Parc du Narita-san, plan d'eau avec carpes koi et jardin japonais

Parc du Narita-san

Les paysages relaxants de la ville-temple

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le parc du Narita-san se situe dans le prolongement de la visite du temple Narita-san Shinsho-ji situé dans le centre-ville de Narita. Vaste havre de paix, on apprécie la balade reposante en pleine verdure et autour de trois plans d'eau aménagés en jardin japonais. Le parc est également réputé pour la floraison de ses pruniers en février ainsi que ses couleurs automnales en novembre.

D'une grande superficie (plus de 16 hectares), le parc du Narita-san s’étend à l’est du complexe bouddhique et est relié à ce dernier par différents escaliers. L'accès le plus emprunté, lorsque l'on vient du temple Narita-san Shinsho-ji, se situe en contrebas de la Grande Pagode de la Paix, en descendant un grand escalier de pierre vers la fontaine. Les allées rectilignes, bordées d'arbres et de bosquets bien taillés, donnent alors à contempler une atmosphère de jardin à l'occidentale.

Parc du Narita-san, vue sur le pavillon flottant Ukimido depuis l'abri sous les glycines

Jardins japonais Zen avec pavillon flottant

Cette première impression se dissipe à mesure que l'on progresse au cœur de la végétation du parc et que l'on retrouve les composantes d'un jardin japonais classique. On arrive ainsi à une promenade bucolique autour de trois plans d'eau successifs et à chaque fois un peu plus grand. Il s'agit de la partie la plus agréable de la balade. On traverse des petits ponts en pierre, on cherche les lanternes cachées dans la nature et on observe un bon moment les carpes koi s'ébattre en nombre à la surface de l'eau.

Le troisième étang, le plus vaste, comprend un pavillon flottant baptisé Ukimido. Il permet de profiter d'une belle vue dégagée en toute tranquillité. Juste en face, sur l’autre rive, les abords en pierre ainsi qu'un abri végétal formé par une large glycine offrent également un cadre idéal pour se poser devant ce décor apaisant. Non loin, le musée de la calligraphie, ouvert en 1992, propose à ses visiteurs une collection d'œuvres japonaises et chinoises de différentes époques.

En remontant sur les hauteurs du parc, en direction du temple Narita-san, on emprunte de majestueuses allées ombragées et bordées de grandes stèles. Ce paysage rappelle, dans une moindre mesure, l'ambiance du Mont Koya et de son grand cimetière Okunoin, au beau milieu de la forêt. Ce n’est pas étonnant car ces deux sites appartiennent à la même école de bouddhisme Shingon, fondée par Kobo Daishi.

Parc du Narita-san, balade au bord du plan d'eau

Une végétation pour chaque saison

Avec ses nombreux érables japonais présents un peu partout dans l'enceinte, le parc du Narita-san est une bonne adresse en période de koyo 🍁 en novembre au Japon. De la mi-février à la mi-mars, c'est au tour des 500 pruniers en fleur, regroupés en une mini forêt enchantée, d'assurer le spectacle visuel. Le parc organise à cette occasion son Ume matsuri avec notamment la tenue de cérémonies de thé en plein air les week-ends.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Parc du Narita-san et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 30 septembre 2020