Yokosuka, parc Verny au printemps

Yokosuka

Les navires de guerre aux portes de Tokyo

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Yokosuka est une ville portuaire de la préfecture de Kanagawa, située au centre de la péninsule de Miura et bordée par les baies de Tokyo à l'est et de Sagami à l'ouest. De son port devenu une vaste base navale pour militaires japonais et américains, on longe un littoral escarpé qui sert d'observatoire panoramique sur l'immensité de l'océan Pacifique.

Comme Sasebo sur l'île de Kyushu, la ville de Yokosuka se caractérise par la présence d'une base navale militaire toujours active, gérée par la marine japonaise et l'US Navy.

Situé au sud de Yokohama, à l'entrée de la baie de Tokyo sur la péninsule de Miura, Yokosuka est choisie comme port militaire stratégique dès 1865 par François-Léonce Verny (1837 - 1908), un ingénieur français qui y construit le premier arsenal moderne du pays. Après la capitulation du Japon en 1945, la marine américaine s'y installe durablement et y établit la plus grande base de l'US Navy en dehors des États-Unis, baptisée en anglais Commander Fleet Activities Yokosuka (CFAY).

Une partie de la population de la ville est donc issue de forces d'autodéfense du Japon, de marins américains ainsi que de leurs familles basées ici. Il n'est pas rare de croiser des uniformes militaires dans les rues du centre-ville qui se déploie autour de ses deux gares principales (JR et Keikyu) ainsi que du port.

Yokosuka, militaires américains de l'US Navy

Le port militaire comme cœur de ville

Le parc Verny (ヴェルニー公園) est l'un des premiers sites à découvrir dans le centre-ville de Yokosuka ; on l'aperçoit depuis la route en provenance de la capitale. Il offre une agréable promenade le long du port avec une vue imprenable sur les navires et les sous-marins militaires à quai. On trouve de nombreux bancs installés face au front de mer ou plus en retrait sous les arbres. Le parc est également connu des locaux pour son jardin de roses 🌹, composé d'environ 1.400 rosiers de toutes les couleurs qui fleurissent à la mi-mai.

Les amateurs de bateaux de guerre poursuivent la visite vers le parc Mikasa (三笠公園) situé non loin, sur une autre jetée, et qui héberge un cuirassé du début du XXe siècle reconverti en musée. De là, il est possible de prendre un ferry ⛴️ pour découvrir Sarushima (猿島), l'unique île naturelle de la baie de Tokyo, où l'on peut explorer des ruines de bâtiments militaires ainsi que des fortifications laissées à l'abandon.

On revient ensuite à la civilisation pour arpenter l'allée commerçante Dobuita Street (どぶ板通り) et ses ruelles adjacentes qui sont typiques et incontournables de Yokosuka. Fréquenté par les expatriés et les soldats pour se divertir, ce quartier, situé tout proche de la base navale de l'US Navy, a tout d'une petite Amérique ("Little America") avec ses enseignes en anglais et une mode largement américanisée. Il regroupe les meilleures adresses du centre-ville pour :

  • faire du shopping local, comme les vestes bombers rétro baptisées sukajan ;
  • et goûter aux spécialités que sont le curry japonais et les burgers américains.

À noter : la rue Dobuita fut reproduite dans le jeu vidéo 🎮 Shenmue sur Dreamcast (1999), ainsi les fans qui viennent jusqu'ici auront une agréable sensation de déjà-vu.

Yokosuka, parc Kannonzaki, vue en hauteur sur la baie de Tokyo

Côte est : à l'entrée de la baie de Tokyo

On quitte ensuite le centre-ville et ses bases navales pour longer le littoral de Yokosuka composé de paysages naturels, moins urbanisés et tournés vers l'océan. La côte est de la ville donne sur l'entrée de la baie de Tokyo, que l'on peut notamment contempler depuis le phare Kannonzaki (観音埼灯台), le premier de style occidental construit au Japon. Lorsque le temps est dégagé, la vue panoramique jusqu'à la péninsule de Boso à Chiba se révèle magnifique.

On accède au phare, édifié au sommet d'une colline à l'extrémité est de la péninsule de Miura, après une courte randonnée sous une végétation déjà dense au printemps 🌸. Le parc Kannonzaki (神奈川県立観音崎公園) abrite également le musée d’art de Yokosuka (横須賀美術館) doté d'un élégant bâtiment entièrement vitré qui se fond avec l'horizon bleu de la mer.

Un peu plus loin au sud de la ville, on atteint le quartier de Kurihama, témoin d'un autre pan de l'histoire du Japon et de ses relations extérieures. En juillet 1853, Yokosuka est marquée par le débarquement du commodore Matthew Perry et de ses navires noirs au port d'Uraga (fusionné quelques années plus tard avec celui de Yokosuka). Missionné par le Président américain de l'époque, il vient jusqu'aux portes de la capitale Edo, inciter fortement le Japon, alors isolé sous shogunat Tokugawa, à ouvrir ses frontières au commerce occidental. Signé en 1854, ce premier accord commercial avec les États-Unis est considéré comme l'un des signes précurseurs du retour du pouvoir impérial sous l'ère Meiji (1868 - 1912). Une stèle et un musée à la mémoire de l'expédition de Perry sont présents à proximité de la gare de Kurihama, ainsi qu'un vaste parc floral apprécié pour ses couleurs saisonnières et ses jeux pour enfants, dont un Godzilla qui sert de toboggan.

Yokosuka, parc Tateishi côté ouest et baie de Sagami

Côte ouest : le littoral rocheux de la baie de Sagami

On termine le tour de Yokosuka par sa côte ouest qui donne sur la baie de Sagami. Cette façade maritime plus traditionnelle est réputée pour ses couchers de soleil et la vue par temps dégagé sur le Mont Fuji 🗻 (essentiellement en hiver). Plusieurs spots le long du littoral rocheux se partagent la vedette comme points de vue naturels remarquables. On retient :

  • le parc d’Arasaki (荒崎公園), à la pointe sud-ouest de Yokosuka et non loin du parc de loisirs pour enfants Soleil Hill ;
  • et le parc Tateishi (立石公園), connu pour son paysage immortalisé par le célèbre peintre japonais Hiroshige (1797 - 1858) à l’époque Edo. Le nom du site tate ishi qui signifie littéralement "la pierre debout" fait référence au rocher saillant de 12 mètres de haut qui dessine une charmante mini-baie avec ses pierres escarpées et son pin dont la silhouette élégante se détache dans le ciel.

Cette partie de la ville de Yokosuka se visite facilement en bus, depuis les stations balnéaires de Hayama et de Zushi situées du même côté de la péninsule de Miura.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Yokosuka et autour.
Par Kanpai Updated on 07 Mai 2021