Myoho-ji (Fuji City), allée du temple et stands pendant le festival Bishamonten Taisai

Bishamonten Taisai

La grande foire aux Daruma du Mont Fuji

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Bishamonten Taisai est le festival annuel hivernal du temple Myoho-ji situé tout au sud de la ville de Fuji, dans la préfecture de Shizuoka. Il figure parmi les trois plus grandes foires dédiées aux Daruma du Japon et se déroule, selon l'ancien calendrier lunaire, pendant trois jours entre fin janvier et début février.

Le temple Myoho-ji aurait été fondé en 1627, au début de l’époque Edo (1603-1868). Il est dédié à Bishamon-ten, une divinité largement populaire au Japon, connu comme :

  • l'un des quatre rois célestes ;
  • gardien du point cardinal Nord ;
  • et surtout l'une des Sept Divinités du Bonheur.

Dieu guerrier et protecteur de la loi bouddhiste, il est également baptisé Tamon-ten et souvent représenté avec une pagode dans les mains et parfois une lance.

Myoho-ji (Fuji City), esplanade principale pendant le festival Bishamonten Taisai

Myoho-ji, un temple qui sort du lot

Marqué par un syncrétisme fort entre le bouddhisme et le shintoïsme, le site est configuré comme un temple avec des influences d'architecture shinto, par exemple l'entrée du Myoho-ji marquée par un torii ⛩️. L'originalité de l'enceinte continue avec le design d’inspiration chinoise du pavillon qui abrite l'encensoir. Très coloré avec son toit vert émeraude, il est décoré de huit dragons positionnés à ses quatre coins. Le reste du temple reste quant à lui plutôt habituel, avec notamment son bâtiment principal en bois sombre.

Le mélange insolite des religions et des styles sera apprécié des touristes avertis. Autrement, la découverte du Myoho-ji ne paraît pas indispensable lorsque l'on visite la région du Mont Fuji 🗻, hormis pendant son temps fort annuel : le marché aux Daruma. Baptisée Bishamonten Taisai, cette foire est réputée pour être l'une des plus importantes du Japon avec celles des temples Shorinzan Daruma-ji (Takasaki, Gunma) et Jindai-ji (Chofu, Tokyo).

Myoho-ji (Fuji City), vente de poupées Daruma pendant le festival Bishamonten Taisai 3

Le festival des Daruma sous toutes ses formes

Une fois par an et durant trois jours entre la fin janvier et le début février, le temple s’anime autour de son matsuri annuel qui est une grande foire dédiée aux Daruma, cette petite figurine bouddhiste en papier mâché, le plus souvent rouge, et qui sert de porte-bonheur aux Japonais.

Pour ce faire, on achète une poupée Daruma dite "vierge" dont on peint ensuite la pupille de l’œil gauche pour formuler un vœu. Afin que ce dernier se réalise, la figurine est rapportée à la maison et exposée en évidence, sous les yeux de son propriétaire qui doit donc se mettre en action et trouver des solutions pour atteindre son objectif. Ce n’est qu’une fois le souhait réalisé que l’on peint la pupille droite.

L’acquisition d'une poupée pendant Bishamonten Taisai a quelque chose de bien spécial. Des centaines de stands se regroupent aux abords du temple pour vendre des Daruma sous des formes et des couleurs très variées, par exemple :

  • en rose, pour des vœux liés à l’amour ;
  • en doré pour la richesse ;
  • en vert pour la santé ;
  • ou encore en forme de maneki-neko ;
  • en forme de l'animal du signe astrologique chinois pour l'année en cours ;
  • et avec de longs poils qui couvrent le visage, format spécifique à la région.

Leurs prix varient en fonction de leur taille et une toise posée à côté du comptoir permet de connaître le montant à débourser. Après avoir formulé son souhait, on recommande de faire peindre l’œil gauche par l'un des moines du temple mobilisés à cette tâche.

Myoho-ji (Fuji City), stands de rue pendant le festival Bishamonten Taisai 2

Bishamonten Taisai attire environ 100.000 personnes chaque année qui se rassemblent dans une ambiance agréable et conviviale. En plus des stands dédiés aux figurines, on trouve bien évidemment d'alléchants étals de nourriture de rue, mais également quelques kiosques qui proposent à la vente des plantes et petits arbres japonais. À noter que ce matsuri a lieu en plein hiver, lors de la saison basse des festivals au Japon, une occasion de plus pour ne pas manquer cet évènement à la fois insolite et ancré dans les traditions populaires.

Cet article a été réalisé dans le cadre d'un séjour organisé et financé par les villes de Fuji et Fujinomiya. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Bishamonten Taisai et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 30 mars 2021