Jardin botanique de Koishikawa (Tokyo), pique-nique sous les cerisiers en fleurs au printemps

Jardin botanique de Koishikawa

L'illustre arboretum scientifique de Tokyo

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le jardin botanique de Koishikawa se situe dans l’arrondissement de Bunkyo au nord de Tokyo. Environ 4.000 espèces différentes de plantes et d'arbres se côtoient au sein d'un espace vert de 16 hectares, géré par l'institut des sciences de l'Université de Tokyo. Ouvert au public à l'année, on le visite notamment lors de ses saisons phares : au printemps pour les cerisiers en fleurs, en été pour la floraison des iris et à l'automne pour le changement de couleur des érables japonais.

Les débuts du parc botanique de Koishikawa remontent en 1684 lorsque le 5ème seigneur du shogunat Tokugawa établit à cet endroit un premier jardin d'herbes médicinales, que l'on connaît toujours aujourd'hui sous son nom en anglais Koishikawa Medicinal Herb Garden. À l’époque Meiji (1868 - 1912), lorsque la grande université de Tokyo est créée, le jardin botanique lui est rattaché. Il devient au fil du temps un haut lieu de l'herboristerie puis de la botanique moderne nippone.

Le site est toujours fréquenté par les étudiants en sciences naturelles qui bénéficient ici d'un merveilleux sanctuaire végétal avec un arboretum de 1.400 variétés d'arbres et 1.100 espèces de plantes tropicales. La majeure partie de ces espèces vient du Japon, de Corée et de Chine.

L'entrée du jardin botanique de Koishikawa s'effectue par sa pointe sud, située à une dizaine de minutes à pied du métro 🚇 le plus proche. L'enceinte se découpe ensuite entre deux grandes zones, haute et basse, avec de nombreuses allées qui serpentent entre ces espaces. Cet ensemble forme une promenade dépaysante et bigarrée, où l'on est toujours un peu surpris de ce que l'on va découvrir grâce à l'enchaînement des différentes collections végétales, chacune rassemblée dans un périmètre dédié. Chaque plantation dispose d’une pancarte avec le nom des espèces inscrites en japonais et en latin.

Jardin botanique de Koishikawa (Tokyo), contemplation des fleurs de sakura

La contemplation des arbres suivant les saisons

On atteint la partie haute du parc en tournant à gauche depuis l'entrée et en direction du bâtiment principal. On arrive ainsi sur :

  • l'allée aux innombrables cerisiers de type somei yoshino qui se retrouvent entièrement en fleurs vers la fin mars et dont on reste subjugués par la profusion de pétales. Les pique-niques printaniers sont alors autorisés sous les arbres et il n'est pas rare de voir des écoliers du quartier venir la semaine déjeuner avec leur classe ;
  • un série de plusieurs grandes serres qui abritent de nombreuses variétés de plantes exotiques, endémiques ainsi qu’une belle collection de cactus. Derrières elles, une maison fait office de petit musée et de boutique souvenirs ;
  • l'allée consacrée aux érables japonais dont le feuillage (koyo 🍁) revêt ses flamboyantes couleurs automnales vers la fin novembre. À la sortie, on est attendus par un majestueux ginkgo biloba qui vire au jaune doré également à l'automne ;
  • des massifs de rhododendrons dont la floraison suit celle des sakura 🌸 en avril ;
  • et un vaste espace forestier qui donne l’impression de quitter complètement Tokyo.

Jardin botanique de Koishikawa (Tokyo), plan d'eau et végétation au printemps

La promenade aquatique au sein du jardin japonais

Le tour continue avec la partie basse du parc qui fait figure de paysage traditionnel avec :

  • le jardin japonais classique où l'on déambule autour d'un étang principal, lui-même traversé par plusieurs petits ponts et orné entre autres d'une cinquantaine de pruniers en fleurs à la fin de l'hiver, ainsi qu'une centaine de variétés d'iris dont on admire les couleurs en juin ;
  • l'annexe du musée universitaire de Koishikawa, reconnaissable à sa façade rouge et blanche qui domine l'étang ;
  • et une zone humide plus sauvage composée de plusieurs bassins qui attirent les insectes en tout genre et particulièrement les moustiques l'été même en journée (prévoir un répulsif efficace).

Pour le côté pratique, le site possède dans son enceinte un petit espace de restauration sous des pergolas de glycines, équipé de distributeurs de boissons et de glaces, ainsi qu'un minuscule kiosque qui vend quelques en-cas. Il est autorisé de manger sur place à l'année et dans les zones prévues à cet effet.

Les jardins de Koishikawa représentent une prestigieuse adresse pour les passionnés de botanique. Malgré ce patrimoine riche en espèces végétales, dont les fameux cerisiers et érables japonais qui embellissent les allées aux changements de saison, le parc reste peu fréquenté par les touristes et respire la sérénité.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Jardin botanique de Koishikawa et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 30 mars 2021