Jardin Murin-an à Kyoto

Murin-an

Le havre de paix automnal à Kyoto

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Murin-an est un jardin japonais typique de la période Meiji (1868 - 1912) situé au milieu du quartier moderne d’Okazaki, à l'est de Kyoto. Le site est à l’origine une luxueuse résidence privée de 3.135m² achevée par l’architecte Jihei Ogawa VII en 1898, sur demande d'Aritomo Yamagata, militaire et conseiller de l’empereur. Merveilleux avec ses couleurs automnales, Murin-an est une adresse encore méconnue de la foule touristique.

Offert à la ville de Kyoto par la famille Yamagata en 1951, le site de Murin-an se compose de quatre éléments principaux :

  • le jardin de promenade avec une vue sur les montagnes de Higashiyama ;
  • la villa traditionnelle japonaise ;
  • la bâtisse de style occidental ;
  • et enfin la petite maison de thé.

Une promenade à l'abri des bruits de la ville

Depuis la rue, il faut bien observer les panneaux d’indications pour arriver à trouver l'entrée de ce petit trésor caché. On pénètre dans le jardin par une toute petite porte qui ouvre sur un magnifique paysage dont le point central (shuzan) se forme autour des montagnes de Higashiyama en toile de fond.

Tout dans ce lieu est propice à la quiétude, comme le son de l’eau de la rivière qui y coule, une dérivation du canal construit à la fin du XIXe siècle entre Kyoto et le lac Biwa. La balade continue sur la droite par un tapis de mousses contenant plus de cinquante espèces différentes. Un peu plus loin, on traverse ce cours d'eau artificiel par un petit chemin de pierres et l'on arrive ainsi aux limites du jardin, où se niche une charmante petite cascade qui permet d’oublier l’espace d’un instant que l’on est au cœur de l'une des plus grandes villes du Japon.

Une plongée dans la vie d'Aritomo Yamagata

De retour vers l’entrée principale, la vue sur les deux résidences de style opposé, l'une traditionnelle japonaise et la deuxième de style occidental, donne une certaine originalité au lieu. C’est également un marqueur de l’histoire : à l'époque Meiji, le Japon venait de s’ouvrir depuis moins d’un demi-siècle à l’Occident. On passe également près d’une charmante petite maison de thé.

Malgré son architecture occidentale, il faut tout de même enlever ses chaussures pour visiter l'intérieur de la bâtisse en brique. Le rez-de-chaussée offre aux visiteurs une petite exposition sur les techniques de jardinage, tandis que le premier étage est décoré de magnifiques papiers peints de l’école Kano. On apprend que cette salle a accueilli une importante réunion le 21 avril 1903, entre Aritomo Yamagata, Hirobumi Ito, Taro Katsura et Jutaro Komura, politiciens et militaires de l’époque afin de discuter de la guerre russo-japonaise. La pièce suivante, quant à elle, abrite le bureau privé d’Aritomo Yamagata, où sont exposés ses objets préférés : son encrier et sa tabatière.

Situé non loin des deux vastes sanctuaire Heian-jingu et temple Nanzen-ji, Murin-an mérite une visite, surtout en période de koyo 🍁 à la fin novembre lorsque les feuilles d'érables rougissent.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Murin-an et autour.

Se préparer

Comment se rendre à Murin-an ?

En métro -- ligne Tozai, arrêt Keage (T09) puis 5 minutes à pied

En bus -- n°5, 46, 100 ou 110 - arrêt "Kyoto kaikan Bijutsukan-mae" puis 7 minutes à pied

Destination non accessible avec le JR Pass

S'y rendre en voiture de location ou avec la carte Suica

Connexion Internet

Restez connectés avec un Pocket Wifi au Japon

Informations

Aujourd'hui 16 / 26°C
Demain 15 / 28°C
Après-demain 16 / 29°C

Sur place

Quand partir à Murin-an ?

Compter une bonne heure

Idéal en automne

Comment dit-on Murin-an en japonais ?

無鄰菴

Horaires Murin-an

Ouvert tous les jours de 9h à 17h (jusqu'à 18h d'avril à septembre)

Fermeture annuelle du 29 au 31 décembre

Combien ça coûte ?

Adultes : 600¥ (~5,06€)

Enfants (moins de 6 ans) : gratuit

Retirez vos Yens sans frais

Guide privé

Par Kanpai Dernière mise à jour le 04 décembre 2019 Murin-an