émotionnellement
En plus, par définition, le touriste ne fait pas les choses telles qu'un japonais le fait, et donc se fait remarquer, à son insu (parler fort en public, poser ses baguettes de façon incorrecte...).
J'aime toujours ce pays, j'y ai vécu des moments très forts, le Japon me manque terriblement, je respecte énormément les japonais. C'est un crève-coeur (et c'est peu de le dire), j'en ai les larmes aux yeux de ne plus pouvoir y retourner. Ce sont 12 ans de ma vie que je dois oublier...

Réponse utile ?
3,95/5 (20 votes)
TiSyl
05 juillet 2022
15:10

Je pense que le Japon n'est pas adapté aux touristes étrangers comme en Europe ou ailleurs, du fait de leur isolement.
Au contraire de faire comprendre comment marche leur pays, ils préfèrent fermer les portes en prétextant ne pas savoir comment faire avec les étrangers.
Combien de fois les Japonais ont fait mine de ne pas comprendre même en leur parlant japonais (avec un accent évidemment)?
Le seul point positif que je ressens, c'est que nous vivons en France, et ma femme voit son pays de l'extérieur, et que elle aussi ne comprend pas cette situation et commence à être fâché de son gouvernement.

Réponse utile ?
4,25/5 (8 votes)
06 juillet 2022
10:45

Vous avez raison, le moindre acte de vandalisme est diffusé. Sans plaisanter, j'ai vu une fois dans une émission une équipe de TV filmer un gars qui traversait lorsque le feu était rouge...j'ai halluciné..

Réponse utile ?
4/5 (10 votes)
fa-
06 juillet 2022
01:34

les amies de ma femme lisent les infos et ces dernières répétent en boucle que le japon est ouvert montrant des images des rares personnes autorisées à rentrer sans se poser la.question de sous quelles conditions elles sont là. Apres effectivement si on cherche plus on trouve que les frontieres sont fermées à la grande majorité dans les medias japnais. ici on est sur un forum de voyageurs bien renseignés. le japonais attiré par le voyage se renseigne aussi et sait bien que c est la galère pour venir au japon. maintenant il y a aussi une grande partie qui se contente des images montrée à la tv qui voyage en Corée du sud en Europe et qui a donc l impression que tout est normal. il y a aussi tout comme en france une partie des gens qui se foutent totalement de savoir si le japon est fermé ou pas et je dis que c est reciproque au japon. je ne blame pas que les japonais mes amis en france aussi ne savent pas que le japon est fermé

Réponse utile ?
4,31/5 (13 votes)
06 juillet 2022
10:49

Franchement j'ai déjà entendu des écolières japonaises se dirent derrière moi "Comment est il venu, quel visa il a ? " lorsque je marchais. Je pense qu'une grande majorité sait que les frontières sont fermées au Japon. Rien que dans les lieux touristiques, ils voient bien qu'il y 'a beaucoup moins d'étrangers.

Réponse utile ?
4,38/5 (8 votes)
Guillaume D
06 juillet 2022
13:08

Ils voient qu'il y a moins de touristes étrangers, et en sont satisfaits.
Le sentiment xénophobe et le repli sur eux-mêmes ont été exacerbés depuis 2 ans.
J'ai toujours pensé que les japonais étaient xénophobes, au sens premier du terme. Ils ont peur des étrangers, ils ont peur de ceux qu'ils ne connaissent pas. En 12 ans de voyages, je n'ai jamais senti de rejet "excessif", mais plutôt un évitement de la part de nombreux japonais "anonymes". Et un vrai intérêt de la part de trop rares japonais avec qui je suis entré en contact. Ce qui ne m'empêche pas d'être amoureux de ce pays, ces villes immenses mais tellement accessibles, ces paysages à se fracturer les yeux plusieurs fois par jour.

Réponse utile ?
4,14/5 (7 votes)
06 juillet 2022
13:23

Effectivement, après, ils sont humains, comme nous. Je ne sais pas si le terme xénophobe est approprié (je vis ici depuis 2 ans et je n'ai jamais été insulté par eux)...bref, ils sont humain...

Réponse utile ?
4,80/5 (5 votes)
Guillaume D
06 juillet 2022
14:04

C'est pour que ça que je dis que c'est au sens premier du terme: la peur ;-)
Jamais je n'ai ressenti d'agressivité en 24 voyages répartis sur 12 ans!

Réponse utile ?
4,67/5 (9 votes)
06 juillet 2022
18:12

Le probleme majeur c'est le tourisme de masse dans une poignee de sites : certains endroits de tokyo (senso ji, shibuya ueno) mais surtout kyoto qui a eu de nombreux problemes avec les gaijins au point de mettre des pancartes partout: deterioration des lampions , harcelement des geishas , on prend des photos de tout et n'importe quoi, on s'incruste dans les proprietés , on marche sur les tatamis etc

On a les memes problemes en france comme au Mont st michel, (ou Venise en italie) avec le tourisme de masse. La population locale en souffre.
A kyoto le reseau de bus en plein Hanami c'est folklorique, ils sont au bord de la saturation. Les infrastructures ne sont pas adaptées à cette masse.

L'autre raison est que kishida doit passer le cap des elections et que s'il n'avait pas pris cette decision, il prenait le risque qu'on mette a son compte une reprise du covid comme il se passe depuis une semaine ou deux.

Je ne pense que le tourisme reviendra au niveau d'avant. Les couts augmentent , les economies des pays occidentaux sont en crise ça va eloigner une part de la "masse populaire" de ces voyages long courrier. Et une autre part ira decouvrir la thailande ou la coree du sud.

Réponse utile ?
4,36/5 (11 votes)
Guillaume D
06 juillet 2022
21:06

Même si j'en souffre des conséquences, je comprends et respecte le choix politique, et le sentiment de la population. Je sais que notamment, les touristes chinois avaient très mauvaise réputation.
Je n'ai que des regrets à exprimer, pas de la colère.
Chaque étranger, amoureux et passionné du Japon, aura un rapport différent avec les conséquences de la crise sanitaire.
Et je persiste à croire que les frontières ne ré-ouvriront pas. Nous devons vivre avec le COVID, de nombreux pays ont choisi de vivre avec les différentes vagues, notamment dans leur gestion du tourisme, et le Japon a choisi une autre stratégie, qui s'explique par bien des raisons.
Nous en sommes à... 7 vagues de contamination, et elles continueront de se succéder pendant encore longtemps.

Réponse utile ?
4,20/5 (10 votes)
07 juillet 2022
09:47

Vous êtes quand même un peu trop pessimiste. Je suis d'accord que le Japon est satisfait de la situation actuelle mais ils ne sont pas tout seul non plus. Il y a encore 6 mois ça paraissait impossible que des touristes puissent y aller cet été. Et pourtant aujourd'hui c'est possible, certes dans des conditions vraiment délirante qui sont peu accessible et pas attirante pour la majorité des touristes , mais on voit bien que Kishida joue l'équilibriste pour calmer la pression internationale sans froisser l'opinion local en vue des élections. Le Japon revient de très très loin, c'était de base un des pays avec le politique au frontière la plus dur, ou personne, même avec de très bon motif, pouvait entrer. Aujourd'hui les visas ont repris, les étudiants et business man peuvent entrer. Je suis comme vous, j'ai la chance de pouvoir voyager au japon tous les ans depuis plus de 15 ans, et ça me fait mal quand je vois certaine incohérence (japonais qui peuvent voyager librement partout) et cette manie inconsciente de penser que c'est l'étranger qui est dangereux, qui s'est bien accentué depuis le covid. Certes il y a des régions qui subissent le tourisme de masse avec de mauvais comportement (Kyoto en tête) pour qui le covid à été une bouffée d'air frais, mais ils se rendent quand même compte que ce n'est pas jouable sur le long terme (malgré le tourisme local très important), ils vont devoir trouver un moyen de gérer le flux de touristes sans pour autant le bannir (comme bien d'autres endroits dans le monde). Par ailleurs le tourisme au Japon n'est pas un secteur clé mais ce n'est pas non plus négligeable, surtout avec les objectifs visé avant la pandémie, on voit bien que de plus en plus de Lobby font pression sur le gouvernement, sans parler de l'international qui certes ont d'autres priorités mais les diplomatie veulent tout de même que les accords bilatéraux soient respecté à terme. On arrive progressivement à une ouverture complète du Japon, en revanche il ne faut pas rêver, le masque, les gestes barrières et les regards inquiets de certains japonais ne vont pas disparaitre avec l'ouverture. Puis le tourisme ne reprendra de toute façon pas à la même fréquentation. Déjà il y aura les chinois qui ne pourront que très difficilement voyager pendant encore de longs mois au vu de la politique du pays, ça fait donc 1/4 des touristes en moins, au niveau européen aussi, avant le covid le Japon était devenu plus abordable, mais avec l'augmentation du coût de la vie, le prix du kérosène et le fait de devoir esquiver la Russie qui font augmenter le prix des billets d'avion et le coût de la vie au Japon qui augmente, il y a fort à parié que ceux avec moins de moyens et les gens qui ne sont pas amoureux du Japon préfèreront une destination moins couteuse comme la Thaïlande ou l'Indonésie. Je comprend qu'après 2 ans et demi à aller de désillusion en désillusion ce soit difficile et que le Japon ne montre pas grande motivation à ouvrir (encore moins maintenant qu'il y a une augmentation de cas), mais le pays continuera à alléger les mesures jusqu'à la fin de l'année et en croisant les doigts vous aurez comme cadeau de noël le droit de retourner au Japon librement.

Meilleure réponse à la question posée

Réponse utile ?
4,77/5 (13 votes)
Guillaume D
07 juillet 2022
10:51

J'aimerais vraiment être pessimiste, et que tu aies raison. Seul l'avenir nous le dira.
J'espère pour les voyageurs qui souhaiteront y aller une ouverture prochaine.
Pour ma part, j'ai tiré un trait définitif dessus. Trop c'est trop! Après tout, je ne suis qu'un anonyme parmi tant d'autres.

Réponse utile ?
3,67/5 (9 votes)
07 juillet 2022
12:35

De toute façon comme si bien dit, qu'on soit pessimiste ou optimiste, à part attendre et voir ce qu'il se passe on ne peut rien faire. Je souligne juste que quand on regarde d'où le Japon vient, on est quand même sur la bonne direction et bien plus proche d'une ouverture au tourisme individuel que jamais depuis début 2020. Je trouve ça dommage de faire une croix sur vos aventures au Japon pour ça, c'est à vous de voir bien sûr, mais avec toutes vos connaissances sur le pays, les mesures vis-à-vis des étrangers qui ont été prise ne devrait même pas vous étonné. Bien que ce soit un des peuples les plus accueillants du monde, de très nombreux japonais ont une relation particulière avec les étrangers, et les médias le savent très bien et jouent très vite là dessus. Même si ça me rend dingue de voir toutes ces incohérences, au final ça ne m'étonne pas du Japon. Je vois juste les choses évolué et dans les sondages l'opinion publique devient tout de même de plus en plus favorable à un retour des touristes. Puis vous savez, nous sommes tous un anonyme parmi tant d'autres. Au yeux de tous, qu'on soit un voyageur visitant le Japon depuis 30 ans chaque année et connaissant bien les us et coutumes en s'intégrant bien ou qu'on soit la petite famille qui part pour la 1ère fois et qui va commettre plusieurs impairs ou encore le dernier youtubeur à la mode qui veut faire son vlog au Japon :') , nous restons tous un touriste parmi d'autres et ne pouvons pas prétendre à être privilégié par rapport à nos connaissances ou notre ancienneté. Le monde est grand profité de voyager ailleurs et quand votre frustration sera passé vous serez tout contant de retrouver cette atmosphère qui vous a fait aimé le Japon. Personnellement je continue sagement à attendre et garder espoir malgré 5 annulations/changement de dates pour des voyages ces 2 dernières années, j'en ai profité pour visiter d'autres pays et ça m'a conforté dans mon ressenti que le Japon est vraiment le pays qui m'a le plus marqué et qui continuera de le faire aussi longtemps que je le pourrai.

Réponse utile ?
5/5 (8 votes)
Guillaume D
07 juillet 2022
17:19

Je souhaite que tu aies raison et avoir tort...

Réponse utile ?
4,67/5 (3 votes)
07 juillet 2022
11:19

Tout à fait d'accord, c'est la meilleure réponse depuis le début à cette question à laquelle personne n'à la réponse (à l'exception de Kishida lui même et qui sera dictée dans sa temporalité pour partie par le résultat des élections du 10 juillet).

Effectivement le tourisme (de masse) tel que nous le connaissions est sans doute terminé pour un moment mais l'ouverture aux voyageurs individuels ne devrait tout de même plus trop tarder si le plébiscite attendu pour le PLD se confirme au 10/07 ce qui rendrait le 1er Ministre moins sensible aux possibles revirements de l'opinion publique.

On assiste d'ailleurs a une préparation générale qui va de ce sens, JAL et ANA ont annoncé une augmentation substantielle des partages de codes avec d'autres compagnies en Europe et Amérique du Nord et ont annoncé l'augmentation des rotations de leurs propres avions sur ces territoires.
Le puissant Keidanren et le syndicat hôtelier japonais (non moins puissant) continuent de pousser dans cette direction et même la très conservatrice municipalité de Kyoto qui se félicitait de 'respirer' à nouveau sans touristes commence à réclamer leur retour (pour rappel leur budget est dans le rouge depuis 2019).

Après c'est vrai que le tourisme de masse que l'on a connu en 2019 particulièrement est sans doute au point mort pour un moment.
Comme évoqué par Estelise, les chinois ne sont plus de la partie pour encore de longs mois tout comme les russes (ça fait presque 35% à 40 % de touristes en moins pour le lot), il va également y avoir une sélection 'naturelle' due à l'accroissement des coûts de voyage et ce malgré un Yen faible actuellement. Le billet d'avion a lui seul a pris entre 30 et 40% selon les compagnies avec la surcharge carburant et l'évitement de la Russie (double effet Kiss Cool) et certaines compagnies dont JAL ont déjà annoncé une nouvelle prochaine augmentation (pour JAL à compter du 1/08) due à l'envolée des prix du carburant (en moyenne + 150 euros pour un long courrier), à cela il faudra sans doute rajouter une assurance voyage plus onéreuse qu'autrefois voir un visa peut-être payant (au moins pour quelques temps).

Tout cela va fortement diminuer la Hype autour d'une réouverture prochaine, car on peut voyager mais peut-être pas à n'importe quel prix... Et bien sûr il faudra voir les conditions d'entrée (peut-être proches du modèles Coréen actuels notamment pour soulager les équipes de contrôles aux aéroports).

Rien ne sert d'être trop optimiste ou pessimiste, il n'y a plus qu'à attendre pour l'instant ça va dans le bon sens, certes à la vitesse d'une tortue tétraplégique, mais ça va quand même dans le bon sens...

Wait and see ;-)

☑️ Réponse suggérée comme intéressante

Réponse utile ?
4,88/5 (8 votes)
fa-
08 juillet 2022
01:01

c est bien là tout le probleme ici on a des passionés prets à aller au Japon à n importe quel prix et meme ici sur kanpai pourtant on lit des commentaires de lassitude. quand je vois certain polotique japonais revent le japon en je cite "destination de luxe" je ricane. qui va payer dans le contexte actuel 3000 e de billet pour en plus se farcir les contraintes actuelles ? à un moment faut pas deconner leur politique elitiste dr tourisme ca marchera pas si ils misent uniquement là dessus . il se passe la meme chose en france avec les autorités.qui laissent les.touristes se fairent depouiller (exemple du car de chinois braqué sur l autoroute et le ministre de l epoque qui dit limite c.est de leur faute) et bien meme si la france reste ultra touristique on voit que certain asiatoque délaissent paris ou la province ou meme d autres pays. bref le tourisme malheuresement pour la.majorité. c est la consommation et si d autres pays sont plus souples avec.le.covid et bien aussi les gens iront là bas

Réponse utile ?
3,90/5 (10 votes)
fa-
08 juillet 2022
01:03

*certains asiatique delaissent paris pour la province voir d autres pays

Réponse utile ?
3,80/5 (5 votes)
08 juillet 2022
12:13

Je ne défend justement pas la politique japonaise. Je pense que justement, ce ne sont que les passionnés qui sont lassé. Les gens qui voulaient aller au Japon parce que c'était une destination populaire et qu'on en fait de plus en plus de promotion, ou ceux qui voulaient essayer car un de leurs proches leur en à dit du bien après y être allé, n'ont surement pas été frustré, ils ont changé leurs projets et ont été ailleurs, puis repenseront au Japon dans quelques années quand tout ça se sera tassé. C'est la amoureux du Japon, laissé sur la touche, et qui suivent depuis le début un signe d'ouverture qui sont frustré. Et aujourd'hui à juste titre quand on voit que la liste des pays encore fermé au tourisme individuel aujourd'hui se compte sur les doigts d'une main, et vu les pays qui la composent, on se demande ce que le Japon fait là dedans. On a jamais eu de suivi, de feuille de route. On à toujours le doute car au vu de leurs décisions d'octobre dernier on est pas à l'abri qu'ils referment tout du jour au lendemain en cas d'aggravation de la situation. Et le pire, cette incohérence qui laisse voyager les japonais dans le monde entier et qui ont statistiquement autant de risque de ramener le virus avec eux qu'un étranger d'un de ces pays voulant visiter le Japon. La lassitude, les fausses joies, les moments de rages ont été le quotidien de tout ceux qui ont suivi l'évolution. Je soulignais simplement à tête froide, qu'il ne faut pas non plus perdre espoir, le Japon est bien plus proche d'une ouverture que jamais depuis le début, point très positif aussi, malgré l'augmentation des cas ces derniers jours, personne n'a parlé de remettre les mesures aux frontières comme l'année dernière. Il faut garder espoir et simplement attendre voir ce qui se passe et dans quelles conditions.
Pour ce qui est du Japon en destination de luxe, je n'y crois pas une seconde. En revanche comme dit précédemment, c'est déjà acquis que le coût du voyage va "exploser". La popularité croissante du Japon avait entrainé une baisse du prix global du voyage comparé à il y a 10 ans par exemple. Aujourd'hui avec l'avion qui va faire x1.5 voir x2, et les secteurs touristiques au Japon qui vont augmenter leur prix pour essayer de combler 3 ans de perte, ça risque de faire mal et de ne plus être une destination viable pour certains.

Réponse utile ?
4,80/5 (10 votes)
08 juillet 2022
14:22

Encore une fois tout à fait d'accord, l'important est de garder la tête froide et de ne pas oublier que le Japon est un pays à part dans le bon comme le mauvais et qui n'est pas connu pour prendre des décisions rapides (la faute sans doute à une classe politique plus que vieillissante et à un comportement insulariste exacerbé : n'oublions pas en comparaison des pays occidentaux le Japon est un pays de vieux dirigé par des vieux ce qui ne pousse pas à l'aventure ;-)).

Amoureux du Japon depuis plus de 20 ans je ne compte cependant pas remplacer cette destination par une autre, car elle est irremplaçable pour moi. Malgré 5 annulations ces 3 dernières années et des coûts qui explosent mon ardeur ne s'est pas refroidie. Si je suis déçu des tergiversations et de l'attente, bien sûr, si l'explosion des coûts aura des conséquences bien sûr.

Mais bon quand on aime c'est pour le meilleur et pour le pire ;-).

Encore une fois patience...

Réponse utile ?
4,90/5 (10 votes)
TiSyl
05 juillet 2022
13:45

Parfaitement d'accord. Cela montre bien comment le Japon est vraiment un pays à part.
Ma femme est Japonaise, notre dernier voyage pour aller voir sa famille à été juste avant le confinement chez nous. Mais depuis, j'ai un total désamour du pays. Je ne comprends pas leurs réactions.
Pour moi c'est pareil, j'ai fait une croix dessus. J'irai dépenser mes sous dans un autre pays ou chez nous, en France :-)

Réponse utile ?
3,38/5 (8 votes)
Afarox w
12 juillet 2022
12:47

Il faut doser sur les termes , le Japon va réouvrir et les touristes auront un accès libre au Japon max avril 2023. Alors effectivement ça prend plus de temps que chez les autres pays pour la réouverture mais ça arrivera très bientôt. Petit à petit nous pourrons voyager sereinement au Japon arrêtez avec votre vision défaitiste.

Réponse utile ?
3,83/5 (6 votes)
Guillaume D
12 juillet 2022
17:14

On verra déjà comment va réagir le gouvernement face à la 7ème vague, maintenant que les élections du 10/07 sont passées.
Ce sera soit statut quo, soit des restrictions supplémentaires, ce qui n'arrangera pas les amoureux du Japon que nous sommes.
Le problème est que les vagues vont se succéder à l'avenir, et que ça n'incitera pas les autorités vers un retour à la "normale".
Je reste persuadé que le gouvernement laissera en place les restrictions, de manière à décourager les touristes de venir.

Réponse utile ?
4/5 (10 votes)
20 juillet 2022
22:34

A kyoto les commercant et meme le maire sont impatients du retour des touristes
magnifique video de bloomberg

https://youtu.be/3xtmlT3pCMk

Réponse utile ?
4,75/5 (4 votes)
Guillaume D
21 juillet 2022
11:09

La situation de Kyoto est paradoxale.
Elle a bénéficié énormément du tourisme, mais les locaux en ont aussi souffert.
N'importe quel touriste ayant visité Kyoto a pu se rendre compte que la ville était littéralement blindée.
Autour de la gare, la circulation était difficile. Et je ne parle même pas des quartiers comme Gion qui était à éviter en journée.
Les principaux spots (Pavillon d'Argent et d'Or, Kiyomizu-dera...) étaient surchargés, rendant les visites franchement désagréables.
Quant aux Geisha/Maiko dérangées pour une photo...
Je ne serais pas étonné que le gouvernement subventionne la ville à coups d'endettement, plutôt que de raisonnablement ouvrir les frontières...

Réponse utile ?
4/5 (1 vote)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.