Le Mont Fuji et la ville de Fuji vus depuis l'auberge 14 Guest House Mt.Fuji

Fuji

La ville des plantations de thé au pied du Fuji-san

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Fuji est une ville située entre le Mont Fuji au nord et la baie de Suruga au sud, dans la préfecture de Shizuoka au Japon. Elle est réputée depuis l'époque d'Edo (1603 - 1868) pour ses vues de plantations de thé surmontées du Fuji-san en toile de fond. Ancienne étape sur le tracé de la route du Tokaido, elle a gardé un centre-ville pratique pour faire une halte sur le trajet Tokyo - Kyoto.

Fuji est la troisième plus grande ville de la préfecture de Shizuoka, avec 250.000 habitants et une gare Shinkansen 🚅 Shin-Fuji qui permet de rejoindre Tokyo en un peu plus d'une heure. Grâce à la très bonne qualité et la forte quantité d’eau qui coule du Mont Fuji 🗻, l’économie de la région tourne principalement autour des usines à papier et de la production de thé. La ville de Fuji et ses alentours assurent ainsi près de 40% de la production de l'archipel, ce qui en fait la première région de production de thé vert du Japon. Sans surprise, ses habitants figurent parmi les grands consommateurs de thé du pays.

Plantations de thé Obuchi Sasaba de la ville de Fuji (Shizuoka)

Quels sont les sites à voir dans la ville de Fuji ?

Situées au nord de la ville de Fuji, les plantations de thé d’Obuchi Sasaba (大淵笹場) sont une belle image d'Épinal de la préfecture de Shizuoka. Les vastes champs de thé vert, avec en arrière-plan le Mont-Fuji sous un ciel bleu, promettent aux visiteurs de belles balades dans la campagne rurale japonaise.

La réalité sur place se révèle quelque peu différente. Les champs étant avant tout un lieu de travail pour les agriculteurs, seule une petite portion s'avère accessible pour les visiteurs. Cette dernière garantit tout de même un très beau panorama sur le Fuji-san et les plantations de thé par temps clair. La balade à pied dure une vingtaine de minutes et il est bien évidemment interdit de marcher au milieu des cultures ou de pénétrer dans les fermes sans y être invités.

Les amateurs des estampes japonaises de Hokusai sont invités à se rendre au temple Hozo-ji, qui abrite sur ses terres une petite colline d'où l'artiste a peint l'une des Trente-six vues du mont Fuji, baptisée La plantation de thé de Katakura dans la province de Suruga (駿州片倉茶園の不二 Sunshū Katakura chaen no Fuji). La peinture représente les champs de thé à l’époque d’Edo, surmontés du Mont Fuji en toile de fond. Aujourd’hui, le décor a changé et la ville urbaine a remplacé les plantations agricoles.

En ce qui concerne la visite du temple en lui-même, on retient la petite cour mignonne qui distribue les pavillons, ainsi que l’intérieur du bâtiment principal qui renferme de jolies sculptures en bois (visite uniquement sur réservation).

Plus impressionnant et étonnant par son architecture d'inspiration chinoise, le temple Bishamonten Myohoji mérite son détour au sud-est de Fuji, non loin de la gare de Yoshiwara. Chaque année, à la fin janvier, le site organise l'un des plus grands Daruma Matsuri du Japon. C’est une bonne occasion pour se procurer sa propre poupée, faire un vœu et se faire dessiner le premier œil par l'un des moines du temple.

Le temple se situe proche de la baie de Suruga et l'on conseille de pousser l'exploration du littoral vers le parc du Port Tagonoura et le pont de la rivière Shinfujikawa pour avoir des vues intéressantes sur le Mont Fuji, le port industriel et le train Shinkansen.

Quelles sont les bonnes adresses du centre-ville ?

Le centre-ville commercial de Fuji se compose de quelques rues et avenues aux trottoirs couverts, que l'on parcourt rapidement à pied, sur une demi-journée tout au plus.

On recommande particulièrement la découverte de la boutique de hanko Hanno Ozawa (印章専門店 はんの小澤) où l'on peut créer son propre tampon de signature officielle en japonais. Fort sympathique, le gérant prend le temps d'aider ses élèves d'un jour à choisir les bons kanji (idéogrammes japonais) pour transcrire leur nom, puis à les graver directement sur le tampon.

Autrement, on trouve essentiellement des adresses pour se restaurer, dont voici une sélection :

  • Tenu par un gentil couple de Japonais, le café-restaurant Mimasuya (ミマスヤ) prépare un délicieux petit-déjeuner à l’occidentale, composé de toasts sucrés.
  • Le magasin Sugiyama Fruits (杉山フルーツ) est un primeur réputé dans son quartier qui vend d'excellents fruits frais ainsi que des gelées fruitées élaborées à partir de la production locale.
  • Le café Adonisu (アドニス) propose de goûter à une spécialité originale de la ville : les nouilles Tsuke-Napolitan. Ce plat consiste en un savoureux mélange de nouilles japonaises froides tsukemen à tremper dans une sauce napolitaine à base de tomates, champignons et parmesan.
  • En soirée, le bistrot Katsudokoro Jiki-jiki (串処じきじき) est une très bonne adresse pour boire un verre et déguster de succulentes brochettes grillées yakitori et autres petits plats typique d'un izakaya.

Réception et parties communes de l'auberge 14 Guest House Mt.Fuji dans la ville de Fuji (Shizuoka)

Dormir à l'auberge 14 Guest House Mt.Fuji

Composée principalement de dortoirs, l'auberge 14 Guest House Mt.Fuji est une solution d'hébergement pas cher, à destination des jeunes et des randonneurs en vadrouille. L'établissement dispose également d'une chambre privée pour deux personnes avec une vue sur le Mont Fuji depuis sa fenêtre.

Lors de notre passage, le bâtiment finissait tout juste sa rénovation complète : tout est entièrement neuf pour le passage à la nouvelle année fiscale d' avril 2020. Les chambres, la salle commune, les toilettes 🚽 et les douches partagées étaient déjà prêtes à l’emploi. La décoration se montre plutôt industrielle et épurée avec des murs blancs, un beau parquet et un escalier aux formes élégantes. La petite terrasse sur le toit offre également un panorama sur la montagne sacrée.

Les gérants du 14 Guest House Mt.Fuji accueillent les clients avec bienveillance et n’hésitent pas à donner des informations sur la ville. De plus, la manageuse parle bien anglais. On recommande cette adresse pour les petits budgets avec en gamme de prix par nuitée :

  • dortoir mixte : 2.900¥ (~23,54€)
  • dortoir femme uniquement : 3.100¥ (~25,16€)
  • chambre double privée : 7.900¥ (~64,12€)

Les voyageurs qui souhaitent passer un maximum de temps dans la région du Mont Fuji peuvent ainsi faire une halte dans la ville de Fuji, plus particulièrement en hiver pour profiter du festival annuel des Daruma au temple Bishamonten Myohoji, ou au printemps 🌸 pour admirer le vert tendre des feuilles de thé et le Fuji-san encore enneigé en arrière-plan.

Cet article a été réalisé dans le cadre d'un séjour organisé et financé par les villes de Fuji et Fujinomiya. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Fuji et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 18 mars 2020