Chion In 2

Chion-in

Le monumental complexe templier dans les collines

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Chion-in est un temple bouddhiste situé tout près du parc Maruyama sur les hauteurs du quartier de Higashiyama, au sud-est de Kyoto. Siège de l’école du bouddhisme japonais Jodo (courant de la Terre Pure), son chef actuel y réside aux côtés des reliques de Honen, le moine fondateur du courant.

Situé tout près du parc Maruyama, le Chion-in est bâti sur les hauteurs du quartier de Higashiyama à Kyoto. Ce complexe est à la tête des temples appartenant à la secte bouddhique Jodo-shu (ou "secte de la Terre pure") qui est l’une des plus populaires au Japon. Le premier temple est construit en 1234 par Genchi, un disciple de Honen, le fondateur de la secte, pour honorer sa mémoire. Il lui donne déjà son nom définitif. Après sa mort, ses cendres sont déposées au sein du mausolée tout près de la grande cloche du complexe (la plus lourde de tout le Japon avec 74 tonnes).

Tout comme beaucoup de bâtiments de cette époque, une grand partie des temples de Chion-in fut détruite pendant la guerre d’Onin, guerre civile qui opposa shogunat et Daimyo vers la fin du XVeme siècle. Les bâtiments tels que nous les connaissons aujourd’hui ont été depuis reconstruits par le Shogun Tokugawa Iemitsu.

Bâti en hauteur, une multitude de petits escaliers font la liaison entre les différents temples du complexe ; il est donc conseillé d’avoir le genou solide ! La porte d’entrée (Sanmon) se présente déjà, à elle seule, comme un monument. De dimensions colossales (24 mètres de haut pour 50 de large), il s’agit de la plus grosse structure en bois de ce type encore existante dans le pays. Une fois la porte passée, des escaliers mènent aux bâtiments centraux. Le cœur du Chion-in donne alors sur une place ouverte qui connecte les différents temples au centre.

Dans le gigantesque hall principal Miedo (rénové entre 2012 et 2019), une représentation statuaire de Honen se laisse contempler tandis que du côté du hall Amidado, lui répond une statue d'Amida, le Bouddha le plus important pour la secte Jodo. Petits détails amusants mais qui ont tout de même leur importance :

  • les poutres du toit des bâtiments sont sculptées avec les trois feuilles de rose trémière, l’emblème de la famille Tokugawa
  • tout comme dans le château Nijo, le sol des différentes habitations est construit sur le système du "plancher rossignol" qui permettait à celui-ci, à peine foulé, de grincer et ainsi prévenir les habitants de la moindre intrusion.

Le Chion-in est un complexe templier à ne pas manquer du fait de ses dimensions extraordinaires. Il est également plus que conseillé de le visiter lors des sessions de nuit, au printemps 🌸 et en été pour profiter des ses éclairages sur les floraisons saisonnières qui donnent un visage nouveau à tout le site.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Chion-in et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 26 février 2020