Takao (Kyoto), temple Saimyo-ji à l'entrée

Takao

Le village aux trois temples dans la montagne de Kyoto

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Takao est un village de montagne situé à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Kyoto au Japon. Connu comme spot majeur pour admirer les couleurs d’automne, la promenade le long de la vallée forestière permet de découvrir trois authentiques temples bouddhistes.

Situé à trois bons quarts-d'heure en bus de Kyoto, Takao donne immédiatement l'impression d'être en pleine campagne, à mille lieux de la capitale touristique. C’est un tout petit village au pied des montagnes du nord de Kyoto qui abrite trois superbes temples bouddhistes :

  • Jingo-ji situé sur le mont Takao ;
  • Saimyo-ji situé sur le mont Makinoo ;
  • et Kozan-ji situé sur le mont Toganoo.

Jingo-ji

Jingo-ji est de loin le temple le plus couru des trois. Un long escalier de pierre imposant et mystifiant en decouragera certains mais une fois au sommet, le spectacle s'avère ébouriffant. Le site se pare d’une grande porte d’entrée avec de multiples pavillons qui contiennent des trésors nationaux, tout en jouant le rôle de point d’observation pour qui veut jouir des différentes vues sur la vallée sous-jacente. Le site est rattaché au courant bouddhiste Shingon et consacre Yakushi Nyorai, le Bouddha de la médecine.

Takao (Kyoto), temple Jingo-ji et pavillons Godai-do et Bishamon-do

Saimyo-ji

Situé à mi-chemin entre les temples Jingo-ji et Koan-ji, Saimyo-ji n’est pas aussi grand ou impressionnant que ses deux confrères mais n'en reste pas moins intéressant à visiter. Le pont vermillon Shigetsukyo qui mène à l’entrée de l'enceinte sacrée possède une très belle vue sur la rivière Kiyotaki-gawa qui coule en-dessous. En plus des érables à l'automne 🍁, on recommande de visiter Saimyo-ji au printemps 🌸 pour la vue sur la montagne aux azalées en fleurs.

Takao (Kyoto), temple Kozan-ji et sentier à travers la forêt de cèdres

Kozan-ji

Kozan-ji est un des nombreux temples de Kyoto qui font partie du patrimoine mondial de l'Unesco entouré par une forêt composée de cèdres, de pins et d'érables japonais. Sa construction date d’environ 774 et les visiteurs peuvent apprécier ce que beaucoup considèrent comme le premier manga de l’Histoire du Japon. Baptisé Choju-jinbutsu-giga, il s’agit d’un rouleau représentant une suite de scènes, satire d’une tranche de vie pendant la période Heian, mimés par des animaux à postures humaines. Le Kozan-ji clame être aussi le premier site de plantation de thé au Japon, récemment restaurée pour des objectifs purement informatifs.

---

Le village peut être évidemment visité à toute période de l'année mais comme beaucoup de lieux à Kyoto, la saison la plus populaire reste bien sûr la fin de l’automne, au moment du rougissement des feuilles d’érables japonais. Un indispensable pour les amateurs de la saison. Au bord de la rivière, on trouve également des restaurants traditionnels et quelques boutiques locales. On prévoit enfin d'être bien chaussé car il y a beaucoup d’escaliers pour visiter les temples ; on note d'ailleurs l'absence de rampe ou d'accès aménagé pour les personnes à mobilité réduite.

En quelques minutes en bus, on rejoint directement les hauteurs de Takao depuis les temples réputés de l'ouest de Kyoto tels que Kinkaku-ji et Ryoan-ji. Attention : ce Takao ne doit pas être confondu avec le mont éponyme situé à côté de Tokyo.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Takao et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 12 novembre 2021