463635-onepiece_v_16_super

Pourquoi je vais (encore) vous parler de ONE PIECE

La première fois que j'ai mis les mains sur le premier tome de One Piece, je n'ai pas aimé. Mais alors vraiment pas. Je trouvais cela mal dessiné, l'histoire peu engageante bref ce n'était pas du tout ma came.

Quelques années plus tard, je cherche un petit frère pour Naruto. A l'époque, je revends aussi une grosse partie de ma collection de goodies tout anime confondu. Passant sur les forums dédiés pour cela, je revois des topics sur One Piece. J'en profite aussi pour lancer un sujet de discussion : "One Piece est-il vraiment un si bon manga ?". J'y explique mes craintes : le manga d'Oda me semble trop proche de Dragon Ball, ça m'a l'air un peu trop barré dans le grand n'importe quoi etc... Très vite des passionnés me répondent, sans agressivité aucune et me montre tout un aspect de One Piece que je n'avais pas vu.

L'Aventure avec un grand A. Parmi les nombreuses qualités mises en avant par les internautes : selon eux, One Piece est probablement l'un des rares mangas avec une telle longévité et qui ne s'est pas perdu en route. Ok, les gens, je vous fais confiance. N'ayant pas non plus envie d'y laisser des plumes, je récupère en scans les deux premiers tomes. D'accord, ce n'est pas joli joli. Pourtant je suis très rapidement conquis. Même si je trouve toujours le dessin des premières planches plutôt moyen, j'aime ce que je vois. J'aime ce petit garçon qui après avoir mangé le fruit du démon, décide de partir à l'aventure pour être digne de son héros.

Je réussi à dégoter les 40 premiers tomes pour un très bon prix en quasi neuf. Je souffre pour ramener une telle collection avec mes deux sacs Auchan et en transports. Mais qu'importe, dans les semaines qui suivent je deviens un grand admirateur de l'oeuvre de Eiichiro Oda. Elément qui peut sembler mineur mais qui a eu son importance pour moi : entre le moment où j'ai lu One Piece pour la première fois et la redécouverte, Glénat a retravaillé cette collection afin de lui donner une édition française digne de ce nom. On pourra reprocher aux traducteurs certaines libertés avec les noms des personnages. Cela ne m'a pas choqué.

Un monde de dingue

Si la plupart des mangas font le choix d'un univers fermé, One Piece s'offre un océan de possibilités : East Blue, North Blue, West Blue et South Blue. On peut y ajouter Skypeia (mais je ne voudrais spoiler personne CHUUUUT). L'équipage vogue ainsi sur la mer d'île en île. L'auteur apporte un soins particulier à mettre en scène des univers différents pour ne pas lasser le lecteur. Bien sûr, les inspirations d'oeuvres déjà existantes sont nombreuses mais très bien réappropriées.

Des personnages bien écrits

Si One Piece reste avant tout un shonen avec les qualités et les défaut de cette catégorie, cela n'a pas empêché son auteur de faire attention à l'écriture de ces personnages. Ainsi Luffy qui pourrait apparaître comme le parfait idiot du village, a un caractère bien trempé et est prêt à tout pour vivre l'aventure. C'est aussi un être sensible capable d'accomplir de grandes choses par amitié. Les autres membre de son équipage rejoigne peu à peu son navire pour des raisons diverses et variées. Si d'apparence, tous pensent que leur capitaine est quelque peu timbré et inconscient, ils savent aussi que Luffy est loyale et fidèle et qu'il ne les abandonnera jamais.

Il est en de même pour les second rôles : méchants et alliés confondus. D'ailleurs ce que j'apprécie dans ce manga, c'est que tout n'est pas forcément blanc ou noir. Des énemis d'un jour, peuvent ainsi devenir de précieux alliés. Certes la pirouette scénaristique n'est pas nouvelle mais utilisé à bon escient.

Pour revenir aux personnages principaux, comme dans tout bon manga, il y a ceux que vous allez adorer et les têtes à claque. Pour ma part, je les aime quasiment tous sauf Usopp, Brook et Franky. Pourtant, je ne nie pas leur utilité dans l'histoire, juste que par moment ils m'agacent, enfin ça reste très subjectif tout ça ;)

Oda fait également très attention à l'apparence. Ils ont ainsi tous leur style ce qui les rend de suite reconnaissable. Mention spéciale pour Sanji (Sandy) toujours très classe et qui adapte son style vestimentaire selon le lieu.

Enfin, certains protagonistes rencontrés au cours de l'aventure, ont droit à des aventure parallèles.Une illustration en début de chapitre nous donne des nouvelles d'anciens ennemis ou d'alliés de l'équipage du chapeau de paille.

One Piece c'est beau !

Si l'on peut reprocher à Oda d'avoir pris son temps avant d'obtenir des planches de qualité, il faudrait souffrir de déficience visuelle (ou de sens artistique) pour ne pas trouver à cette saga une signature graphique qui n'appartient qu'à elle. Les dessin sont assez bien détaillés offrant ainsi des décors magnifiques et des visages très expressifs. Contrairement à un Toriyama dont j'aime beaucoup le travail mais dont les visages sont quelque peu "photocopiés", chaque membre de l'équipage à un physique bien à lui.

Sans oublier les très belles illustrations couleurs que l'on peut trouver dans les Artbooks, c'est vraiment du très bon boulot pour un shonen.

Des histoires bien écrites, bien rythmées et sans temps morts

Je vous l'ai déjà dit, je suis également un lecteur de Dragon Ball et de Naruto. Pourtant, force est de constater que ces deux mangas ont eu leur tomes bouche-trous avec des bla-blas et des longueurs à qui mieux mieux. Oda ne s'ennuie pas avec ce type de rajout. Lorsqu'il prend son temps pour introduire un personnage, cela est fait avec efficacité et va droit au but. Ce mangaka a aussi le talent, et c'est peu dire, de jouer sur toute une palette d'émotion. On passe ainsi du rire aux larmes lors de certaines scènes clés du manga.

L'autre point très (fort) de One Piece est un humour savamment distillé. Même dans les pires situations, il y a toujours un bon pétage de plomb bien placé pour détendre l'atmosphère. Selon moi, l'auteur voit en ses personnages des héros, pas des super héros infaillibles. Et c'est ce qui les rend d'autant plus attachants car très humains.

Mention spéciale à Tony Tony Chopper (le petit rêne mutant) ou comment un mangaka a créé le personnage le plus kawaiiiiii de tout l'univers ^_^!

Je ne saurais que vous conseiller, si ce n'est pas déjà fait, de parcourir les mers avec Luffy et son équipage. Attention, je parle ici du manga et non de l'anime. Pour ma part, hormis quelques longs-métrages, je n'adhère pas aux adaptations TV. Trop longue, et ne bénéficiant pas toujours d'une réalisation correcte, la série ne rend malheureusement pas hommage. On le sait hélas il s'agit d'engendrer des yens à coup de spots TV pendant la diffusion.

Autre point, je reste encore très refroidi par ce que je vois dans le monde du jeu vidéo. Il y a bien les épisodes sortis sur Wii, plutôt sympas. Mais les versions PS3 ou des générations précédentes n'offrent que des jeux sans âmes et ne permettant pas de retranscrire l'esprit de la BD.

Cet article est proposé par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kakikomi. Il ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par gambarimasu Dernière mise à jour le 20 novembre 2014