Hayama, panorama depuis les hauteurs du parc Ajisai

Hayama

Le paisible village côtier de Miura

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Hayama est une petite ville de la péninsule de Miura, nichée au sud de Zushi, dans la préfecture de Kanagawa, au sud de Tokyo et non loin de Kamakura. Lieu de villégiature de la famille impériale, son sanctuaire, son temple, ses deux parcs et son musée d'art moderne valent à eux-seuls le détour. Cette bourgade populaire et tranquille permet de prendre un bol d’air frais parfumé d'embruns à l'écart des grands sites touristiques.

Hayama étant limitrophe de la ville de Zushi, il est très facile de visiter les deux endroits sur une journée. Communes littorales, elles donnent l’occasion de sortir un peu des grandes villes, Hayama offrant un peu plus de nature que Zushi.

Hayama, panorama côtier derrière le sanctuaire Morito-daimyojin

Un peu de culture en bord de mer

Un Musée d’Art Moderne s’est installé dans la partie la plus méridionale de Hayama. Il présente quatre à cinq expositions temporaires par an, consacrées aussi bien à des artistes occidentaux que nippons. Juste à côté, le parc Hayama Shiosai est un beau jardin japonais, avec un petit bassin, des carpes et des arbres parfaitement taillés. Il est ouvert au public depuis 1987 et faisait auparavant partie intégrante de la résidence impériale Hayama Goyotei.

Un chemin étroit un peu dissimulé, entouré de quelques maisons, mène à la plage 🏖 Isshiki Kaigan située en contrebas du musée et du jardin. Seuls les locaux semblent en profiter, il peut donc être intéressant d’aller s’y balader pour s’imprégner des lieux.

La résidence secondaire de l’empereur Hayama Goyotei se trouve un peu plus au sud, mais elle ne se visite pas. La présence de sévères gardes à son entrée rappelle que cette villa d'été est toujours régulièrement utilisée par le souverain japonais et la famille impériale, sous les auspices de l'Agence de la Maison impériale (Kunaicho).

Hayama, rue résidentielle vers les hauteurs de la ville

Le parc Ajisai et ses alentours

Depuis la plage Isshiki Kaigan et en remontant le long de la côte en direction sanctuaire principal de Hayama, une petite baie, Shinnase Kaigan, offre une vue sur un minuscule torii ⛩️ dans les rochers, avec en fond l’imposant Mont Fuji 🗻 visible par temps clair.

En prenant ensuite un peu de hauteur et en s’éloignant de la mer, un petit bout de quartier plaisant et agréable se laisse découvrir. On peut entrer dans le petit temple Kotoku-ji, enlever ses chaussures et profiter de l’édifice en bois respirant le calme.

Juste derrière, le parc Ajisai offre un beau point de vue sur le quartier. On y accède par un petit escalier menant à de grandes rangées d’hortensias, qui donnent leur nom au parc. Une petite esplanade y accueille une belle table en bois protégée par l’ombre d’un arbre, idéale pour un pique-nique. L’intérêt principal du parc se révèle en juin lorsque tous les arbustes fleurissent et ajoutent des touches de bleu au paysage.

Pour rejoindre le sanctuaire Morito-daimyojin en évitant la rue de circulation principale, on passe aux pieds de grandes et belles maisons, dont certaines d’architectes. On imagine le mode de vie des locaux dans ce quartier tranquille, un peu retiré de l’agitation du bord de mer.

Hayama, vue sur le pavillon principal du sanctuaire Morito-daimyojin

Le sanctuaire Morito-daimyojin, au cœur de Hayama

De multiples torii rouges marquent l’entrée du sanctuaire Morito-daimyojin depuis la rue principale de Hayama. Des koma-inu en pierre blanche (sculptures d’animaux gardiens à mi-chemin entre le chien et le lion) protègent les lieux. Les arbres habilement taillés et les lanternes en bois encadrent le chemin vers le bâtiment principal un peu en surplomb.

Sans s’en rendre compte, on se trouve sur un petit bout de terre entouré de mer évoquant un paysage d’Okinawa. Morito-daimyojin se distingue des sanctuaires ordinaires grâce à cet aspect côtier où les plaquettes de vœux et les horoscopes en papier voisinent avec la vue sur la mer et les vents océaniques. Dissimulée juste derrière, une petite plage de rochers peut faire office de lieu de pique-nique ou de baignade.

Sur le côté de l’allée menant au sanctuaire, le pont rouge Misogi conduit à la plage Morito Kaigan sur laquelle il offre un premier aperçu. Lors de notre visite, la plage venait de subir le passage du grand typhon 🌀 Hagibis, mais en temps normal, elle se révèle plus agréable que celle de Zushi.

Les rues à l’est du sanctuaire et de la plage disposent d’un large choix de restaurants pour déjeuner. Parmi ceux-ci, n’hésitez pas à tester Kanai, qui propose des petits plats japonais avec riz et soupe miso.

La taille modeste de Hayama permet une visite en quelques heures et de flâner sur la plage ou dans un café. Cependant, il vaut mieux éviter la marina. En effet, on ne peut accéder aux bateaux, et la plupart sont en cale sèche sur un sol bétonné sans grand intérêt. En dehors de cela, Hayama permet de respirer un peu en profitant d’un village côtier à la fois populaire et sympathique.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Hayama et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 05 août 2020