Couchsurfing au Japon : différence culturelle, mentalité ?

14 réponses

Bonjour,
En pleine preparation de notre périple en mai prochain nous sommes confrontés a quelques interrogations.
Nous avons l'habitude du CouchSurfing: Tant en recevant chez nous que pour être héberger lors de nos voyages en routard dans les pays étrangers que nous parcourons.
Le Japon est une premiere, et comme a l'habitude, nous avons envoyé quelques demandes pour aller la rencontre des locaux via CS.
Nous avons été surpris des règles imposées dans la description des profils, qui généralement n'ont pas besoin d'être édictées noir sur blanc : pieces interdites dans la maison, cadeaux bienvenus, ne pas être en couple pour ne pas "destroy the bed", ne pas se servir en produits de beauté ou dans la cuisine etc...

La precision des mises en garde est déconcertante mais nous mettons cela sur la difference culturelle. Avons nous raison?

Dernier exemple, qui pose question de manière plus aigue encore: nous avons hébergé chez nous il y a 3 ans une japonaise alors qu'elle couchsurfait en France.
Au courant de notre prochain voyage, mais hors du japon en ce moment, elle s'est proposée de nous mettre en contact avec certains de ses amis.
Chose faite avec l'une d'entre elle qui vient de nous répondre en ces termes:

"However if you will stay please pay 2000yen each day and each of you.
This costs like beds,seats,shower,water..whatever..
And we can cook dinner for you one night if you want! "

Nous sommes pour la premiere fois gênés de cette hospitalité par la tournure qu'elle prend et par le fait qu'elle soit monnayée en bonne et due forme.

Il ne s'agit pas pour nous de voyager gratos, mais de découvrir les vrais gens des pays que l'on traverse ! Bien sur que nous sommes courtois, serviables, partageons repas et amenons cadeaux en pareilles circonstances, mais tout est sous la forme de la politesse et de la convivialité !
Aussi voir ces demandes concretes et verbalisées de la sorte nous rend perplexe, mais nous ne voudrions pas mal comprendre, mal interpreter, par méconnaissance des us et coutumes et de la mentalité locales.

Finalement, les japonais sont ils globalement très différents dans leur abord de l'étranger ?
Ce dernier cas est il singulier quand a l'hospitalité relative ainsi écrite ?
Doit-on (ou pas) s'offusquer d'un tel formalisme ?
Est ce au demeurant normal pour ce peuple que l'on dit/lit peu ouvert et peu convivial lorsqu'il s'agit de recevoir chez soi ?
Bref nous sommes pantois, mais il est evident que nous ne voulons ni déranger, ni en avoir la pensée a l'esprit...
Merci de vos éclairages, vous qui connaissez mieux ce pays que nous.

Par olbeths Publié en mars 2016 Thématiques associées :
Question intéressante ?
4,91/5 (11 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 14 réponses à la question posée

Martin
19 mars 2016
18:06

Bonjour,

Les Japonais ne se sentent déjà pas très en confiance lorsque qu'il s'agit d'héberger des Japonais qu'ils ne connaissent pas, alors imaginez pour des étrangers qui sans doute ne maîtrisent pas les mêmes codes. Parfois les étrangers pensent être polis ou respectueux, mais ces termes prennent des dimensions très différentes selon les pays.

Sans vouloir généraliser, le couchsurfing à Tokyo est compliqué: les gens sont occupés et les appartements sont petits. Ce qui est moins vrai de la campagne.

Concernant l'amie qui souhaite vous facturer la pension, être vous sûr que vous ayez été présentés comme des couchsurfers ?

Réponse utile ?
5/5 (2 votes)
19 mars 2016
18:58

bonsoir
oui, ça correspond bien à l'état d'esprit là bas
j'ai moi même hébergé une jeune japonaise du Kansai qui était venue en Corse dans le cadre d'une étude sur l'apiculture et elle m'a dit que ça ne se faisait pas au Japon.
les maisons n'ont pas de chambre d'amis au sens européen du terme et ils n'existe aucune tradition d'accueil de personnes étrangères, à plus forte raison lorsqu'il s'agit de non japonais
par ailleurs ils ne connaissent pas assez les façons de vivre et de se comporter des européens et n'ont pas vraiment le temps de leur apprendre le mode de vie japonais
pour ma part je n'ai jamais rencontré de routards là bas, ni vu de gens faire du stop
si je n'ai qu'un conseil à vous donner ce serait plutôt de vous orienter vers les auberges de jeunesse, gites, petits hôtels qui sont très nombreux et bon marché
il existe d'autres lieus où rencontrer les japonais
je vous souhaite un bon séjour

Réponse utile ?
5/5 (4 votes)
20 mars 2016
15:17

Martin, je ne sais pas si le mot "couchsurfers" a été prononcé, mais nous sommes pour sûr présentés comme "un couple de touristes français, voyageant en mode routard, ayant hébergé par le passé l'amie japonaise -de l'hôte en question- en couchsurfing".
C'est d'ailleurs pour cela que nous avons été mis en contact...

Réponse utile ?
1/5 (1 vote)
20 mars 2016
15:44

Tu es passé via quel site pour le couchsurfing ? Pour la préparation de mon voyage au Japon j'ai réservé 2 chambres chez l'habitant via Airbnb et malgré des dizaines d'annonces écumées je n'ai rien lu du genre "pieces interdites dans la maison, cadeaux bienvenus, ne pas être en couple pour ne pas "destroy the bed", ne pas se servir en produits de beauté " (par contre ne pas utiliser la cuisine oui). De plus il y avait des dizaines et des dizaines de choix pour les grandes villes genre Tokyo, Kyoto et Osaka. Bon le voyage est pas fait alors je sais pas si ça va bien se passer mais j'en ai entendu que du bien et ai choisi des personnes qui avaient au moins 30 avis positifs. Ca vaut peut être le coup que vous y jetiez un coup d'œil.

Réponse utile ?
1/5 (1 vote)
20 mars 2016
16:23

Ladyraspberry, merci de ta contribution sur laquelle je rebondis toutefois.
Airbnb et couchsurfing se ressemblent certes, puisqu'il s'agit de loger chez l'habitant, mais la comparaison s'arrête la.
L'état d'esprit est radicalement different, le but et les raisons de choisir l'un ou l'autre aussi.
Alors que sur Airbnb, l'objectif est de trouver un toit, alternatif a une option hôtelière (pour des raisons de cout et/ou de praticité -independance/acces a la cuisine-) avec évidemment une relation commerciale a la clef (qui n'empêche pas de croiser le proprio, j'en conviens), le couchsurfing est de l'ordre du partage expérienciel. Le but n'étant pas de loger à moindre frais (meme si c'est un benefice collateral) mais bien de vivre un petit bout d'existence avec l'Autre dans une relation d'échanges de culture, d'intentions, de connaissances, de savoir, d'experience et non... de deniers.
Afin d'être plus précis, si je ne l'ai pas été assez suffisamment lors de la redaction de mon premier message, nos interrogations portaient comme l'indique le titre, non sur le fait de reussir a trouver un hébergement, mais bel et bien sur la difference culturelle (on y revient) dans l'abord/accueil des étrangers.
Enfin, précisons tout de meme que les injonctions et autres règles de vie existent aussi sur Airbnb, nous en avons lues pléthore, ce qui tend a corroborer nos questionnements.
Peut-être aurions nous dû instaurer une règle (puisque c'est le sujet) et circonscrire notre demande de réponses aux seuls utilisateurs de CS ;-)

Réponse utile ?
5/5 (1 vote)
20 mars 2016
16:40

Et oui mais les deux systèmes n'ont rien à voir dans la mesure où air bnb est un site marchand d'échanges de prestations hôtelières avec tarifs fixés entre les propriétaires et les clients alors que dans l'esprit le couchsurfing est basé sur l'échange, les gens hébergés donnent ensuite ce qu'ils veulent.
Le système peut donc fonctionner pour des étudiants japonais se rendant à l'étranger mais pas dans l'autre sens puisqu'ils résident soit chez leur parents, soit en foyer étudiant ou jeunes travailleurs etc etc... ils auraient donc beaucoup de mal à héberger des touristes étrangers.

Réponse utile ?
5/5 (2 votes)
20 mars 2016
17:58

Quelques imprecisions Byebyegaijin: Non le couchsurfing n'est pas basé sur l'échange comme tu l'entends, et les gens hébergés de donnent pas ensuite ce qu'ils veulent. Rien n'est edicté.
Seul le bon sens, l'hospitalité, la politesse, la générosité et la bienveillance sont de bon aloi.
Le système n'est donc pas réservé aux étudiants voyageurs fauchés qui ne seraient pas en capacité de rendre la pareille.
Tout le monde peut recevoir. Tout un chacun peut être hébergé. Les familles avec 7 enfants, les retraités fortunés, les jeunes sans le sou, les couples d'amoureux etc...
Le sujet prend une allure d'explication de (con-)texte que je n'imaginais en posant mes questions...

Réponse utile ?
2,33/5 (3 votes)
20 mars 2016
18:20

je n'ai fait que répondre à votre question, je vis une grande partie de l'année au Japon et pense donc que si le couchsurfing était populaire dans ce pays les habitants en parleraient
il s'agit d'une pratique majoritairement pratiquée dans les pays anglo saxons et relativement peu répandue y compris en Europe
comme expliqué plus haut par d'autres personnes ce système d"hébergement ne correspond pas à la mentalité japonaise donc je ne peux que vous recommander d'envisager d'autres possibilités pour vous loger
après le choix définitif vous appartient, libre à vous de suivre ou non les conseils donnés par les personnes qui habitent au Japon

Réponse utile ?
2,83/5 (6 votes)
26 mars 2016
08:58

J’ai eu l’expérience d’une hôte airbnb qui, je l’ai appris lors de ma visite, est aussi présente sur couchsurfing. Elle doit sans doute avoir un descriptif super détaillé des interdits ou autre mais je pense que c’est pour éviter des situations où un comportement gène. C’est peut-être aussi suite à certaines gestes ou actes qui n’ont pas plus, que ces descriptifs sont devenus ainsi (d’un certain franc maladroit).
Mais pour revenir sur mon expérience, qu’il s’agissait des guests airbnb ou couchsurfing, l’hôte s’impliquait tout autant pour proposer des activités, des excursions ou simplement aller manger au resto. L’échange et le contact y étaient. Le côté airbnb lui permet simplement de payer quelques factures… mais elle demandait à tous de payer une petite somme si l’air conditionné était utilisé, par exemple.
En même temps que notre visite, il y avait aussi un duo d’allemands en voyage qui avaient logé une nuit dans la chambre à côté de la nôtre. Ils avaient été hébergés chez une autre hôte à Fukuoka et ils partaient vers Beppu le lendemain. Les voyage était entièrement basé sur le couchsurfing, pour des raisons financières. Je pense donc que le couchsurfing est assez développé dans certains endroits du Japon.
Sinon, j’avais lu quelques réponses sur kanpai qui évoquaient le Homestay, celui-ci semble assez présent également. Quelqu’un recommandait une famille à Tokyo, je peux chercher ce lien si ça t’intéresse.

Réponse utile ?
3,67/5 (3 votes)
26 mars 2016
10:08

Merci pour ton éclairage LauraS !
Et avec plaisir pour le lien !

Réponse utile ?
3/5 (2 votes)
26 mars 2016
15:55

Voici le lien pour la discussion en question: https://www.kanpai.fr/voyage-japon/questions/auberge-jeunesse-ou-chambr…
Avec l'idée d'un futur voyage à l'esprit, de plus longue durée que le précédent, j'ai fait une petite recherche sur ce que homestay pourrait nous proposer. En termes de prix, la nuit réservée via airbnb à Fukuoka nous a couté tout autant que le ryokan à Tokyo. Via homestay, j'ai trouvé quelques sympa adresses où on réduit facilement le prix de moitié, avec en plus, l'expérience de partager le quotidien des japonais qui proposent d'héberger des touristes.
Je n'ai pas détaillé plus haut, mais lorsqu'on est arrivé à Fukuoka, l'hôte m'avait demandé si cela m'embêterait d'échanger la chambre que j'avais réservée avec celle des allemands. La mienne avait deux lits superposés et l'autre un double lit. Dans les deux, un lit pliable pouvait être placé. Je voyageais avec mes deux garçons et elle me disait que c'était peut-être moins gênant pour mes enfants de partager un lit double que pour le duo de potes. Seulement si j'étais ok par rapport à cela, ce que j'avais réservé était pour moi autrement. C'est comme cela que j'ai appris de l'existence du couchsurfing et je dois dire que le côté aléatoire qui plane autour du concept de m'enchante pas des masses. Quand on voyage avec des enfants on est un peu averse au risque et je dois dire que j'ai été bien contente d'avoir été couverte par le fait d'avoir payé pour un service, no hard feelings si cela ne me convenait pas de changer.

Réponse utile ?
4/5 (1 vote)
NDface
23 Mai 2017
11:45

Bonjour à tous.

Je vais voyager au Japon en juillet, Tokyo, Kyoto, Osaka. Et je vais tenter de tout faire en couchsurfing... Pour le moment j'ai trouvé des personnes pour m'héberger presque partout.. Les personnes qui ont répondue à mes messages ont tous l'air d'être dans le même état d'esprit que moi, ravie de pouvoir découvrire d'autres cultures et d'échanger autour d'un verre. Ce qui est étonnant c'est que je me fait même herberger par une fille malgré les multiples postes autour de la question (pour la précision je suis un homme de 18 ans).
Bref je vous témoignerais mon périple aprés coups qui je l'espère seras loin de tout les problemes évoqués ici.

Réponse utile ?
3/5 (2 votes)
Rom
11 février 2018
15:58

Bonjour,
Je cherche moi aussi à partir au japon en couchsurfing mais je ne sais pas trop à quoi m'attendre, passe-t-on beaucoup de temps avec l'hoste? Combien de temps peut on rester chez quelqu'un? Est-ce que tu peux manger chez lui le soir? Il te conseilles des sites à visiter?
Bref, peux tu me raconter tes experiences? :)
merci!

Réponse utile ?
1/5 (1 vote)
24 octobre 2019
18:37

Bonjour ! J'ai pour projet de partir cet été avec mon frère pour un voyage de 1 mois au cœur du Japon, c'est-à-dire d'aller un peu partout. Ayant des moyens peu élevés, nous cherchons à faire du couchsurfing, pourrais-tu me renseigner sur les sites vers lesquels tu t'es orienté pour préparer ton séjour? Sur les difficultés, expériences, etc... Je voudrais tout préparer à l'avance mais malheureusement, je ne sais pas vers où ou qui me tourner pour trouver ces informations.. Merci d'avance !
ps: pour information j'ai 18 ans et fêterais mes 19 lors de mon voyage et mon frère en a 31.

Réponse utile ?
/5 ( vote)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.