Nezu Jinja 1

Nezu-jinja

Le magnifique sanctuaire de Yanesen

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Nezu-jinja est un sanctuaire shinto datant de la période d'Edo, situé dans l'arrondissement de Bunkyo au nord de Tokyo. Il est célèbre pour sa colline aux azalées, qui se pare de couleurs flamboyantes chaque année au printemps pour le festival Tsutsuji Matsuri. Plusieurs bâtiments d'époque, dont le principal, sont désignés Biens Culturels Importants du Japon.

Parmi les sanctuaires shinto les plus connus de la capitale, Meiji-jingu et Yasukuni ressortent incontestablement le plus souvent. C'est pourtant oublier l'un de ses représentants les plus beaux et agréables. Nezu-jinja, du quartier éponyme dans la zone "Yanesen" (Yanaka / Nezu / Sendagi), se montre tout à fait étonnant de calme en plein Tokyo et il serait dommage de l'écarter de votre visite des vieux quartiers.

Un site sacré ancien à l'architecture préservée

La légende veut que la construction du sanctuaire à Sendagi remonte à il y a près de deux millénaires en l'honneur du dieu Susanoo, à l'initiative du prince et héros Yamato Takeru. En 1705-1706, dans la première moitié de l'époque Edo, le shogun Tsunayoshi le déplaça à Nezu où il trouva son emplacement définitif, plus proche du parc d'Ueno.

À cette période, la plupart des bâtiments furent rénovés ou construits pour revêtir leur forme actuelle. Dans une histoire japonaise qui a connu tant de guerres et d'incendies, ou encore dans une mégapole rasée quasi intégralement par les bombardements de la seconde Guerre mondiale, cela s'avère relativement rare et le sanctuaire Nezu demeure ainsi l'un des plus anciens de la capitale. En 1868, l'Empereur Meiji le nomma parmi les "Dix sanctuaires de Tokyo", puis on le retrouva dans des œuvres de Natsume Soseki notamment.

Nombre des structures de Nezu-jinja furent désignées Biens Culturels Importants du Japon. L'architecture en bois des éléments s'inspire du style Gongen (ou Ishinoma-zukuri) connu au Toshogu de Nikko. On le retrouve dans le hall principal (Honden), celui du culte (Haiden), des offrandes (Heiden) ou encore dans les grandes portes (Karamon et Romon). Mais peut-être l'un de ses attraits principaux réside dans cette série de petits torii ⛩️ vermillons placés sur la colline, créant un passage à la Fushimi Inari Taisha (ou, plus proche, Hie-jinja).

Quelle est la meilleure période pour visiter le sanctuaire Nezu ?

Tout au long du mois d'avril et jusque début mai, le sanctuaire accueille Tsutsuji Matsuri : un festival traditionnel de trois mille azalées d'une centaine d'espèces qui s'étendent sur plus d'un demi-hectare. Le jardin se pare alors de sublimes teintes du rose au violet, accompagnées de blanc et d'un orange très prononcé pour créer un tableau élégant et spectaculaire. À l'automne 🍁 également, le lieu profite de belles couleurs.

Mais tout au long de l'année, les visiteurs du quartier viennent profiter de l'environnement élégant de Nezu-jinja, son étang allongé où barbotent les carpes koi, ou encore ses petits passages discrets. Pour cela, il est également populaire auprès des jeunes mariés qui viennent y célébrer leur union dans un cadre tokyoïte inhabituel.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Nezu-jinja et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 27 février 2020 Nezu-jinja