Pont Rainbow Bridge (Tokyo), vue depuis Odaiba avec la rivière Sumida et le bateau de croisière Hotaluna

Rainbow Bridge

Le pont d'Odaiba sur la baie de Tokyo

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Rainbow Bridge est un pont suspendu de grande envergure qui enjambe la baie de Tokyo, au sud de la capitale. En train, en voiture ou à pied, le pont "arc-en-ciel" permet de rejoindre facilement Odaiba, une île artificielle où les locaux et les touristes viennent se divertir et se détendre.

Dans les années 1980, l'île artificielle d'Odaiba connaît un bel essor économique et touristique. On décide alors de construire un pont au-dessus de la baie de Tokyo pour rallier rapidement la destination. En raison des autres infrastructures déjà présentes comme les autoroutes, les voies maritimes pour le transport de marchandises et l'aéroport de Haneda, l'ouvrage est soumis à plusieurs contraintes. La largeur entre les poteaux doit être suffisante pour laisser naviguer de gros porteurs et le pont ne peut pas excéder une certaine hauteur au risque de gêner les avions ✈️ qui atterrissent et décollent non loin. C'est ainsi que l'option d'un pont suspendu est adoptée. La construction du Rainbow Bridge, que l'on traduit en français par le "pont arc-en-ciel", dure de 1987 à 1993.

Parc Gururi (Toyosu, Tokyo), vue sur le pont Rainbow Bridge 2

Des voies de circulation pour tous

Dès son inauguration, le Rainbow Bridge devient le symbole de la baie de Tokyo. D'une hauteur maximale de 126 mètres et d'une longueur de 798 mètres, il domine majestueusement l'embouchure de la rivière Sumida. Grâce à ces dimensions généreuses, il supporte 4 voies de transport :

  • l’autoroute Shuto Expressway n°11 dont l'accès est payant et qui occupe la partie supérieure du pont ;
  • la route 357 ;
  • la ligne métro aérien Yurikamome ;
  • et une voie piétonne d’un 1,7 km de long que l'on empreinte gratuitement en journée.

Pont Rainbow Bridge (Tokyo), traversée du pont à pied

Traverser le pont à pied pour admirer la baie

Pour profiter du panorama sans se presser, on choisit traverser le Rainbow Bridge à pied. Pour cela, on rejoint la gare de Shibaura-futo (ligne Yurikamome) qui est la station la plus proche du début du parcours côté Tokyo. La gare de Tamachi (ligne JR Yamanote) peut être également envisagée comme point de départ, bien qu’un peu plus éloignée.

On accède à la passerelle de traversée via 2 ascenseurs hébergés dans un centre d'accueil dédié aux randonneurs et aux cyclistes du Rainbow Bridge. Deux voies piétonnes sont alors possibles :

  • Le chemin Nord, permettant de bénéficier d'une vue sur la capitale qui se compose des grattes-ciel avec la Tokyo Tower et du port industriel. Un peu plus loin, on s'arrête en face du village olympique construit sur l'île de Harumi ;
  • Le chemin Sud, offrant un panorama sur la baie et une partie d'Odaiba avec notamment le bâtiment de Fuji TV, le musée océanographique et par temps clair le Mont Fuji.

Chaque voie piétonne comporte plusieurs avancées qui font office de terrasses d'observation et de zones de repos avec des bancs. Au point le plus haut du tablier, plus de 50 mètres séparent les visiteurs du niveau de l'eau et l'on ressent aisément l'envergure presque intimidante de l'ouvrage. Lorsque le vent souffle trop fort, les passerelles pour piétons restent fermées.

Il faut compter une demi-heure pour faire tranquillement la traversée du pont à pied. On conseille de faire également la balade de nuit, en fin d'après-midi, pour admirer la vue sur la ville qui scintille de mille feux.

Obligation de marcher à côté de son vélo

Les cyclistes peuvent emprunter le Rainbow Bridge mais ils ont l'obligation de descendre de leur vélo 🚲 et de marcher à côté. Pour cela, la roue arrière est enchâssée dans un petit chariot de bois afin d'éviter toute tentative de traverser le pont à vélo.

Point d'attention : il y a un sens de circulation lorsque l'on est à vélo. Ainsi pour aller vers Odaiba, les cyclistes empruntent le couloir sud avec la vue côté baie et pour revenir vers Shibaura, ils prennent le couloir nord avec le panorama sur Tokyo.

Ligne Yurikamome (Tokyo), vue sur une rame de métro aérien

Emprunter la ligne aérienne Yurikamome

Le transport le plus commun pour rejoindre Odaiba consiste à prendre la ligne de monorail 🚝 aérien baptisé Yurikamome, c'est-à-dire "mouette rieuse" en français. Comme le métro 🚇 de la ville de Marseille, la ligne Yurikamome est posée sur pneumatiques et présente la particularité d'être automatisée, donc le plus souvent sans conducteur. Cela permet aux passagers d'occuper les premières places à l'avant de la rame et de bénéficier ainsi d'une belle vue dégagée pendant le trajet. Les enfants seront ravis !

Le train 🚅 passe au centre de la plateforme inférieure du pont et file à travers la structure, au même niveau que la route 357 et l'accès aux piétons. Même si sa vitesse reste modérée avec une pointe à 60 km/h, la sensation d'être dans un manège est bien présente, notamment lorsque l'on emprunte la rampe en spirale qui permet d'atteindre en quelques secondes l'altitude du Rainbow Bridge.

Croisière Himiko (Tokyo), vue de nuit sur Rainbow Bridge sous un éclairage estival

Illuminations nocturnes et colorées du pont

Le crépuscule est sans aucun doute l'un des meilleurs moments pour admirer l'ouvrage du Rainbow Bridge. Muni de 520 lampes à induction, placées de toute part et alimentées par des batteries reliées à des capteurs solaires, le pont se pare d'un élégant éclairage à la nuit tombée, qui change en fonction des saisons et des évènements.

En temps normal, le pont est éclairé d'une lumière blanche en hiver et d'un ton plus chaud en été. Pour les jours spéciaux comme les fêtes nationales, l'anniversaire du pont ou plus récemment l'état d'urgence en période de Corona 🦠, le Rainbow Bridge revêt plusieurs couleurs. La combinaison la plus célèbre reste celle des couleurs de l'arc-en-ciel, en référence à son nom.

Ce spectacle nocturne qui ne laisse personne insensible, même les Tokyoïtes, peut être contemplé depuis les spots suivants :

  • sur l'île d'Odaiba, on rejoint le petit parc Daiba ou alors on monte jusqu'au sanctuaire shinto du centre commercial d’Aqua City au 7ème étage ;
  • sur l'île de Toyosu, on arpente les allées du parc Gururi qui bordent la mer et donnent un panorama imprenable sur tout l'ouvrage ;
  • en bateau sur la baie de Tokyo, comme les croisières Himiko ou Hotaluna qui relient Asakusa à Odaiba.

À noter pour la petite anecdote que le pont est un lieu du très apprécié jeu vidéo 🎮 Persona 5 d'Atlus.

Enfin et si l'expérience plaît, il existe un autre pont qui surplombe la baie de Tokyo. Tout aussi immense et praticable à pied, le Tokyo Gate Bridge, inauguré en février 2012, relie les îles artificielles de Chuobohatei et Wakasu.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Rainbow Bridge et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 07 août 2021