Fujiyoshida 6

Fujiyoshida

La petite ville au pied du versant nord-est du Mont Fuji

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Fujiyoshida est une ville située dans la préfecture de Yamanashi, dans la région des Cinq Lacs du Mont Fuji au centre de l'île de Honshu au Japon. Prisée des touristes pour sa célèbre pagode Chureito, elle abrite également le parc à sensations Fuji Q-Highland ainsi que plusieurs sanctuaires dédiés à la montagne sacrée.

Fujiyoshida est ce que l’on peut appeler une ville étape, c'est-à-dire une passerelle entre Tokyo et le Mont Fuji 🗻. Bâtie en plaine sur d’anciennes coulées de lave, elle se déploie entre le massif montagneux et deux des cinq lacs Fujigoko : Kawaguchiko et Yamanakako. Elle s'étend jusqu'à la base du volcan 🌋, sur le flanc nord-est, et comprend ainsi le sentier Yoshida, le plus emprunté pour l'ascension du Fuji-san en été.

En dehors des facilités pour les randonneurs, ce village possède quelques pépites à découvrir tout au long de l'année. De cette façon, lorsqu'on se balade à travers le dédale des petites ruelles, on retrouve immédiatement le charme et la tranquillité de la campagne japonaise, avec toujours un arrière-plan majestueux de carte postale.

Les environs de la gare de Shimoyoshida s'avèrent particulièrement ravissants, avec notamment le petit sanctuaire Omuro Sengen situé juste à la sortie sud et qui sert d'introduction au fameux parc Arakurayama Sengen. De là, on grimpe sur la colline jusqu'au pied de la pagode Chureito, joliment entourée par les cerisiers 🌸 roses au printemps et les érables rouge en automne 🍁. En bordure est de la ville et caché au cœur d'une dense forêt de cèdres, le sanctuaire Kitaguchi Hongu Fuji Sengen dévoile toute son authenticité. Consacré au Mont-Fuji, il servait à l'origine de point de départ des pèlerinages-escalades vers la montagne sacrée.

Au sud de Fujiyoshida, le Musée dôme-radar rend hommage aux hommes qui ont érigé un centre de recherche météorologique sur Fuji-san. À tester pour ceux qui préfèrent rester en bas de la montagne, l'établissement comporte une chambre spéciale qui recréé les conditions climatiques au sommet du volcan.

Pour finir le tour, on se dirige vers le quartier nord-ouest, d'où se croisent plusieurs moyens de transport (bus et trains) efficaces pour continuer la visite des environs, vers le lac Kawaguchiko par exemple. C'est tout proche que les amateurs de sensations fortes et de onsen ♨️ trouveront leur bonheur. Le parc d’attractions Fuji Q-Highland affiche de belles prestations en terme de montagnes russes pour les grands, et de villages enfantins pour les petits. En outre, le complexe Fujiyama Onsen accueille les vacanciers japonais et étrangers, pour un week-end de loisirs et de détente dans son énorme bâtiment tout en bois.

Fujiyoshida reste facile d'accès depuis Tokyo sur une grosse journée de visite. En revanche, s'y déplacer entre les différents lieux d'intérêt s'avère peu pratique. En effet, le train 🚅 s'arrête à l'entrée de la ville et les bus peu fréquents complètent difficilement l'offre. Il faut alors compter sur d'autres moyens comme la voiture 🚙, le taxi ou bien le vélo 🚲 pour les plus sportifs. On ne recommande pas de tout faire à pied : les distances assez longues s'effectuent parfois au bord de routes nationales, pas aménagées pour les piétons.

Enfin concernant l'atmosphère en centre-ville, il ne faut pas s'attendre à une effervescence urbaine, plutôt le contraire d'ailleurs. La cité s'endort rapidement après le dernier départ journalier des touristes. Il n'est donc pas conseillé de dormir sur place, hors resort. En journée, on trouve des restaurants de nouilles udon, spécialité locale, essentiellement du côté de Fuji Q-Highland et du sanctuaire Fuji Sengen.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Fujiyoshida et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 06 mars 2020 Fujiyoshida