Avis itinéraire 2 jours et demie à Tokyo ?

4 réponses

Bonjour,

Voilà plusieurs semaines que j'essaye d'établir un programme de visite pour nos 11 jours au Japon mi novembre.
J'aimerais avoir votre avis, pour nos deux jours et demi à Tokyo.

J1 : arrivée à Narita
-> quartier SHINJUKU avec en particulier la vue depuis le Tokyo Metropolitan Government Building
-> quartier HARAKUJU et le sanctuaire Meiji Jingu
-> quartier SHIBUYA

J2 : cette journée me semble dense mais je ne vois pas quoi supprimer
-> quartier ASAKUSA et le temple Senso-ji
-> parc UENO et sanctuaire TOSHOGU
-> cimetière YANAKA
-> quartier AKIHABARA
-> aller voir pendant 1H un entrainement de judo au KODOKAN (ça me tient à coeur personnellement)
-> parc Rikugu-en en nocturne

J3 : nous revenons à Tokyo vers 12h après avoir passé quelques jours à Kyoto, Hakone et Hiroshima
-> marché Tsujiki
-> jardin Hama-rikyu onshi teien
-> quartier ODAIBA
Et éventuellement ce que nous n'aurons pas pu faire le 2ème jour.

Qu'en pensez-vous ? Y a t-il des choses qui vous semblent immanquables que je n'ai pas mis dans le programme ?

Merci de votre aide.

Question intéressante ?
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Réponses à la question

23 Octobre 2019
23:14

Bonsoir,

programme beaucoup beaucoup trop chargé:
- Le 1er jour en atterissant à Narita, déjà faut pas trop espérer péter la forme.
Ensuite, Narita c'est loin de Tokyo, il faut prendre en compte le temps de trajet. Puis le temps de s'organiser un peu (bagages laissés à l'hôtel? achat de suica card? change d'argent? ...).
Le 1er, faut compter une petite demi journée de temps effectif, voir moins si l'arrivée ne se fait pas en début de matinée.
Shinjuku, Harauku, Shibuya, c'est pas des quartiers qui se visitent en 1h00, sauf à vouloir juste les traverser sans rien voir. Alors vouloir faire les 3 dès l'arrivée, c'est un peu illusoire.
- Le 2ème jour, trop chargé aussi. Ueno ne présente pas des masses d’intérêt en novembre, ça peut se zapper sans regret. Quand à Akiba, on peut facilement y passer plusieurs jours si on veut faire des achats et parcourir toutes les boutiques (sachant que c'est pas dans les grosses boutiques bien visibles à la sortie de la gare qu'on fera des bonnes affaires)
- Le 3ème jour semble plus raisonnable, bien qu'on puisse passer beaucoup de temps juste à Odaiba selon ce qu'on veut y faire.

Des immanquables à faire? Il y en a beaucoup (selon les goûts de chacun), mais avec moins de 3 jours sur Tokyo, faut pas s'attendre à pouvoir faire grand chose dans une ville aussi grande et riche en points d’intérêts et en activités. Il faut faire des choix.

Jérémy

24 Octobre 2019
01:19

En fait c'est possible en mode warrior, mais vous allez courir. Il faut dans ce cas établir un horaire minuté, savoir exactement ce que vous voulez voir sur ces sites, comment y aller, et combien de temps ça prend sur place. Attention en particulier aux embouteillages de piétons ! Salvateur en cas de décalage horaire et autre phénomène "lost in translation".
Quelques recommendations personnelles :
- Certains sites sont plus intéressants à certaines heures et/ou certains jours de la semaine. Par ex. Observatoire de la mairie de Tokyo : à la tombée de la nuit (ou en journée s'il fait beau pour la vue sur le Mont Fuji) ; Shinjuku : le vendredi soir à partir de 19h ; Shibuya : le samedi à partir de 16h ou en début de soirée ; Asakusa : le dimanche après-midi ; cimetière et quartier Yanaka en fin d'après midi.
- Le parc Ueno et Yanaka sont proches ; faire les deux d'affilée à pied est tout à fait cohérent. Se poser pour manger et/ou boire à Yanaka est bien agréable ; c'est aussi là qu'est situé mon café préféré dans Tokyo : Sampota Cafe Nombiriya.
- Si le temple Meiji Jingu mérite le détour, Harajuku est devenue une foire pour touristes étrangers et jeunes japonaises sans originalité voulant juste "se promener dans la rue en buvant une boisson glacée au tapioca dans un gobelet plastique transparent" (tendance du moment). De Lolita, point. Grosse perte de temps. Sauf pour les amateurs d'estampes japonaises qui voudraient voir le petit musée Ota.
- Nakano Broadway, parce-que très compact, peut être un substitut à Akiba si vous manquez de temps et ne savez pas ce que vous cherchez. Pour plus compact encore, faire un tour dans un magasin "Village Vanguard" (c'est un peu différent mais regroupe tout un tas de choses tendance y compris mangas, dvd et musique).
- Tsukuji : le marché lui-même a déménagé à Toyosu et n'est plus visitable. Sur l'ancien site de Tsukiji, il reste un carré avec quelques échoppes de sushi ou autres produits de la mer. A faire à midi (moins cher), cela dit des restaurants à sushi d'apparence banale situés à proximité mais pas directement dans le carré peuvent offrir un meilleur rapport qualité-prix. Ne pas hésiter à sacrifier quelques minutes pour une prière au Temple Hongan-Ji situé juste à côté du métro ; l'intérieur est magnifique et l'atmosphère vaut le détour.
Voilà.... à vous de faire vos choix... et bonne visite !

Albatur
24 Octobre 2019
07:51

Bonjour,
Je rajoute juste une petite précision sur la suggestion de Totall (car les deux commentaires de Totall et Jeremy sont assez complets et j'aurais dit à peu près la même chose) : Attention à Nakano Broadway les magasins n'ouvrent que vers midi.

24 Octobre 2019
23:09

Merci à tous pour votre aide. Je supprime donc quelques parties du programme (Shinjuku, le parc Ueno, le cimetière Yanaka). Ca nous permettra de profiter vraiment des quartiers dans lesquels nous passons.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.