Sawara (Katori, Chiba), pont Toyahashi (Jâ-jâ-bashi) dans le quartier préservé

Sawara

La belle petite Edo de Chiba sur l'eau

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Sawara désigne le quartier historique de la ville de Katori, dans la préfecture de Chiba. Prospère à l'époque Edo (1603 - 1868), cette ancienne cité marchande a conservé ses jolies maisons traditionnelles et autres échoppes en bois qui bordent la rivière Ono. Une plongée dans le vieux Japon attend les visiteurs qui sont invités à flâner dans les petites rues charmantes et à faire un tour en barque le long du canal.

Si la visite de la ville traditionnelle de Kawagoe à Saitama peut laisser un goût d'inachevé, la découverte du quartier authentique de Sawara à Chiba réconcilie avec l'expression Koedo (小江戸), qui signifie "petite Edo" et prend ici tout son sens.

Sawara est une ancienne cité marchande dont l'activité était florissante pendant la 2ème moitié de l’époque Edo. Composée de canaux, elle permettait d'acheminer les marchandises jusqu'à la capitale féodale Edo (future Tokyo). Y transitaient entre autres, de l’alcool, du miso, de la sauce soja et du riz en provenance du nord du Japon. 


Une partie du quartier historique, situé le long du canal de la rivière Ono-gawa, a été désignée en 1996 par le gouvernement japonais comme patrimoine architectural traditionnel (重要伝統的建造物群保存地区). Cette zone protégée offre aujourd'hui une belle carte postale toujours vivante du vieux Japon.

Sawara (Katori, Chiba), rue du quartier préservé au bord du canal 2

Un quartier à l'architecture ancienne préservée

Accessible facilement à pied depuis la gare JR et le terminal de bus de Sawara, le quartier préservé débute au pont Kaiun-bashi qui enjambe la rivière Ono et est décoré à chaque extrémité par des carpes joliement sculptées. À partir de celui-ci et sur 500 mètres environ, de belles bâtisses en bois aux toits traditionnels bordent le canal.

Derrière les esthétiques façades de ces maisons japonaises authentiques, on a le plaisir de découvrir de charmantes petites enseignes, bien tenues et toujours ouvertes, qui font la part belle à l'art de vivre local. Cafés, restaurants et boutiques d'artisanat composent le paysage commercial de Sawara. On peut ainsi y faire quelques emplettes afin de rapporter des souvenirs traditionnels du Japon comme des biscuits sembei, du papier Washi, du tissus à motifs japonais, d’élégants parapluies, des paniers tressés ou divers objets décoratifs.

On peut également accéder aux cours intérieures ou aux étages des maisons, où sont exposés quelques vieux outils, objets ou vêtements d'époque. Parfois, un marchand de fruits et légumes ambulant passe le long du canal avec sa charrette remplie de produits frais à acheter au pied levé.

Hors week-end et période de festival, Sawara se montre comme un havre de paix hors du temps présent. On est séduits par la beauté du paysage, soulignée par :

  • la perpective des bâtisses traditionnelles en bois qui s'alignent le long du canal ;
  • les branches de saules pleureurs qui tombent dans la rivière ;
  • et le soin apporté aux petits détails comme les ferronneries accrochées aux lampadaires, les plaques d'égouts illustrées et les nombreuses petites statues de personnages et divinités japonaises.

Sawara (Katori, Chiba), tour en barque sur la rivière Ono-gawa

Un tour en barque sous les ponts

Au bout de la balade à pied, on trouve le pont en bois Toyahashi, également surnommé Jâ-jâ-bashi et qui sert de point de départ pour les tours en barque sur la rivière Ono. Il est reconnaissable à sa petite cascade artificielle qui s'écoule au centre de sa structure et qui servait à l'époque de système d’irrigation pour les rizières situées non loin.

Quand il y avait besoin d'arroser, les côtés du pont étaient fermés pour que le canal achemine l’eau jusqu'aux champs. Lorsque cela n’était pas nécessaire, ils restaient ouverts et l’eau était rejetée dans la rivière par ce système. Le nom Jâ-jâ donné par les locaux fait référence au bruit que fait l’eau lorsqu'elle s'écoule du pont.

Plusieurs petits bateaux sont accostés en contrebas et attendent les visiteurs qui embarquent pour une balade historique sur le canal. On note un bémol cependant dans le choix d'embarcations à moteur qui nuisent malheureusement un peu à l'aspect traditionnel et calme du lieu.

Sawara (Katori, Chiba), décoration utilisée pendant le Sawara Matsuri au musée Dashi Kaikan

Le musée Dashi Kaikan dédié au Sawara Matsuri

Un peu éloigné de la rivière vers l’est, on visite le sanctuaire Yasaka-jinja qui abrite dans son enceinte le musée Sawara Dashi Kaikan. Ce dernier est dédié au Sawara Matsuri, un festival qui a lieu 2 fois dans l'année : en été et à l'automne 🍁.

Il s'agit de l'un des plus importants festivals de chars du Kanto, où défilent dans les rues du quartier des structures géantes de plus de 8 mètres de haut. En dehors de leurs processions, on peut admirer ces constructions mobiles au sein du musée. On reste notamment impressionnés par la finesse et la richesse des sculptures en bois qui ornent les chars. Une autre salle expose quelques instruments de musique utilisés durant le matsuri (Sawara bayashi) ainsi que divers éléments qui illustrent la mythologie japonaise.

Le quartier préservé de Sawara est un beau spot pour s'imprégner de l'atmosphère du Japon d’antan. Il sert d'ailleurs souvent de décor pour des productions japonaises. La découverte de la destination continue ensuite avec la visite du grand sanctuaire Katori-jingu et du parc Suigo Sawara Ayame pour ses iris en juin. Pour celles et ceux qui souhaitent rester une nuit sur place, l'hôtel 🏨 de luxe Nipponia Geisho a élu domicile au sein d'une bâtisse traditionnelle très bien rénovée. La cité est également facile à rejoindre en train 🚅 depuis Narita.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Sawara et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 23 septembre 2021