Quel choix d'études pour objectif de vivre au Japon avec handicap ?

58 réponses

Bonjour,

Je suis atteint d'un très lourd handicap physique (+80%) et souhaiterais vivre au Japon, l'obtention du JLPT N2 est prévu, néanmoins je souhaite d'abord faire des études par correspondance en France via le CNED. Je souhaite donc avoir votre avis/expérience sur les choix suivants afin de me décider :

BTS Tourisme (mon Anglais est moyen mais vu l'idée du N2 je mets quand même)
BTS Notariat
BTS Communication
Licence de droit

Autres formations ?

Merci de votre aide :)

Question intéressante ?
5/5 (3 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

17 Juillet 2016
23:25

Je ne suis pas un spécialiste en la matière, d'autres pourrons surement mieux te répondre, cependant si tu as le jlpt2, il y a un boulot qui permet de bosser à peu prêt partout dans le monde : développeur web.

Bien entendu il faut être pointu et avoir de l'expérience, mais j'ai vue pas mal de français trouver du travail assez facilement au japon et j'ai beaucoup d'amis qui se balade autour du monde au grès de leurs envies. De plus c'est un métier qui te permet aussi de faire du freelance, de travailler avec la france tout en vivant dans un pays étranger (pratique dans le cas d'un pvt par exemple). Mais je le re-précise ceux là sont vraiment des spécialistes. Et quand je parle de développeur, je ne parle pas de gens qui modifie des wordpress pour le plaisir ou font un peu de css/Html. Mais si tu aimes le code c'est franchement une bonne option car dans tous les pays du mondes on est en manque de bon développeur.

Après ce n'est pas dans ta liste, donc je suis surement hors sujet, mais bon on ne sait jamais :). bonne chance pour ton projet.

18 Juillet 2016
00:08

Bonjour et merci de ta réponse.

Je n'ai pas encore le JLPT (études prévues après celles de France).

J'avais songé aux métiers du web (webdesign webmaster, développeur), le problème c'est que ces formations ne sont pas destinées aux bac L (ce qui est mon cas), les dossiers d'admissions recrutent sur bac +2 issue de filière S-ES-Pro. Ca aurait été effectivement un avantage vu que mon handicap me permet de ne tenir qu'un mi-temps.

18 Juillet 2016
10:55

Je rebondis sur ce commentaire car ayant moi-même un bac L, j'ai été pris sans trop de problème dans un DUT spécialisé dans les métiers du multimédia (MMI maintenant je crois, anciennement SRC). On était 4 ou 5 venant de L dans une promo de 70 personnes, et on était tous dans le top 10. Donc ne t'inquiètes pas pour ton cursus :)

18 Juillet 2016
15:28

Merci de ta réponse,

y'a t-il une grosse différence entre un DUT (donc un diplôme) et une formation développeur web menant à un titre (niveau BTS/DUT) en terme de connaissances et de débouchés ?

Merci :)

18 Juillet 2016
15:58

Alors il faut savoir qu'à l'époque où je l'ai passé (mais ça doit toujours être le cas), ce DUT était une formation très généraliste touchant à tous les domaines du multimédia. Par exemple, on avait des cours d'audiovisuel, de développement web et logiciel (même si le web était la plus grosse partie), de graphisme, de communication, mais aussi de la comptabilité ou de la gestion de projet pour les élèves qui se lançaient en freelance après le DUT.
Après ce DUT par contre, de nombreux élèves qui étaient plus intéressés par le développement se sont lancés vers des licences pros dans ce domaine là et sont maintenant développeurs web avec un niveau licence :)

Tout ça pour dire que ce DUT était assez intéressant pour moi à l'époque car justement, avec un bac L, on a tendance à vite te fermer ces portes. Certes tu ne fais pas que du dév, mais si tu te spécialises dedans, tu peux facilement faire une licence pro ou autre ne traitant que du dév web.

18 Juillet 2016
16:01

Ok, c'est ce type de formation ? http://www.cnam-champagne-ardenne.fr/fiche.php?id_fiche=18

Merci :)

18 Juillet 2016
17:55

Alors pour être plus exact, la mienne c'est celle là : http://iutmmi.fr/

Mais celle que tu as mise en lien m'a l'air assez proche, en se concentrant uniquement sur les aspects programmation web/graphisme.
N'hésites pas à parcourir les forums sur Internet, parfois ça permet de trouver des avis assez intéressants sur telle ou telle formation :)

18 Juillet 2016
18:01

Hmm, ça parait être une bonne première étape, mais ça ne posera que probablement les bases. En tout cas, la formation me paraît très (trop) courte, 42 ECTS c'est pas grand chose (moins d'un semestre), il faudra soit enchaîner sur des formations plus classique, soit monter en compétence via l'expérience professionnel, soit via des projets personnel.

19 Juillet 2016
00:24

Ok, sinon un DUT informatique n'est il pas mieux pour du codage ? http://www.iut-rcc.fr/Infos-diplome-1-Informatique-Presentation

Merci :)

19 Juillet 2016
11:25

Je te dirai oui, mais garde à l'esprit que ces formations ne pose jamais que les bases en informatiques. Des bases avancés, plus avancés qu'un autodidacte lambda si j'ose dire, mais ça reste des bases, ce n'est qu'en forgeant que l'on devient forgeron, c'est l'idée :)

19 Juillet 2016
16:42

Bonjour,

Oui il est évident que ce genre de formation ne reste que de la théorie, toutefois l'idée du stage me séduit car permet de mettre en pratique la théorie(et pourquoi pas enchainer sur une licence programmation).

Merci

Kam
18 Juillet 2016
00:02

La solution de l'informatique est intéressante !! Après, beaucoup d'amis sont prof de français là bas où travaillent pour des sociétés françaises... Il y a aussi les artisans (boulangers, restaurateurs...) ou ceux qui passent les concours du Jet pour devenir Coordinateur International et travailler avec des collectivités sur le jumelage avec la France. C'est un gros boulot administratif mais passionnant. Cependant il faut avoir un bon niveau, au moins N2. D'ailleurs en parlant de niveau, l faudra travailler beaucoup si tu débutes de 0 en japonais et surtout multiplier tes sources d'apprentissage car le cned c'est vraiment pas suffisant... Le mieux c'est d'avoir un prof particulier.

Voici les solutions les plus courantes que je connais pour vivre au Japon. Il ne faut pas trop espérer travailler pour des grosses entreprises etc, car au Japon chacun sa place et un étranger sera toujours un étranger, cantonné à des tâches d'étranger. Si on accepte cela, on peut vivre heureux au Japon !

Cependant et sans vouloir rentrer dans ta vie privée, je ne sais pas à quel niveau de dépendance tu es avec 80% de handicap. Car si tu as besoin d'assistance et de soins fréquents et réguliers, ce sera très compliqué au Japon. Non seulement c'est rare mais en plus c'est extrêmement extrêmement cher. En France c'est pris en charge par la sécu mais ça, ça n'existe malheureusement pas au Japon. Ensuite et en dehors de ça, si ce n'est pas déjà fait, il faut déjà lister les métiers et tâches que tu peux faire déjà en France. Ça te donnera une idée de ce vers quoi t'orienter au Japon. Ah et dernier point, il n'y a pas d'aides si tu vis ailleurs qu'en France... L'allocation Adulte Handicapé par exemple, ne sera pas versé, le reste non plus...

Mon (trop long) post n'a pas pour but de te décourager ou autre bien entendu, mais plutôt de bien le préparer pour que ça soit concret et réel ! Il faudra donc faire moult recherches sur les salons/forums spécialisés de ton affection, à la MDPH, etc...

Bref bon courage à toi !!!

18 Juillet 2016
00:15

Mon handicap est l'amyotrophie spinale de type 2, autant dire qu'il me faut des aides 24H/24. Je ne cherche pas un gros travail, le simple fait de pouvoir vivre au Japon me suffit (c'est même mon unique but). Pour l'AAH il me semble que le site de l'ambassade mentionnait que l'aide pouvait être versée, j'irais revoir.

Pour la mdph ils ont déjà tellement de mal (et de mauvais volonté) à faire aboutir les dossiers en France alors a l'étranger ...

Sinon niveau aides (humaines -soins) comment font les japonais en situation handicap pour vivre du coup ?

Merci de ta réponse :)

Tank
18 Juillet 2016
03:32

Si le Japon est plutôt bien équipé pour les personnes handicapées (comparativement à la France, d'après moi), les aides financières sont assez minimes ici et ces dernières comptent énormément sur l'aide (quelle qu'elle soit) de leur famille.
Pour toi, loin de la tienne (?) ca risque d'être encore un peu plus compliqué, MAIS, ne laisse pas tomber. Certaines personnes y arrivent, pourquoi pas toi après tout.
Comme l'a écrit Ngee, pas mal de métiers du web recrute. Tu ne devrais pas (trop) te laisser "porter" par ton BAC L. Fais toi ta petite expérience, apprends en parallèle et tu trouveras bien une occasion de pousser la porte qui t’intéresse.

Et surtout ne te laisse pas décourager par certaines personnes ici qui sont expertes en "moi je moi je, toi tu ne pourras pas"

Bonne chance !

18 Juillet 2016
15:24

Merci de ta réponse,

y'a t-il une grosse différence entre un DUT (donc un diplôme) et une formation développeur web menant à un titre (niveau BTS/DUT) en terme de connaissances et de débouchés ?

Merci :)

Kam
18 Juillet 2016
00:27

Je ne suis pas spécialisé sur les question mais il me semble que c'est assez tabou au Japon... Il y a des maisons médicalisées il me semble mais autrement c'est souvent toute la famille qui travaille d'arrache-pied pour pouvoir subvenir un tant soit peu aux besoins de la personne handicapée ou malade. Cependant, je pense qu'il y a un paquet de sites qui traitent de la question du handicap et de sa prise en charge au Japon. Il faudrait aussi que je m'y interesse.

Ce que je sais pour sûr à 100% c'est que c'est un pays très très tourné vers les aveugles. Il y a énormément de dispositifs dans la rue et tout pour eux. Alors peut-être qu'il y a une prise en charge intéressante du handicap lourd...

18 Juillet 2016
03:05

Tu dis que tu veux faire des études en fonction de la difficulté de recherche d'emploi au japon et tu veux y vivre sans rien connaitre quasiment du pays en pensant que le jlpt 2 est le sésame pour travailler là bas. En gros tu cherches un visq de travail juste pour rester au japon tout en pouvant travailler chez toi à cause de ton handicap et peut importe les études même si ça plait pas forcément.
C'est la mauvaise mentalité à adopter.
Et quand je lis que c'est assez facile de teouver du boulot là bas pour un français je rigole. C'est le parcours du combattant oui.
De plus le fait que tu sois handicapé ça n'arrange pas les choses car je veux pas être méchant mais tu risques d'être un fardeau financier pour le Japon avec un système de sécurité sociale sur le point d'exploser et je suis pas sur que l'immigration prenne le risque de te délivrer un visa de travail.
De plus il faut que t'es un salaire très élevé pour payer les 30 pourcents car le 100% n'existe pas comme en France et dans ton cas qui a besoin de H24 de soins je vois pas comment tu vas faire pour vivre. Le frère de ma copine est handicapé aussi et à besoin de temps en temps d'aller à l'hôpital pour des examens entre autre donc je connais la réalité des choses.
Tu veux quitter le pays avec le meilleur système de santé au monde pour aller dans un pays où c'est pas le cas.
Je te réponds sans faire de différence, arrêtez de dire que vous voulez vivre au japon si naïvement.
Quand j'ai commencé le japonais à la fac c'était pas pour vivre au japon c'était parce-que j'aimais le japonais point.
Je faisais pas un plan de carrière basé sur le fait de vivre au japon. C'est petit à petit en le disant avant je pars en touriste puis en fac et si je trouve bah je reste.
La c'est charrue avant les boeufs.
Tous les commentaires d'avant c'est je passe la pommade car tu es handicapé mais faut être réaliste un peu et pzs faire de différence.

trapeze
18 Juillet 2016
03:35

Attention, tu recommences encore à parler de toi (comme d'hab)
Il devrait se marier avec une Japonaise alors non ? Tu ne veux pas nous pondre 'encore' un paragraphe sur ta vie ?

18 Juillet 2016
15:19

Bon mon petit Adri je vais te répondre point par point :

- Je ne connais rien du Japon ? A mon sens hormis etre natif du pays en question on ne connaît jamais totalement un pays qui a une culture étrangère à la nôtre, c'est d'ailleurs ce qui rend le tourisme intéressant. Personnellement (je ne sais pas toi), mais quand je veux visiter-vivre dans un pays je me documente dessus, c'est un minimum, donc merci de garder ta vision de bonne mentalité pour toi ;)

-Niveau handicap non tu ne connais que la réalité du frère de ta copine, tu ne connais pas la mienne et si tu avais un minimum d'expérience dans les handicaps lourds tu saurais que la France n'est pas le pays le plus adapté (niveau aides etc) mais les pays scandinaves (notamment la Suède). Je prends en compte ton expérience, mais n'en fait pas une généralité a appliquer a tout le monde :)

- Niveau études J'aimerais que tu me dises où j'ai mentionné que le N2 est le sésame ? S'il l'était je ne m'emmerderais pas à faire d'autres études. Et tu remarqueras que j'ai émis des propositions d'études qui me plaisent potentiellement contrairement à ce que tu affirmes.

Pour le "Quand j'ai commencé le japonais à la fac c'était pas pour vivre au japon c'était parce-que j'aimais le japonais point.Je faisais pas un plan de carrière basé sur le fait de vivre au japon. C'est petit à petit en le disant avant je pars en touriste puis en fac et si je trouve bah je reste." A en croire ta mentalité tu sembles apprendre une langue par ce que tu l'aimes mais tu ne la pratique pas et attend que ca arrive. C'est un choix, mais à mon sens quand on apprend une langue c'est avec pour projet de la pratiquer, rien n'arrive tout seul, le destin on se le crée.

Merci pour ton avis.

19 Juillet 2016
01:04

Justement le handicap du frère de ma copine japonaise est léger et c'est déjà une sacrée tâche et ça coûte une blinde. Donc avec le tien je sais pas comment tu vas faire ton seul salaire de jeune diplômé.
Ensuite chercher du boulot au japon c'est ultra dur même pour les japonais qui doivent se déplacer dans tout le japon en faisant jusqu'à 100 entreprises par fois. J'ai fait le shukatsu je sais de quoi je parle et c'est le cas de mon collègue de boulot.
Je vis à la campagne et il n'y a aucun bus ni métro et donc le seul objectif serai d'avoir une voiture avec chauffeur. Ton champs de recherche ne se situerait que dans les grandes villes donc.

A la fac de japonais je parlais plus en japonais qu'en français grâce aux étudiants japonais.

18 Juillet 2016
17:49

Vous avez raté votre avion ou vous êtes toujours aussi frustré ? Vous vous défoulez en décourageant les gens dans leur ambitions et rêves et vous osez venir nous parler sur vos grands chevaux de mentalité à adopter ou non ? Et bien bravo je vous tire mon chapeau monsieur.

La personne ici vous a demander de l'aide, pas votre jugement (car oui c'est un jugement presque un tribunal que vous lui faites) sur son choix et son ambition. Vous ramenez tout à vous sur 40 lignes, bonjour l'égocentrisme.

18 Juillet 2016
03:58

Faut savoir quand on nous demande de partager les expériences on se fait critiquer et quand on le fait pas on nous demande comment on a fait.
Je pense qu'à part le visa de mariage c'est compliqué ouais.
"Je veux vivre au japon c'est mon objectif peut importe la manière"
Y'a rien de concret la dedans.

Encore un commentaire de rageux

99
18 Juillet 2016
18:16

C'est le ton condescendant/méprisant de tes messages qui pose problème.
C'est dommage car tes conseils sont précieux...

Souviens toi (car tu es passé par là) qu'un projet n'est jamais concret au début, il tient plus du rêve. Ensuite on l'affine en fonction de la réalité. Si ça reste crédible, on fonce.
Ca fait partie de l'expérience de chacun, non ?

18 Juillet 2016
04:42

Pour l'histoire du "fardeau financier" évoqué plus haut et être handicapé lourd oui c'est certain que l'immigration japonaise va mettre son veto...

De plus c'est quoi cette connerie d'étranger avec un boulot d'étranger? C'est la norme pour les "malchanceux" qui ne trouvent pas de boulot de devenir prof de français? (À priori oui pour une grosse partie des expatriés m'enfin...)

Je suis français et je fais un boulot 100% japonais. Oui je morfle plus que les autres quand je fais des erreurs, oui je travaille minimum 60 heures par semaine, une journée de congé par semaine et une demi-heure de pause par jour, mais faut arrêter les affirmations de ce genre! Quand on veut on peut! Même se mettre au même niveau qu'un japonais pour s'intègrer à 100% et pas se réunir le dimanche avec la communauté pour jouer à la pétanque le dimanche après-midi...

18 Juillet 2016
13:14

Je vais juste donner mon avis au niveau formation. Le reste, c'est à toi de juger, pas à moi.
Je vais te donner mon avis sur la formation en tourisme. Il faut savoir que c'est un domaine qui est très prenant et même si ça a l'air facile comme ça, ça demande beaucoup de temps, de passion et d'investissement quand on se lance dans se domaine. Il ne faut pas croire qu'en travaillant dans le tourisme, tu pourras rester chez toi. Que du contraire! Des déplacements seront à prévoir (beaucoup même).
De plus, l'anglais est la base du tourisme. Donc même si c'est pour travailler au Japon, il faudra inévitablement que tu t'améliores pour devenir bilingue (ou alors avoir la chance de travailler pour une agence réceptive francophone mais ça reste rare et très difficile d'accès).
Je te conseillerais donc de te rediriger vers une autre formation car le tourisme ne me semble pas adapté à ta situation. Mais ça ne reste que mon avis.
En tout cas bonne chance à toi =)

18 Juillet 2016
15:25

Merci, je prends note :)

18 Juillet 2016
19:20

Bonsoir
Oui, je rejoins plus ou moins ce qui est écrit plus haut, j'ai été interviewé récemment par un journaliste qui me demandait quel conseil je pourrais donner à une personne voulant s'installer au Japon et je lui ai répondu que plus que tout autre ce pays se mérite, l'apprentissage de la langue est déjà particulièrement difficile et la vie là bas n'est pas forcément des plus aisée, il faudra cibler un travail très bien payé pour faire face à toutes les dépenses et ensuite convaincre un employeur japonais que tes compétences sont supérieures à celles d'un japonais (les patrons locaux rechignant à employer des étrangers car ils ne connaissent ni la culture de l'entreprise, ni la culture tout court) je côtoie des chefs d'entreprise dans le cadre de mon activité ou de mes loisirs, et ce sont des gens très agréables, courtois etc etc... La situation est bien différente dès lors qu'ils s'adressent à leurs subalternes, surtout les OL qui sont appelées par leur nom et qu'ils ne regardent généralement même pas lorsqu'ils leur parlent. Autre point important la connaissance de l'anglais, anglais du commerce surtout, ils ne connaissent généralement pas d'autre langue étrangère et t'aborderont directement en anglais dans la rue, ça m'est encore arrivé à Kawagoe en juin dernier, une jeune fille pensait que j'étais perdu ;)
As tu déjà des contacts sur place? Famille? Amis etc etc? Beaucoup d'autres te le diront mais il est préférable d'avoir un réseau de connaissances bien en place avant de venir t'installer
Bonne chance et bon courage dans ton projet

18 Juillet 2016
19:29

Bonsoir,

Merci de ta réponse, non personne de mes connaissances ne vit au Japon (la plupart des membres de ma famille se demandent pourquoi je veux aller vivre là-haut ^^). Pour l'apprentissage je pense à une école sur place (la Toshin School) sur une période d'un an. Pour le cout de la vie il est si cher que ca ? (jme doute bien que vu mon handicap c'est du suicide m'enfin), comparé a la France ?

Dans l'objectif actuel : Etudes, voyage en touriste en 2017, toujours les études ..., 2019 1 an d'études a la Toshin School + obtention du N2.

Merci de ta réponse :)

18 Juillet 2016
19:44

bonsoir
oui, le cout de la vie est plus élevé qu'en France car c'est un système à l'américaine où tout se paie, autre chose que j'ai remarqué au fil du temps c'est qu'ils ne t'expliquent pas deux fois les choses, ils partent du principe que ce qu'un japonais est en mesure de comprendre les étrangers peuvent le comprendre eux aussi, c'est un peu marche ou crève et t'as intérêt à ne pas te laisser distancer, les remarques sont souvent faites avec le sourire ou de façon sybilline mais ce sont quand mêmes des remarques, leur système éducatif est basé sur la compétition et la sélection et ça se retrouve donc naturellement dans le monde du travail, c'est aussi une chose qui peut surprendre quand on vient d'Europe où les gens sont plus pris en charge
pour ma part je ne pourrais pas travailler dans une entreprise japonaise, enfin, sauf si je suis vraiment pris à la gorge et que je n'ai pas d'autre choix, le statut de self employed me convient beaucoup mieux pour le moment
oui, va voir dans un premier temps ce que ça donne en version touriste, entendu que tu ne verras que la partie émergée de l'iceberg nippon, et fais toi une opinion par la suite
merci à toi

18 Juillet 2016
19:52

Merci,

De toute manière je suis de nombreux youtubers qui vivent et travaillent au Japon donc ce n'est pas impossible,, la seule grosse barrière est mon handicap ^^

19 Juillet 2016
00:51

Bonjour Tigercrow,

Alors concernant vos questions, pour le sujet du handicap au Japon, même si j'imagine que vous vous êtes déjà renseigné, voici quelques éléments qui pourraient peut-être vous aider à en savoir plus sur les aides possibles :
Il y a peut-être la possibilité de pouvoir prétendre à des aides financières (allocation spéciale de handicap), mais à partir de plus d'1 an de résidence sur place. Ce site notamment explique bien tout le fonctionnement du système de protection et d'aide sociale au Japon : http://www.cleiss.fr/docs/regimes/regime_japon_salaries.html#financement
Après c'est certain que ça peut coincer niveau formalités visa pour les raisons énoncées plus haut par les autres personnes.

Vous avez aussi la CFE (caisse des français à l'étranger= https://www.cfe.fr/index.php ) qui a priori prend en charge tout ce qui est ALD, ça peut-être une carte à jouer car du coup sur le plan de l'immigration plus tard quand vous ferez votre demande de visa, vous pourrez justifier le fait que vous ne dépendrez pas du système d'aide sociale japonaise si vous dépendez de la CFE, à condition d'avoir prévu pas mal d'économies aussi. Car c'est pas donné la cotisation à la CFE, il faut aussi compléter avec une bonne assurance privée pour être couvert à 100%, et ils n'appliquent les remboursements que jusqu'au plafond des tarifs exercés en France ; et au Japon les tarifs sont plus onéreux qu'en France je crois (d'ailleurs ça peut être pas mal de se renseigner précisément là dessus aussi).

Et sinon, ces deux sites parlent d'aides financières et du versement de l'AAH à l'étranger mais ça n'est pas systématique et ça dépend du budget dont ils disposent par année, donc à renouveler tous les ans à priori : http://www.afj-japon.org/index.php?id=261

Pour le DUT SRC, j'ai moi aussi fait ce cursus en sortant d'un bac L (il y avait un rattrapage en maths quand même), et c'est tout à fait jouable si vous êtes motivé.
Je dirais que c'est plus valorisant sur le plan du marché du travail (notamment à l'étranger) de faire une formation diplômante, qui sera reconnue, et qui vous permettra d'accéder à une formation supérieure par la suite, si souhaité. En plus, les formations licence n'acceptent pas toujours systématiquement les personnes disposant d'un "niveau bac + 2". Par ailleurs, ce qui est intéressant aussi dans le DUT, est l'aspect professionnalisant via le stage en entreprise qui est un atout pour la suite. Après, si votre handicap ne vous permet pas du tout de travailler hors de chez vous, ça ne sera peut-être pas la bonne option, à moins de trouver un stage en télétravail et faire de la visio-conférence (dans le domaine du multimédia, c'est peut-être jouable^^). Dans tous les cas, le plus important dans ce domaine, sera sûrement de travailler votre réseau pro et de constituer un book solide pour vous démarquer sur le marché de l'emploi (voyez aussi peut-être avec Cap Emploi, ils proposent le financement de formations pré-professionnalisantes et/ou diplômantes, en lien avec la région).
Pour les autres formations dont vous parlez, je ne peux pas trop vous aider car je n'y connais pas grand chose.

Voilà voilà, en espérant avoir pu contribuer un peu à votre réflexion !

19 Juillet 2016
16:37

Bonjour,

Merci pour toutes ces précisions. L'apprentissage du Japonais est de toute manière prévue sur place dans une école spécilisée sur 1 an, ca me permettra déjà d'évaluer le mode de vie des étudiants au Japon (logement en guest-house). Mon handicap me permet de travailler a l'exterieur, les inconvenants viennent surtout de l'accessibilité du lieu de travail et de l'accompagnement par auxiliaire de vie (mais ca c'est pareil en France).

Pour la poursuite d'études ce sera probablement en Licence de programmation, mais ce genre de métiers recrute principalement sur expérience donc effectivement l'étude avec stage me semble être un bon plan.

Encore merci.

19 Juillet 2016
17:07

Bonjour,

De rien ! Je viens de penser aussi à un truc, ce type de formations (DUT, licences) comprennent des cours d'anglais technique en règle générale (c'était le cas pour le DUT), donc vous améliorerez par la même occasion votre niveau en anglais. Par exemple, beaucoup de gens dans ma promo avaient passé le TOEIC à la fin du DUT, on y était préparés.

Sinon c'est super si vous pouvez travailler en extérieur, ça veut dire que le stage est tout à fait envisageable. Peut-être même que certaines formations proposent l'alternance qui est aussi un très bon plan car vous pouvez ensuite valoriser à la fois le diplôme et les années d'expériences. J'ai vu des gens faire comme ça pour arriver à décrocher le visa travail au Japon. Puis qui sait, si vous trouvez un poste dans un boite française qui a des filiales au Japon, vous pourriez très bien vous expatrier de cette manière aussi !

Je persiste aussi à penser que rien n'est impossible à partir du moment où on réfléchit bien à son projet, qu'on a conscience des réalités, et qu'on persévère. La preuve : http://roulettes-et-sac-a-dos.com/emotions-mont-blanc/ (rien à voir avec le travail au Japon, mais c'est un bel exemple de persévérance^^)

19 Juillet 2016
17:25

Merci pour ces nouvelles précisions, malheureusement je ne sais pas s'il est possible de vivre d'un mi-temps au Japon (c'est la limite que mon corps m'impose^^) mais en temps que développeur web je pense qu'il est possible de gérer un mi-temps en entreprise et de poursuivre le travail à domicile une fois les heures de boulot 'traditionnelles" terminées.

Merci pour le lien, j'avais également trouvé un site d'une personne en voyage en fauteuil roulant à Tokyo mais je ne retrouve plus le site, je reposterais si je trouve ^^

19 Juillet 2016
17:28
19 Juillet 2016
17:44

Ah merci, il est très chouette ce site ! Je vais regarder ça de plus près^^

Sinon (parce que la question m'intéresse), en parlant du mi-temps (je ne pense pas que ça soit jouable financièrement de vivre que d'un mi-temps), je pensais aménagements, et je me suis rappelé qu'une amie japonaise dont le mari est paralysé m'avait parlé de changements récents de la loi sur le handicap au Japon. Du coup, en cherchant, je suis tombée sur cet article qui donne aussi des infos à ce sujet : http://www.nippon.com/fr/currents/d00133/?pnum=1
Après, à voir si dans le quotidien ça se passe comme en France ou non, avec des dispositions qui ne sont pas respectées dans la grande majorité. Je pense notamment aux auxiliaires de vie et les aménagements au travail. Ça serait intéressant d'ailleurs de voir si faire un mi-temps sur "site" puis le reste en télé-travail est possible par exemple.

21 Juillet 2016
23:57

Je viens de lire l'article, ce passage est très intéressant (comme tout l'article) :

"les règles relatives aux responsabilités des employeurs privés sont définies dans la loi sur la promotion de l’emploi des personnes handicapées, et l’on peut y lire qu’ils ont l’obligation de « fournir les aménagements nécessaires ainsi que le personnel d’assistance » afin de « garantir que les personnes souffrant de handicaps soient traitées de la même manière que celles qui n’en ont pas »."

Je retiens surtout l'obligation du personnel d'assistance (ce qui me semble impliquer un système d'auxiliaire de vie). Je pense surtout que ce changement vient de l'augmentation du touriste, l'image est très importante là-bas, donc il faut montrer du positif et pour le coup ca profite aux handicapés japonais. Le petit hic c'est le terme "aménagement raisonnable", c'est assez ambigu et je crains malheureusement pour mes "camarades" que beaucoup de patrons "peu scrupuleux" se réfugient derrière ce terme pour ne rien aménager. Dans tout les cas ca semble avancer dans le bon sens :)

22 Juillet 2016
00:21

salut
oui, entendu que ces lois s'appliquent aux japonais, pas forcément aux personnes en visa travail qui ne sont théoriquement au Japon que pendant la durée de leur contrat
pose quand même la question à l'ambassade à Tokyo au sujet de ta prise en charge, perso je n'attendrais pas grand chose des autorités et encore moins des employeurs japonais
bonne soirée

22 Juillet 2016
00:27

Pour la question je pense qu'ils seront plus aptes à me répondre au moment de l'installation, c'est à dire dans ... 5 ans, d'ici là la situation aura évolué. De toute manière je n'attends rien, je prépare un combat contre un mur, et Dieu sait que jvais adorer tenter de le fracasser encore et encore (et moi aussi par la même occasion :D).

Merci de tes conseils, bonne soirée a toi aussi :)

19 Juillet 2016
09:07

Bonjour
Oui, enfin, il faut en prendre et en laisser, tu te doutes bien que les gens qui travaillent au Japon ont déjà des journées assez remplies et n'ont bien entendu pas le temps de poster sur Youtube :)
Les autres confirmeront mais comme tu le sais surement beaucoup d'expats enjolivent la réalité et passent sous silence toutes les galères qu'ils doivent gérer sur place, ils collectionnent les baitos dont ne veulent pas les japonais et sont généralement exploités par leurs employeurs japonais (qui en profitent vu que leur séjour là bas est subordonné à leur visa travail)
Ne prends surtout pas pour argent comptant les contes de fées qu'ils racontent sur Youtube, c'est souvent bien éloigné de la réalité des choses ;)

19 Juillet 2016
16:25

Pour la plupart ce sont des profs de Français, ils précisent bien que la vie y est assez difficile (notamment le moment d'adaptation), mais ils affirment qu'une fois en place c'est un kiff démentiel^^

19 Juillet 2016
17:59

Oui, d'après ce que je vois autour de moi les gens font profs de français pour avoir un visa travail et se cassent des qu'ils trouvent mieux. Comme indiqué plus haut ils doivent faire pas mal d'heures et doivent également s'adapter aux modes d'apprentissage des écoles de langues nippones, leur conception de l'enseignement est parfois très différente de celles de l'éducation nationale. La aussi c'est marche ou crève. Après c'est clair qu'ils s'inventent une vie de bisounours sur YouTube mais j'en vois beaucoup qui cumulent avec d'autres boulots donc à mon avis c'est qu'ils ne gagnent pas assez ;)

19 Juillet 2016
11:31

T'es dans le meilleur pays au monde niveau santé et tu veux aller dans le pays ou c'est carrément le contraire, vas dire à un japonais handicapé à 80% que tu veux vivre au japon alors que tu as tout gratuit en france. Ya des gens du monde entier dans ta situation qui rêverait de pouvoir aller en france pour avoir tout gratuit
J'ai vu des émission au japon où des handicapés déménageaient en Allemagne par exemple car trop cher et le japon est en manque cruellement d'aide à domicile ils sont même en pénurie total dans les maisons de retraite par exemple où elles font des 36h d'affiler et toi tu veux aller la bas "remuer le couteau dans la plaie"
C'est pas très respectueux vis à vis des japonais
Si le système avait été le contraire j'aurais compris mais la je comprends pas alors qu'en France avec les 5 semaines de congés par an tu peux visiter le japon sans les inconvénients.

Et sur youtube à part des pvt en mode vacance pendant 1 an avec un petit Baito qui montre pas ce que c'est le travail y'a pas grand chose pour te montrer la réalité car les gars qui travaillent vraiment ont pas le temps d'en faire.

19 Juillet 2016
11:44

Tout gratuit en France ? Tu as des sources ? Parce que l'expérience m'a montré que c'était faux.
Ensuite, en lisant ton post je me demande pourquoi tu es au Japon...

19 Juillet 2016
16:28

Ouais là jveux bien ta source : mon fauteuil électrique => 10 000 de ma poche, un siège de douche 1 200, le véhicule d'occas 22 000, effectivement y'a de l'aide ... majoritairement de dons.

19 Juillet 2016
13:08

bonjour
oui, je rejoins plus ou moins les avis des personnes qui habitent comme moi au Japon et sont donc à même de donner une opinion objective de la situation réelle puisqu'elle est basée sur ce qu'ils vivent au quotidien
détail qui a son importance, je côtoie à longueur d'année des entreprises japonaises de toute sortes et de toutes tailles et n'ai à ce jour jamais rencontré d'employé handicapé, du moins visible
n'oublie surtout pas qu'au Japon il faut être 100% efficace, 100% dispo et 100% motivé, je contacte mes clients alors que je suis en train d'attendre mes bagages en me connectant au réseau Wifi des aéroports de Narita ou d'Haneda quand j'arrive là bas, c'est dire à quel point les journées sont chargées ;)
la culture est bien différente de celle qu'on trouve en France.
ceci étant ça devient plus ou moins la même chose en France où les entreprises préfèrent payer des pénalités plutôt que d'embaucher du personnel handicapé, j'ai été au CHSCT d'une PME et peux donc en parler en connaissance de cause
je sais qu'une personne handicapée dans l'incapacité d'exercer une quelconque activité reçoit environ 600€/mois d'AH, autant dire rien
je n'ai aucune idée de ce que les japonais gagnent mais à mon avis c'est entre rien et pas grand chose, c'est souvent la famille qui prend en charge les soins et compagnie
renseigne toi bien sur ce que te versera ta caisse entendu qu'il est peu probable qu'elle augmente ce revenu pour compenser le fait que la vie est plus chère au Japon
bonne journée

19 Juillet 2016
14:08

J'ai remarqué la même chose j'ai jamais vu d'handicapés travailler au japon.
Dans les entretiens d'embauches le patron demande tout sur la santé et j'ai du faire un bilan complet avant de passer mon entretien d'embauche ( on va dire que je parle encore de moi, désolé de vivre et de travailler dans une entreprise japonaise et d'être dans la réalité 24h sur 24)
De plus dans les grandes villes les étrangers se bousculent pour travailler au japon et sont prêts à tout et la concurrence est grande et un patron ne prendra pas le risque de te prendre sauf si t'es un génie qui sort du lot ou tomber sur un patron conciliant et dans le monde du travail Y'en a pas beaucoup. Ils auront surtout la peur de l'absence à répétition.

Et pour le commentaire au dessus même si c'est pas tout gratuit tu trouveras pas mieux dans le reste du monde. C'est beau de cracher sur le système francais quand on a jamais eu à faire à un autre.

19 Juillet 2016
14:49

"Et pour le commentaire au dessus même si c'est pas tout gratuit tu trouveras pas mieux dans le reste du monde. C'est beau de cracher sur le système francais quand on a jamais eu à faire à un autre."

Je suppose que tu parles de moi.
Je maintiens ce que j'ai dit, l'expérience m'a montré que c'était faux. Mon cas n'est absolument pas une généralité, mais tu ne peux pas dire que c'est "tout gratuit", c'est carrément mensonger. Et pointer une limite de notre système de santé ne signifie en rien que je "crache" dessus, au contraire.
Je ne suis peut-être pas allé "dans le reste du monde" comme toi mais j'en ai vu assez pouvoir comparer et analyser.
Il n'empêche que ce que tu dis est très sensé, et j'apprends même en te lisant. Ne te décrédibilise pas en gratinant ton discours d'informations erronées.

19 Juillet 2016
16:22

C'est tellement le meilleur système que de nombreux retraités n'arrivent plus à se soigner, que beaucoup d'handicapés partent vers des pays comme le Canada, la Suède ou même la Thaïlande (et pourtant ce pays n'est pas équipé mais la vision du handicap n'est pas la même et beaucoup préfèrent y vivre malgré tout). Effectivement chouette pays qu'est la France.

20 Juillet 2016
00:08

Le truc c'est que tu veux partir dans un pays où c'est 10 fois pire avec une population âgée qui représente 1/4 de la population du japon et qui fait exploser l'assurance maladie car les plus de 72 ans ne payent que 10% et c'est les jeunes qui payent pour eux moi je paye 10000 yens par mois pour jusye 70% et c'est pas beaucoup
Le père de ma copine paye 6000 euros par an pour 3
Ça dépend du salaire en fait.
Et les autres 30% il faut prendre une autre assurance mais qui ne fonctionne qu'en cas d'hospitalisation comme chez axa et encore ça dépend du niveau d'assurance que tu as pris et faudra quand même mettre la main au porte feuille
En france il suffit d'avoir une bonne mutuelle même un peu chère et c'est bon
Toute ma vie en france ma mère était au rsa j'ai jamais rien payé pour quoi que ce soit
Quand tu bosses pas y'a la cmu
Au japon rien

20 Juillet 2016
00:16

"Toute ma vie en france ma mère était au rsa j'ai jamais rien payé pour quoi que ce soit
Quand tu bosses pas y'a la cmu"

Quand t'es au RSA c'est 4XX/mois, quand t'as un salaire il est normal de payer pour ceux qui ne peuvent pas (en partie), le prix des assurances est généralement cher pour les expats, ce n'est pas relatif au Japon. Tu as la chance de vivre dans le pays que tu aimes, tu ne penses pas qu'il soit logique qu'il y est une contrepartie ? :)

20 Juillet 2016
00:43

Ah mais carrément je suis content de payer des impôts et une assurance maladie ainsi que la cotisation retraite.
Mais ce pays n'est pas adapté pour les personnes qui ont besoin de soins tout le temps sauf si ils sont riches.
Le salaire de jeune diplômé comme j'ai me permet de vivre normalement mais si je devais tout le temps avoir besoin de soin je sais pas comment je ferai
Surtout que pour les entreprises japonaises ou affilier à la sécurité sociale des employeurs la prendre est obligatoire
On m'a pas demandé si je la voulais ou pas.
Si tu dois payer la secu française plus la mutuelle plus la secu jap et les soins.
L'aide pour les français doit être ridicule je pense vu du niveau de vie au japon

20 Juillet 2016
15:20

Ah mais j'ai pas dis que ce serait simple à mettre en place hein (c'est pas pour rien que je fouine des infos au fur et à mesure des années), mais je vis bien mon masochisme ne t'inquiète pas ^^. Quand je parle de soins permanents en terme de soins il n'y a quasiment que les soins hygiéniques (douche etc), là où l'aide doit être permanente c'est pour des auxiliaires de vie. De plus j'ai cru comprendre que le Japon commence à s'ouvrir au handicap (surtout les jeunes), l'étude du N2 est prévue en 2019 (2020 si je suis en DUT) donc d'ici là il y aura certainement du changement. Dans tout les cas ce sera très dur, mais quand on aime ... ;)

21 Juillet 2016
08:35

oui, les japonais pensent que je blague quand je leur dis que des gens qui n'ont jamais mis les pieds dans leur pays veulent venir s'y installer, c'est vrai que si on regarde de plus près ça a de quoi laisser perplexe :)
ils me disent que le Japon n'a besoin que de touristes, pas de travailleurs immigrés, la main d'oeuvre pas chère ils peuvent la trouver facilement dans les pays d'Asie limitrophes ou en Amérique du Sud, je croise pas mal de Brésiliens et de Péruviens dans mon coin, ils ont des petits boulots sous qualifiés dans les entreprises de Saitama ou de Gunma et certains d'entre eux ne parlent même pas Nihongo, ils n'ont pratiquement aucun contact avec la population locale qui les méprise, jamais vu un seul d'entre eux au onsen ou au centre culturel de ma ville ;)
le MacDo d'Isesaki recherche d'ailleurs des employés parlant portugais, baito à 850/900 yen de l'heure selon les horaires, si ça intéresse quelqu'un qu'il me contacte lol

22 Juillet 2016
00:13

Le japon japon ne s'ouvre pas à la politique du recrutement d'étrangers de masse.
En général ce sont des entreprises qui on des partenariats avec l'étranger et qu'ils ont besoin d'intermédiaires pour faciliter les transactions. Sinon le japon n'a pas besoin d'étrangers et faut pas espérer la baisse de la population japonaise pour aller au japon plus facilement car ils trouveront une solution pour éviter absolument l'immigration.
Si je japon s'ouvre au problème du handicap pour les jeunes, c'est pour les jeunes japonais pas pour les étrangers.
Et encore une fois les gens avec un n2 Y'en a à la pelle au japon et c'est pas ça qui te fera trouver un travail plus facilement et de plus le jlpt ne reflète absolument pas le vrai niveau. Y'en a qui ont le jlpt1 mais savent pas sortir une phrase à l'oral.

22 Juillet 2016
00:20

Reflète pas le niveau c'est vite dis, c'est sur que ce n'est pas représentatif mais ca montre tout de même une connaissance de la langue (puis il y aura une différence entre un N1 obtenu via des études en france et un N1 obtenu via des études dans le pays). Pour l'aménagement c'est assez logique que cela ne concerne que les handicapés japonais, quoi qu'un lieu aménagé le sera pour tout le monde, pour les aides c'est autre chose ^^. Mais je ne désespere pas, qui ne tente rien n'a rien :)

22 Juillet 2016
00:44

oui, bien entendu, mais le recrutement ne concerne en priorité que les japonais dans la mesure où le pays fait tout pour dissuader les étrangers de venir s'installer chez eux, même moi qui suis pourtant marié à une japonaise je dois renouveler mon spouse visa tous les ans
je ne sais pas si t'as vu les reportages sur les auxiliaires de vie philippines mais il y en a eu plusieurs et on comprenait vite qu'en fait les médias cherchaient à justifier la présence d'employées étrangères dans les maisons de retraites japonaises, c'est vrai que les jeunes japonaises sont souvent sur diplomées et rechignent à exercer de tels métiers, malgré ça t'as bien vu que le gouvernement a tenu néanmoins à se justifier par rapport à l'opinion publique
le recrutement est hyper contrôlé et se fait par l'intermédiaire d'agences philippines qui placent ensuite les employées dans les différentes maisons de retraites, l'angoisse du gouvernement japonais étant bien entendu que certaines d'entre elles se débrouillent pour rester au Japon :)

20 Juillet 2016
09:26

bonjour
oui, les copines de ma femme ont attendu leur premier salaire pour pouvoir se payer un réalignement des dents, c'est dire à quel point le système de santé au Japon est couteux
en France ce sont les enfants qui ont des appareils dentaires et au Japon les jeunes adultes
beaucoup de japonais choisissent d'ailleurs leur entreprise non pas en fonction du salaire mais des avantages qu'ils peuvent avoir, par exemple j'en connais qui travaillent en baito pour une entreprise centrale divisée en plusieurs succursales avec un système de mutuelle commun
donc lorsqu'ils ont terminé un CDD ils peuvent basculer sur un autre baito dans le même groupe sans pour autant perdre leur assurance santé

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.