Josho-ji (Kyoto), pavillon du temple dédié à Tsunetomi Dai Bosatsu

Josho-ji

Le discret temple Nichiren au nord de Kyoto

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Josho-ji est un temple bouddhiste de la secte Nichiren situé dans le quartier de Takagamine, au nord-ouest de Kyoto. Peu remarquable pour les touristes, il connaît son temps fort annuel à la fin du mois d'avril lorsqu'il commémore la vie de Yoshino Tayu, courtisane de haut rang.

Voisin du très beau Genko-an, en rénovation jusqu'au printemps 2022, le temple Josho-ji se déploie au cœur d'un espace forestier luxuriant en été, et dont les feuilles d'érables virent admirablement au rouge à l'automne 🍁. Relativement étendue, l'enceinte apparaît toutefois peu entretenue dans le sens où il n'y a pas de jardin traditionnel. On évolue plutôt au sein d'une nature laissée libre de pousser comme elle le souhaite et qui sied parfaitement à l'atmosphère un peu oubliée des lieux.

Josho-ji (Kyoto), thé matcha et pâtisseries japonaises wagashi

Pause thé dans une ancienne école pour moines

Les origines du Josho-ji remontent en 1616 et au calligraphe japonais Hon'ami Koetsu (1558 - 1637). Sur ces terres du quartier de Takagamine au nord-ouest de Kyoto, léguées par le shogun Tokugawa Ieyasu, l'homme de lettres établit une communauté artistique baptisée "le village de Koetsu". Plus tard, le site est repris par la secte bouddhiste Nichiren qui y fonde l'école Takagamine Danrin, dédiée à l'éducation de ses moines apprentis. Ils seront jusqu'à 200 élèves à fréquenter l'établissement avant que le temple ne perde en popularité et qu'une partie de ses bâtiments ne tombent en désuètude.

Passée l'entrée, on accède rapidement au pavillon principal du Josho-ji qui est ensuite entouré de quelques autres constructions en bois. Sous un petit passage couvert, on remarque quelques bancs drapés de rouge, installés à destination des visiteurs. On recommande de profiter de la quiétude du temple et de sa faible fréquentation pour s'y asseoir et se faire servir un thé matcha accompagné d'une pâtisserie japonaise wagashi de saison.

Derrière les édifices, la petite balade se montre plus dégarnie, malgré les deux anciennes maisons de thé traditionnelles, dont Iho-an (遺芳庵) et sa fenêtre ronde, qui restent malheureusement parfois fermées au public. Enfin, un escalier jonché de branchages descend vers un étang surmonté d'une statue de Hakuba Kannon peu récompensante.

Josho-ji (Kyoto), porte Yoshino-mon à l'entrée du temple

En mémoire de la courtisane Yoshino Tayu

Autre pan important de l'histoire du temple toujours visible à l'heure actuelle : Josho-ji est rattaché à l'une des courtisanes les plus réputées de son époque : Yoshino Tayu qui vécut durant la première moitié du XVIIe siècle. Fidèle au courant Nichiren, elle offre au temple la porte vermillon située à l'entrée et qui porte son nom : Yoshino-mon. On trouve également sa tombe au sein de l'enceinte spirituelle.

Qualifiées de Geisha de haut rang, les Tayu n'existent quasiment plus aujourd'hui. Les dernières représentantes de cette lignée de femmes lettrées et de divertissements sont regroupées dans le quartier de Shimabara, à l'ouest de la gare JR et ne se produisent que pour une poignée d'habitués.

Tous les ans, le troisième dimanche d'avril, le temple Josho-ji organise son grand festival de printemps baptisé Yoshino Tayu Hana-kuyo (吉野太夫花供養) sous les cerisiers 🌸 en fleurs et en l'honneur de la célèbre courtisane. À cette occasion, qui attire au passage de nombreux spectateurs, les Tayu de Shimabara défilent, dansent, jouent de la musique puis accomplissent une cérémonie du thé dans le pavillon principal.

La visite du Josho-ji passera un peu inaperçue pour les non-initiés à l'histoire du temple. En effet, les quelques bâtiments plutôt classiques et le jardin bucolique ne suffisent pas à marquer les esprits parmi la multitude de sites spirituels classés présents à Kyoto. En revanche, il convient aux personnes qui recherchent la simplicité et la tranquillité d'une visite au temple, agrémentée d'une pause contemplative avec un thé matcha.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Josho-ji et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 30 juin 2021