Ce Japon si pratique et confortable

C'en est presque devenu une litanie inconsciente pour les primo-voyageurs au Japon, même si l'on a tendance à l'oublier avec le temps et/ou la récurrence : le Japon fait sans doute partie des pays les plus pratiques et confortables au monde. À tel point qu'on se prend souvent à se demander pourquoi cet ensemble de bonnes idées et bienfaits en tous genres, qui facilitent tant la vie nipponne au quotidien et à long terme, ne se retrouvent que rarement ailleurs.

Petit tour d'horizon non exhaustif de ces aspects tous plus agréables les uns que les autres, auxquels on s'habitue très vite et qui ont tendance à (beaucoup) manquer une fois de retour au pays.

Avantages

Alimentaire

C'est une forme de pierre angulaire japonaise et il suffit d'allumer la télé pour s'en convaincre : la cuisine est partout, tout le temps !

On peut manger dans un restaurant au Japon à toute heure du jour et de la nuit, relativement varié et pour un budget raisonnable, sans temps d’attente. Avant le repas, de l’eau fraiche et/ou du thé sont mis à disposition, ainsi qu'une petite serviette humide voire chaude pour se délasser. Avant la fin du service, le personnel propose ラストオーダー une dernière commande.

Des distributeurs de boissons se trouvent à tous les coins de rue et jusqu'au sommet du Mont Fuji ! Leur contenu est non seulement saisonnier (il s'adapte aux températures extérieures) mais de plus en plus personnalisé (via des modèles équipés de caméras à reconnaissance faciale).

Pour manger sur le pouce ou en déplacement, les bento de toutes sortes, pratiques et délicieux, sont proposés aux endroits stratégiques comme dans les gares.

Shopping

Les konbini sont un peu l'arbre qui cache une splendide forêt. Présents par dizaines de milliers partout sur l'archipel, on ne leur trouve presque aucun défaut, si ce n'était leurs tarifs sensiblement plus élevés qu'ailleurs. Mais pour quels avantages !

À découvrir également :

Konbini - Les épiceries japonaises ouvertes 24/7/365

Car faire ses courses de toutes sortes au Japon présente tellement de qualités : le personnel se montre disponible, serviable, poli. Les plages horaires d'ouverture sont souvent très larges. On range tous vos achats dans des sacs, même au supermarché. On énonce toujours la monnaie reçue et rendue. On accueille par un いらっしゃいませ "bienvenue !" et l'on se courbe à votre départ.

Ici plus qu'ailleurs, le client est vraiment roi.

Transports

On parle souvent de leurs trains, certes véritable locomotive du confort en déplacement, mais les transports en commun japonais (métros, bus, cars, bateaux et avions) profitent tous ou presque des même qualités : propreté, ponctualité, calme, entretien en premier lieu. Le Shinkansen, lui, est rapide et spacieux, ses sièges se retrouvent toujours dans le sens de la marche. Quant aux métros, on y apprécie les sièges chauffants en hiver ou encore l'indication du côté où les portes s'ouvriront.

Le transport privé n'est pas en reste, à l'image des taxis aux gants blancs et à la dentelle qui orne les sièges, dont les portes arrières s'ouvrent et se ferment automatiquement. Cela explique les difficultés de percées d'Uber sur l'archipel.

Même les vélos japonais se montrent malins, entre l'antivol intégré et l'accroche parapluie.

Espace public

Le sentiment de bien-être général s'étend très largement au-delà des sphères abordées ci-avant. Cette propreté, ce respect des règles communes et cette conscience d'autrui en (quasi) toute situation contribuent rapidement à offrir un sentiment de calme et de sécurité constant.

Beaucoup de petites choses sont malignes et pensées dans le bonne direction, par exemple les passages piétons qui indiquent la durée restante pour traverser, le transport (takkyubin) ou le stockage (coin locker) des bagages un peu partout, la traduction romane des kanji dans de plus en plus de lieux touristiques avant l'échéance des Jeux Olympiques.

Un peu partout où l'on se déplace se diffuse de la climatisation en été et du chauffage en hiver (certes de manière peu écologique). Et tout cela en fluidité constante : les grèves et autres blocages sont remplacés par des catastrophes naturelles bien moins fréquentes ou paralysantes, même côté typhons.

Intérieurs

Si la maison japonaise traditionnelle compense ses nombreux charmes par une absence notable de confort, les appartements plus récents rivalisent d'ingéniosité pour faciliter la vie de leurs occupants, en particulier dans les pièces d'eau : étanches, automatiques, accessoirisées et de plus en plus connectées.

À découvrir également :

Guide des toilettes japonaises

Quant au kotatsu (une sorte de couverture chauffante commune), il a beau exister pour contrebalancer le chauffage central lacunaire et le manque d'isolation de nombreux intérieurs, ses bienfaits sont sans pareil par temps frais.

Lacunes

N'oublions pas non plus de citer, a contrario, des manques parfois étonnants dans ce confort et cette praticité ambiantes :

  • l'absence de poubelles dans les lieux publics (depuis les attentats dans le métro de Tokyo en 1995) ;
  • les courtes plages d'ouverture de la plupart des DAB, rattachés aux horaires de leurs banques mères ;
  • la faible utilisabilité des cartes bancaires dans les commerces dans un pays qui utilise toujours autant les espèces ;
  • l'absence d'hypermarchés face à une population qui fait majoritairement ses courses au jour le jour (Carrefour, par exemple, n'y a pas fait long feu) ;
  • conséquemment, pas tant de choix dans une même gamme de produits et des dates de péremption trop courtes ;
  • les films étrangers qui arrivent très tard au cinéma, puis sont coupés et non-multilingues lors de leur diffusion télé ;
  • un paradoxe étonnant dans la loi japonaise sur la cigarette qui l'autorise dans les restaurants et bars mais l'interdit dans la rue ;
  • des différences de température en plein hiver ou en plein été entre l'extérieur et les transports surchauffés ou trop climatisés ;
  • les jingles répétitifs fort et partout, dans les boutiques ou le métro par exemple, qui peuvent rapidement énerver ;
  • ou encore les cartes peu orientées au nord.
Cette page est une version révisée et améliorée de notre article "Ce qui manque du Japon en rentrant en France", initialement publié sur Kanpai en avril 2010.
Article intéressant ?
4.78/5 (27 votes)

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Commandez vos Japan Rail Pass (dès ~237€)

Découvrez les promos vols Japon

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Accompagnement privé

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Guide de conversation audio au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles