Setsubun

Tradition annuelle se tenant chaque 3 février au Japon, Setsubun est plus communément appelée "la fête du lancer de haricots". Elle coïncide avec l’arrivée du printemps selon l’ancien calendrier lunaire chinois et marque ainsi risshun : le passage du changement de saison le plus important de l’année.

Introduit d'abord par la cour impériale de Heian dans l'Antiquité (794-1185) avant d'être démocratisé à l'époque d'Edo (1600-1868), ce jour non férié a deux significations importantes pour les Japonais :

  • chasser les mauvais esprits de l’année passée et attirer la chance sur soi pour l’année qui s’ouvre ;
  • célébrer l’arrivée prochaine du renouveau printanier.

Exorciser sa maison

"Oni wa soto ! Fuku wa uchi !" est la phrase la plus scandée en cette période. Elle symbolise fièrement la volonté des Japonais à chasser les démons de leur maison pour y faire entrer le bonheur. Pour cela, ils se procurent dans les magasins des "kits Setsubun", composés d’un masque de démon oni et d’un sachet de haricots Fukumame contenu dans un ramequin carré en bois.

La coutume veut ensuite qu’un membre de la famille se déguise en démon, fasse le tour de la maison tandis que les autres lui jettent (gentiment) des haricots dessus pour le faire fuir. Cette joyeuse activité appelée Mamemaki est souvent réservée aux enfants. La session se termine par le ramassage des graines de soja ; on en mange alors le nombre qui correspond à son âge plus un, pour se souhaiter bonne chance les douze prochains mois.

Une autre pratique moins esthétique consiste à accrocher à sa porte d'entrée Hiiragi Iwashi, un épouvantail à démon réalisé à partir d'une branche de houx au sommet de laquelle on vient planter une tête de sardine séchée.

Se porter chance avec un maki

Coutume japonaise oblige, les spécialités culinaires entrent forcément en jeu pendant ce jour un peu particulier. D'ailleurs, les supermarchés et autres chaînes de konbini ont bien compris l'intérêt mercantile de la fête, puisqu'ils ont participé à la fin des années 1990 à l'adoption nationale du Ehomaki. Cette ancienne tradition venue du Kansai veut que l'on ingurgite, le soir du 3 février, en une seule fois et en silence un maki tout entier non coupé, suivant une orientation bien précise censée porter bonheur.

De cette façon :

  • en 2016, l'on mange son long maki face au sud / sud-est ;
  • en 2017 face au nord / nord-ouest ;
  • en 2018 face au sud / sud-est ;
  • en 2019 face à l'est / nord-est ;
  • en 2020 face à l'ouest / sud-ouest ;
  • et ainsi de suite tous les cinq ans.

Assister aux cérémonies traditionnelles

Les sanctuaires et temples profitent de Setsubun pour inviter des célébrités locales à lancer les haricots sur la foule venue ainsi en nombre. En effet, les cérémonies se déroulent partout aux mêmes horaires, entre 11h et 16h les 2 et 3 février ; il faut bien alors bien choisir son lieu.

Les rituels folkloriques ravissent les habitants des quartiers voisins, dont les personnes âgées qui investissent particulièrement les lieux lorsque le jour tombe en semaine et que les touristes de février se font plus discrets. En symbole de communion, chaque temple ou sanctuaire propose habituellement aux spectateurs une tasse d'amazake, un saké doux sucré et peu alcoolisé autour de 300¥ (~2,50€).

Parmi les cérémonies les plus animées à Tokyo, on peut citer celles des temples Senso-ji et Zojo-ji, ainsi que celle du sanctuaire Hie-jinja pour y voir des Sumo. Du côté de Kyoto, on retient le temple Rozan-ji qui offre une joyeuse danse du démon très appréciée. À noter Yoshida-jinja, qui présentait auparavant la plus grande cérémonie, s'est assagi ces dernières années pour organiser dorénavant un évènement nocturne plus confidentiel à partir de 23h.

Les sanctuaires Yasaka-jinja et Heian-jingu proposent deux façons différentes de célébrer Setsubun.

Sanctuaire Yasaka

Yasaka-jinja se distingue clairement par rapport aux autres pour accueillir quatre spectacles de Geisha. Sur deux jours, les 2 et 3 février, s'enchaînent sur la scène installée en extérieur les Maiko de plusieurs hanamachi dont Pontocho-cho, Miyagawa-cho et Gion.

Au cours de la cérémonie shinto plutôt classique, deux Maiko effectuent une danse subtile et délicate. Elles s'approchent ensuite près du public pour le Mamemaki, ponctué par la sentence "Oni Yaro!" largement proclamée pendant toute la célébration. Puis, une équipe de cinq Maiko arrivent pour une charmante apparition chorégraphiée. Leur tenue et maquillage, notamment le tracé sur la nuque, sont adaptés pour l'occasion.

Les visages détendus et souriants des Geisha participent à l'ambiance chaleureuse. Telles de ferventes supportrices, les Maiko "au repos" (non maquillées mais toujours coiffées) viennent également se joindre à la fête.

Cet évènement est assez fréquenté par les locaux, aussi du fait de la situation centrale du lieu. L'accès à la scène est libre ; les explications et les discours restent entièrement en japonais.

Heian-jingu

Le sanctuaire Heian propose une cérémonie shintoïste plus spirituelle que festive. Pour le grand public, le rituel traditionnel Dainanogi commence à 14h sur l'immense esplanade qui sert d'entrée. Après le lancer de haricots, un grand embrasement programmé vers 16h vient clore de manière sympathique cette commémoration.

Site moins connu pourtant très spacieux et gratuit, il accueille aujourd'hui une foule éparse, ce qui se traduit par une atmosphère plus calme.

Vocabulaire de saison

En japonais Transcription Signification
節分 Setsubun Fête du changement de saison
鬼は外! 福は内! Oni wa soto ! Fuku wa uchi ! Dehors les démons ! À l'intérieur la chance !
福豆 Fukumame Haricots au soja porte-bonheur
豆撒き Mamemaki Lancer de haricots
柊鰯 Hiiragi Iwashi Tête de sardine séchée plantée sur une branche de houx
恵方巻 Ehomaki Maki porte-chance
Article intéressant ?
4.86/5 (14 votes)

Galerie photos

  • Setsubun 7
  • Setsubun 1
  • Setsubun 2
  • Setsubun 3
  • Setsubun 4
  • Setsubun 5
  • Setsubun 6
  • Setsubun 8
  • Setsubun 9
  • Setsubun 10
  • Setsubun 11
  • Setsubun 12
  • Setsubun 13
  • Setsubun 14
  • Setsubun 15
  • Setsubun 16
  • Setsubun 17

Informations pratiques

Comment s'y rendre

En japonais

節分

Hébergement

Réservez votre hôtel via Booking ou Hotels.com

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Guide de conversation audio au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées