Myohon Ji 6

Myohon-ji

L'ancien temple de la secte Nichiren à Kamakura

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Myohon-ji est un temple bouddhiste de la branche Nichiren situé à Kamakura, dans la préfecture de Kanagawa au Japon. Son histoire est directement attachée au shogunat de Kamakura et remonte au XIIIe siècle. Facile d'accès depuis la gare JR de la ville, il est toutefois peu fréquenté par les touristes.

Lorsque le clan Hiki est anéanti par les Hojo, Hiki Yoshimoto, l’un des seuls survivants, croise sur sa route le moine Nichiren et décide de lui prêter allégeance. Il construit en 1260 sur ces anciennes terres familiales, situées au cœur de la vallée Hikigayastu, un temple dédié à ce courant bouddhiste particulier.

L’on retient quatre monuments principaux à découvrir au Myohon-ji :

  • Le bâtiment du fondateur Soshi-do, le plus grand du complexe, qui s’observe au bout de l'allée principale ;
  • La porte Niten-mon qui se caractérise par sa couleur vermillon et ses statues Nio, gardiennes des lieux, encastrées dans la façade par leur côté ;
  • La statue en bronze du moine Nichiren, érigée en 2002 ;
  • Le cimetière situé à la lisière de l’enceinte, qui regroupe les tombes de la famille Hiki, dont Minamoto no Ichiman et des plus récentes comme l’amiral Kamimura Hikonojo.

D’avril à août, les abords du temple fleurissent et apportent une certaine gaité colorée à cette visite somme toute très tranquille, un brin monacale peut-être. Les visiteurs apprécient ce lieu pour son calme, oublié du flux de touristes bien connu à Kamakura.

Derrière le temple, il est possible de rejoindre le chemin Gion-yama qui s'enfonce dans la nature et traverse les collines environnantes. Il s'agit de l'une des plus courtes randonnées que propose la ville ; elle relie les sanctuaires Yagumo-jinja et Tsurugaoka Hachiman-gu (en terminant par la route) en une petite heure de marche agréable, et offre au passage des points de vue sur la baie mais aussi le mont Fuji 🗻 par beau temps.

Joei-ji

Sur la route qui mène au Myohon-ji depuis la gare, l’on conseille de s’arrêter visiter un autre petit temple de la branche Nichiren : Joei-ji. L’on est accueilli par une très jolie porte décorée des emblèmes de la secte bouddhique, une fleur d’oranger baptisée Tachibana, et de la famille du clan Minamoto.

Il est surnommé Botamochi-dera, le "temple du mochi pivoine". L’histoire raconte qu’une vieille femme aurait offert un gâteau de riz à la pâte d’haricot rouge à Nichiren sur le chemin de son exécution. Ce geste de gratitude lui aurait ensuite permis d'être épargné de son sort. Depuis, chaque 12 septembre, l’on fête ce jour de bonne fortune en distribuant ces fameux mochi au temple.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Myohon-ji et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 03 juillet 2020