Parc Asukayama, Jeunes Japonais pique-niquant sous les cerisiers en fleurs

Parc Asukayama

Le spot de sakura au nord de Tokyo

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le parc Asukayama est un espace vert public situé tout près de la gare d'Oji, dans l’arrondissement de Kita au nord de Tokyo. C'est un endroit très connu des Tokyoïtes pour son cadre agréable planté de près de 600 cerisiers japonais. Beaucoup moins fréquenté par les touristes étrangers que les fameux parcs d'Ueno ou de Yoyogi, il constitue une belle alternative pour ceux qui souhaitent profiter de l’ambiance locale et festive de la floraison des cerisiers au début du printemps.

La création du parc Asukayama et la plantation des premiers sakura 🌸 furent à l'initiative du huitième shogun de l’époque d'Edo, Yoshimune Tokugawa (1684 -1751) au début du XVIIIe siècle. En 1720, on pouvait compter jusqu'à 1.270 cerisiers. Le parc fut conçu dès son origine comme un espace d'agrément ouvert aux Edokko, les habitants d'Edo, et fut reconnu au début de l'ère Meiji (1868 - 1912) comme l'un des premiers parcs publics de la nouvelle capitale.

Une petite colline d'émerveillement en plein Tokyo

Le parc se situe sur une petite colline, l'Asukayama (qui signifie "Mont Asuka"), cerné par la ville et délimité sur sa partie nord-est par les voies de chemin de fer. On peut y accéder par plusieurs entrées, mais la plus pittoresque est sans doute celle située près de la sortie centrale de la gare JR d'Oji et du tramway Toden Arakawa.

C'est en effet le petit funiculaire Asukayama Park Monorail 🚝 qui transporte gratuitement les visiteurs vers les hauteurs du parc et donne le ton de la visite. Cette petit cabine est un moyen de locomotion original dans une grande ville comme Tokyo, et il offre une première dose d'émerveillement avec une vue dynamique sur le paysage urbain lors de la montée.

Parc Asukayama, Visiteurs installés pour un pique-nique sous les cerisiers en fleurs

La contemplation des sakura dans une ambiance légère

Au sein du parc, les chemins de balade se déploient en un parcours arboré formant des voûtes de pétales blancs et rosés lors de la saison de floraison des sakura. Les Japonais viennent s'adonner à ohanami, c'est-à-dire admirer les fleurs de cerisiers et pique-niquer, parfois en de grands groupes, dans une ambiance détendue voire festive. Toutes les catégories de la population sont présentes : les salarymen bien moins pressés que d’habitude, les retraités, mais également les familles et les jeunes qui profitent de leurs vacances avant la nouvelle année scolaire qui débutera sous peu (la rentrée scolaire ayant lieu début avril au Japon).

Pendant que les adultes festoient, les plus jeunes profitent d'un espace de jeux en plein cœur du parc. Ils peuvent y escalader un énorme chapiteau de forme conique pour emprunter les toboggans à son sommet et plus étonnamment, tel un musée en plein air, y explorer une imposante locomotive à vapeur ancienne toute reluisante, qui a été en service de 1943 à 1972. Juste à coté trône une rame du tramway Toden Arakawa datant de 1949 et utilisée jusqu’en 1978. Ces deux vénérables machines servent aussi bien à la décoration qu’aux jeux des enfants.

Un parc dédié à la mémoire d'Eiichi Shibusawa

La contemplation des cerisiers est l'un des multiples intérêts du Parc Asukayama, et à quelques pas de l'aire de jeux, trois musées raviront également les plus curieux concernant le patrimoine culturel local :

  • Le musée historique de Kita-ku Asukayama, le plus imposant des trois édifices, présente des œuvres d'art et artistes locaux, sur une période allant de la préhistoire à l’époque d'Edo.
  • Le musée du papier fut créé en 1950 par Kiyufusa Narita, qui travailla pour l’une des plus grosses usines de papier au Japon située dans le même quartier d’Oji, initialement fondée en 1875 par Eiichi Shibusawa et détruite en 1945. Kiyufusa Narita rassembla ce qui put être sauvé pour créer sa première collection et l’alimenta au fil du temps, jusqu'à constituer l'un des musées du papier les plus complets au monde. Des ateliers de fabrication de papier recyclé sont régulièrement organisés à l'intention des visiteurs.
  • Le musée commémoratif Shibusawa, édifié sur le site de l'ancienne résidence d'Eiichi Shibusawa (1840-1931), est consacré à la vie et à l'œuvre de cet homme d'affaires et industriel considéré comme le "père du capitalisme au Japon".

Deux autres bâtiments notables ont été bâtis sur le site de la résidence d'Eiichi Shibusawa, et ont abrité son musée commémoratif à son ouverture :

  • Le Bankoro, un très beau cottage de style japonais et occidental, construit en 1917 par le Groupe Shimizu pour célébrer le soixante-dix-septième anniversaire d'Eiichi Shibusawa. Il était utilisé pour recevoir ses nombreux invités de haut rang.
  • Le Seien Bunko possède une structure en béton armé de style occidental achevée en 1925, et ornée de beaux vitraux et de carreaux colorés. De son usage premier de bibliothèque, le bâtiment fut rapidement reconverti en espace de réception pour les invités de son propriétaire.

Parc Asukayama, Promenade sous les cerisiers en fleurs

Le poumon vert authentique d'un quartier résidentiel

Le parc Asukayama est donc un haut lieu de la contemplation des fleurs de cerisiers, mais pas seulement. En effet, ses autres attractions offrent une distraction possible à tout moment de l’année. En été, un petit espace aquatique est même prévu pour que les enfants accompagnés de leurs parents puissent se rafraîchir sous une petite cascade, et échapper ainsi à la chaleur étouffante de certaines journées. Sa position légèrement excentrée au nord de la capitale, lui permet de conserver une certaine authenticité qui pourrait manquer aux autres parcs plus touristiques de Tokyo.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Parc Asukayama et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 27 avril 2020