Plage Miho 5

Miho no Matsubara

La plage de pins avec vue unique sur Fuji-san

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Miho no Matsubara est une plage bordée de pins maritimes située à l'est de la péninsule de Miho, sur la baie de Suruga dans la ville de Shizuoka au Japon. La forêt de conifères, dont le célèbre pin Hagoromo-no-Matsu, s’étend sur les six kilomètres de côte avec une vue sur le Mont Fuji situé au nord-est. L’esthétisme du paysage est un lieu d’inspiration pour de nombreux artistes japonais. Le site est d'ailleurs classé au Patrimoine Mondial par l’Unesco.

Sans moyen de locomotion privé, il est conseillé de commencer par le petit sanctuaire Miho-jinja. Très paisible, il est lié au site de Miho no Matsubara lui-même. Juste en face, une magnifique allée de pins réservée aux piétons indique le sentier à suivre, vers le littoral. Quelques magasins, restaurants ou glaciers permettent de se rafraîchir. Il est intéressant de commencer par les petits préfabriqués sur la gauche lorsque l’on fait face à l’entrée du site. On peut y récupérer des brochures explicatives en anglais sur l’importance de ce lieu pittoresque et/ou visionner quelques courtes vidéos.

La forêt de pins que l'on traverse avant d’arriver à la plage 🏖 longe toute la côte. Lorsque le soleil est de sortie, faire un bout de chemin à l’intérieur s'avère très agréable. On côtoie alors des arbres dont l'âge se compte en siècles.

Le mythologique Hagoromo-no-Matsu, avec son tronc protégé par des barrières en bois, ne peut pas se manquer. Selon la légende, une femme descendue du ciel vint prendre un jour son bain dans la mer. Elle laissa son manteau de plume hagoromo sur la branche dudit pin. Un pêcheur le trouva et le prit alors dans ses mains. Lorsque l’être céleste lui demanda de le lui rendre, il refusa à moins qu’elle n’exécutât une danse pour lui. Elle lui expliqua qu’elle avait besoin de son manteau pour la réaliser. Sceptique, l’homme accepta finalement. Elle dansa alors uniquement pour lui avant de rejoindre le ciel. On retrouve également cette rencontre dans une scène au début d’une pièce du théâtre Nô très connue.

Enfin, les visiteurs atteignent la plage qui s'ouvre à l'orée du bois, dominée au loin et par beau temps par l'iconique Mont Fuji. Entre la végétation, le sable noir, les vagues venant s’y briser et la forme parfaite de la montagne, la vue est véritablement digne d’un tableau de maître. On conseille vivement de prendre le temps de parcourir la plage et de contempler ce magnifique paysage. Hors période estivale ou de Golden Week, Miho no Matsubara ne semble pas trop fréquentée, mis à part les quelques pêcheurs le long de la rive bétonnée et les familles du coin en balade.

La péninsule de Miho a tant inspiré les artistes japonais qu’elle est devenue extrêmement connue sur l'archipel, ainsi qu'à l'étranger. Plusieurs estampes célèbres, réalisées entre autres par Hokusai ou Hiroshige, la représentent. C’est d’ailleurs en tant que "lieu sacré et source d'inspiration artistique" que l’Unesco a inscrit cette plage au Patrimoine Mondial en 2013, en même temps que le Mont Fuji 🗻 et vingt-cinq autres sites alentours. Miho no Matsubara compte comme un passage obligé pour tous ceux qui découvrent la région et souhaitent admirer l'une des plus belles vues du Fuji-san.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Miho no Matsubara et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 04 décembre 2019