Yokohama, piétons masqués le long de l'avenue commerçante Motomachi Shotengai

Où doit-on porter le masque au Japon depuis la réouverture de 2022

😷 Les nouveaux usages après le Covid

⏱ 6 minutes

La pandémie de Covid-19 🦠 a introduit le port du masque chirurgical à grande échelle dans le monde et en particulier dans les pays occidentaux, mais cet usage était déjà largement répandu en Asie, notamment à la suite des récents épisodes de grippe H1N1 de 2009.

À l’heure de la réouverture du Japon au tourisme, nombreux sont les voyageurs potentiels à se demander s’ils devront continuer de porter le masque, qu’ils trouvent souvent contraignant, jusque sur leur lieu de vacances.

Au Japon, le masque sanitaire 😷 fait partie des habitudes et il est souvent porté pour des raisons d’hygiène, par exemple en cas de symptômes de rhume ou pour se protéger des pollens printaniers. Les occasions de revêtir cet accessoire du quotidien sont multiples :

Tout un chacun, quel que soit son âge, est donc susceptible d’y recourir. Et alors que dans un pays occidental le masque peut créer une distance ou susciter de la méfiance, au Japon, il est considéré comme une attention bienveillante envers les autres.

Après plusieurs vagues de Corona et malgré une certaine normalisation de la présence du virus, le port du masque est plus que jamais d’actualité dans l’archipel, même s’il a été largement abandonné sous nos latitudes.

Yokohama, clients masqués et attablés à une terrasse de café dans le quartier de Minato Mirai 21

"New normal" : le tourisme post-Covid au Japon

S’il n’y a pas vraiment de contrainte officielle, le port du masque au Japon est recommandé en général. Le gouvernement japonais a néanmoins introduit la possibilité de le retirer en extérieur en été pour éviter les coups de chaleur. Cependant, la grande majorité des Japonais n’a pas cessé de le porter.

Pour savoir quand et où porter un masque, il faut se référer à quelques grandes lignes directrices et se protéger dans les situations suivantes :

  • en présence des 3C :
    • Confined spaces (espaces confinés)
    • Crowded places (endroits bondés)
    • Close-contact settings (contacts rapprochés) ;
  • en lieux clos ;
  • dès que l’on doit parler, même en extérieur, si les interlocuteurs se trouvent dans un périmètre de moins de 2 mètres.

Tous les établissements (hôtels, musées, boutiques, etc.) mettent à disposition du gel hydroalcoolique pour que leurs visiteurs se lavent les mains, une action parfois vérifiée par le personnel posté à l’entrée. Certains, mais plus rarement, soumettent l’accès à leurs locaux à la vérification de température corporelle ; le seuil de la température acceptable est alors en général fixé à 37,5°C.

D’autres ont mis en place des systèmes de réservation (y compris dans les parcs en extérieur) afin d'éviter de créer de trop fortes affluences.

Bien sûr, ce sont des règles générales et il peut parfois être difficile de s’y retrouver, d’autant qu’il arrive que les Japonais eux-mêmes ne les respectent pas toujours.

Kamakura, présentoir avec gel hydroalcoolique et demande du port du masque à l'entrée d'une boutique

Respect de la norme sociale à l'extérieur

À l’extérieur, les Japonais portent presque tous le masque en permanence, notamment pour éviter de le retirer et de le replacer sans cesse selon leur proximité avec les gens autour ou s’ils doivent parler. De leur point de vue, les étrangers semblent bien moins rigoureux, et il n’est pas rare qu’un insouciant se baladant le visage nu subisse un regard désapprobateur. Ce type d’attitude réprobatrice a néanmoins tendance à régresser avec le retour en masse des touristes étrangers.

Le suivi du port du masque en extérieur varie également en fonction des régions du Japon. D’après notre expérience, si Tokyo reste ferme à ce sujet, les régions plus à l’ouest (Kanazawa, Hiroshima / Miyajima ou encore Osaka) voient une application moins stricte. Les réseaux sociaux offrent une image encore plus détendue à Okinawa, même si le port du masque y reste majoritaire.

En cas de doute, le plus simple est de se fier à ce que l’on voit autour de soi et de s’y conformer. La règle sociale prime au Japon, même quand elle semble contredire le bon sens. Par ailleurs, près de 60% des Japonais ignoraient encore en novembre la relaxe officielle sur le port du masque pourtant établie depuis mai.

Kamakura, groupe scolaire masqué en visite au temple Hase-dera

Port du masque requis en intérieur

Pour certains lieux, il est inutile de se poser la question. Portez le masque :

  • Pour prendre les transports en commun (train, bus, métro, etc.), mais aussi le taxi ;
  • À l’accueil de votre hôtel 🏨 ou de votre hébergement ;
  • Et dans tous les autres endroits où un affichage indique qu’il faut porter le masque (magasins, temples, hôpitaux, parcs, etc.)

Le port du masque est souvent demandé à l’entrée des restaurants. Sachez qu’il est mal vu de parler fort au restaurant sans porter de masque si l'on ne mange pas. Les protections de plexiglas sont encore largement répandues mais pendant les moments où vous ne mangez pas, il vaut mieux remettre votre masque.

Avec la réouverture du pays au tourisme, le respect du port du masque par les visiteurs étrangers est un véritable sujet d’inquiétude pour les Japonais. À tel point que le gouvernement a légiféré début octobre 2022 afin d’autoriser les hôteliers à refuser les clients qui ne se conformeraient pas au port du masque dans leurs locaux. C’est une mesure prise dans la même veine de celle de novembre 2020 qui autorisait les chauffeurs de taxi à refuser les clients non masqués pour lutter contre l’épidémie.

Toutefois, les autorités ne se sont pas prononcées sur le type de masque : ceux répondant aux normes FFP2 ou KN95 en intissé sont bien entendu désignés comme les plus protecteurs, mais dans les faits, n’importe quel masque fera l’affaire. Au point qu’il en est presque devenu un accessoire de mode, avec ou sans motif, disponible en différentes épaisseurs de tissu, et avec un choix de modèles quasiment infini au Japon.

En conclusion, le port du masque et le choix de son degré de protection au Japon relève de l’appréciation et de la responsabilité de chacun et nous ne pouvons que vous conseiller de vous conformer aux usages locaux. En cas de doute donc : portez votre masque !

Kamakura, passagers masqués dans le train Enoden

Vocabulaire

En japonais Transcription Signification
マスク着用 Masuku chakuyô Port du masque
布マスク Nuno masuku Masque en tissu
不織布マスク Fununo masuku Masque en intissé
使い捨てマスク Tsukaisute masuku Masque jetable
洗えるマスク Araeru masuku Masque lavable
家庭用マスク Kateiyô masuku Masque à usage domestique (pour les petits rhumes, allergie au pollen…)
医療用マスク ou
サージカルマスク
Iryôyô masuku
ou Sâjikaru masuku
Masque chirurgical
アルコール消毒液 Arukôru shôdoku eki Gel hydroalcoolique
Mis à jour le 16 novembre 2022 - What are the Mask-wearing Guidelines in Japan Since the 2022 Reopening