Narita-san Shinsho-ji

Le grand temple du Kanto

Narita-san Shinsho-ji est un vaste complexe bouddhique de l'école Shingon situé dans la ville de Narita, à proximité de l'aéroport international. Vieille de plus de mille ans, l'histoire du temple débute au Xe siècle sous la monarchie de l'ère Heian (794-1185), puis est liée au théâtre Kabuki à l'époque Edo (1603-1868). Consacré au Bouddha Fudo Myoo, le site abrite cinq bâtiments inscrits au patrimoine culturel du Japon.

Le Narita-san est bâti en 940 par Kancho, un disciple du grand moine bouddhiste Kobo Daishi, alias Kukai, fondateur de la pensée Shingon et personnalité marquante de l'histoire du Japon.

Fudo Myoo, le Bouddha bienfaiteur du temple

À l’époque, l’empire japonais fait face à une rébellion du puissant clan Taira. Il demande à Kancho de porter sur les lieux du conflit une représentation du Bouddha Fudo Myoo (roi de la sagesse et dieu du feu) afin qu’elle puisse intercéder en sa faveur. Cette dernière, qui aurait été réalisée par Kobo Daishi lui-même, est alors invoquée pendant trois semaines au bout desquelles la révolte est vaincue. Toujours selon la légende, lorsque Kancho cherche à ramener la statue vers Heian-kyo (future Kyoto) où il l’avait empruntée, celle-ci se montre impossible à déplacer et se met à réclamer au moine de rester à Narita pour protéger ses habitants. Le temple Shinsho-ji est ainsi édifié en son nom.

Le site s'agrandit ensuite au XVIIIe siècle pour prendre sa taille actuelle, sous l'influence de Ichikawa Danjuro 1er, acteur célèbre du théâtre Kabuki, art traditionnel populaire pendant la période Edo. Adorateur de la divinité Fudo Myoo et originaire de la région de Narita, Danjuro devient le meilleur promoteur du Narita-san et convainc ainsi nombre de ses fans à venir y faire des pèlerinages. Le succès du temple et plus largement de la ville de Narita est fait. Un quartier commerçant se développe à l'entrée du Shinsho-ji pour accueillir les fidèles. C'est toujours aujourd'hui, dans cette même ambiance rétro, que les visiteurs descendent la rue principale Omotesando pour accéder au complexe.

Une visite sur trois paliers

Située en hauteur, la grande place du temple se découvre après avoir passé deux imposantes portes en bois et une énorme lanterne en papier d’un rouge rutilant qui rappelle celle du Senso-ji à Asakusa. Sur la droite, une pagode à trois étages attire l’œil. Les décorations peintes sous ses toits se révèlent, sublimes. On se plaît à déambuler jusqu’à l’imposante salle de prière principale. Avec un peu de chance, on peut assister à de belles cérémonies bouddhistes à l’intérieur.

À l’ouest de l'esplanade, le pavillon annexe Shakado mérite le détour. Il fut pendant longtemps le bâtiment principal du Narita-san. Juste à côté, un petit sanctuaire Inari fait de tôles et de bois tranche avec le côté assez pur du temple. Ses petites lanternes et ses jolis tissus violets étendus au plafond lui donnent un charme populaire très appréciable.

Une deuxième place s'ouvre derrière la grande salle de prière et accueille les anciens lieux de cultes Gakudo et Komyodo, à l'architecture en bois bien conservée. Ce parvis intermédiaire permet ensuite d'arriver au "sommet" de la visite, au pied de la flamboyante Grande Pagode de la Paix, peut-être la construction la plus remarquable du complexe. Monument récent du Narita-san édifié en 1984, cette pagode à deux étages abrite une représentation haute en couleur de Fudo Myoo, avec son glaive, son regard courroucé et des flammes en ornement autour de lui. Les visiteurs qui montent jusqu'à cet endroit peuvent également profiter d'un point de vue sur le temple et le centre-ville en contrebas.

Dans la continuité de la visite du Shinsho-ji, le parcours continue par des grands escaliers qui amènent jusqu'à une fontaine en contrebas et l'entrée du parc de Narita, agréable espace vert public aménagé autour de plusieurs plans d'eau et du musée de la calligraphie.

Notez cette destination
5/5 (5 votes)
L'avis Kanpai

Galerie photos de Narita-san Shinsho-ji

  • Lanterne de la porte Niomon du Narita-san
  • Porte Somon du Narita-san
  • Porte Niomon du Narita-san
  • Lion protecteur du Narita-san Shinsho-ji
  • Esplanade avec pagode au Narita-san Shinsho-ji
  • Décorations de pagode au Narita-san Shinsho-ji
  • Pavillon du Narita-san Shinsho-ji
  • Pavillon Shakado du Narita-san Shinsho-ji
  • Sanctuaire Inari au Narita-san Shinsho-ji
  • Plaquettes de vœux ema au Narita-san Shinsho-ji
  • Hall Gakudo au Narita-san Shinsho-ji
  • Bâtiment Komyodo et Grande Pagode au Narita-san Shinsho-ji
  • Bâtiment Komyodo au Narita-san Shinsho-ji
  • Pavillon du Narita-san Shinsho-ji 2
  • Grande Pagode de la Paix au Narita-san Shinsho-ji
  • Statue de Fudo Myoo au Narita-san Shinsho-ji
  • Grande Pagode de la Paix au Narita-san Shinsho-ji 2

Informations pratiques

Utiliser Google Maps
Agrandir la carte
Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Narita-san Shinsho-ji

À pied -- ~15 minutes depuis les gares JR ou Keisei de Narita

Destination accessible avec le JRP : commandez vos Japan Rail Pass (dès ~249€)

Tarif

Gratuit

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Jours et horaires d'ouverture

Accès libre

Visite intérieure des bâtiments en journée seulement

Durée / période de visite

Compter une à deux heures

En japonais

成田山新勝寺

Autre(s) nom(s)

Site officiel (en anglais)

Accompagnement privé

Connexion internet

Restez connectés avec un Pocket Wifi au Japon

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Questions-réponses

Kotaete

Poser une question

Compagnons de voyage

Isshoni

Chercher des compagnons

Blogs membres

Kakikomi

Publier votre article