one-piece-kaizoku-musou

One Piece PS3 : Pirate Warriors (test)

Kaizoku Musou

Comme je l'ai déjà expliqué à plusieurs reprises sur Kanpai, la popularité de One Piece au Japon est sidérante. Elle dépasse allègrement celle de Naruto, qu'on considère souvent comme son meilleur rival. Pas étonnant qu'à sa récente sortie, One Piece Kaizoku Musou se soit écoulé à plus de 650.000 exemplaires lors de sa première semaine d'exploitation.

Il faut dire que le jeu a tout pour plaire. Si l'on était habitués à des adaptations plutôt médiocres pour la série (en témoigne le grotesque One Piece Wii), Namco Bandai a choisi de mettre les petits plats dans les grands pour cette première adaptation sur consoles HD, et plus précisément sur PS3. C'est donc le studio Omega Force, responsable des Dynasty Warriors, qui s'est chargé du développement.

On se retrouve donc avec ce qu'on appelle un "beat'em all de masse" dans lequel l'équipe Mugiwara revivra son histoire. La narration débute après les deux ans d'entraînement qui suivent la bataille de Marine Ford, mais c'est presque tout le scénario de One Piece qui est jouable à travers Luffy. Comptez une bonne douzaine d'heures avant d'en voir le bout.

En parallèle de ce mode histoire, on peut jouer différentes missions avec 13 personnages jouables : Nami, Chopper, Sanji, Zorro, Usopp, Nico Robin, Franky, Brook, Ace, Barbe Blanche, Boa Hancock et Jinbei. Ces missions annexes sont jouables en coopération et, cerise sur le gâteau, One Piece Kaizoku Musou offre même un mode en ligne ! Enfin, les collectionneurs seront ravis d'apprendre que des trophées sont accessibles et plutôt faciles à décrocher.

Le rendu graphique est absolument superbe (certains décors mis à part), de même que l'animation des séquences cinématiques éclatantes. On n'évite pas certains écrans fixes agrémentés de lignes de dialogue doublées, mais dans l'ensemble tout se déroule de manière fluide. Évidemment, la progression est tout à fait fidèle au scénario de One Piece (à part une petite réécriture dans la bataille de Barbe Blanche) et c'est un plaisir de diriger la bande dans une adaptation enfin qualitative.

Je suis un peu plus circonspect, en revanche, sur le gameplay. S'il s'avère très accessible et plutôt fun à jouer, dans un mélange d'action et de QTE, il peut s'avérer légèrement redondant sur la partie histoire. Heureusement, les épisodes tentent de se renouveler en terme de gameplay. Petite déception en revanche sur la partie plate-forme / exploration, qui n'est franchement pas folichonne ; heureusement, elle ne constitue pas le cœur du gameplay. Dommage également que les musiques de l'animé n'aient pas été réutilisées.

S'agissant d'un jeu de fans, ce One Piece Pirate Warriors propose évidemment un contenu à télécharger, et Namco Bandai nous sert déjà des costumes (sexy 🔞) de Nami à acheter en DLC. D'autres parlent déjà de pouvoir récupérer les épisodes manquants (notamment Kuro, Skypiea et Thriller Bark) en téléchargement payant. A suivre.

Pour l'heure, One Piece Kaizoku Musou est disponible uniquement en version japonaise. La console étant region-free, le jeu est compatible sur n'importe quelle PS3 mais, évidemment, intégralement en japonais. Une sortie française serait envisagée, mais pour l'heure, aucune date prévue ; pour les fans, il est donc judicieux de passer par l'import. Enfin, une version Xbox 360 semble totalement écartée pour l'instant.

Dans tous les cas, je recommande One Piece Pirate Warriors à tous les fans de la série, qui attendaient depuis des lustres une adaptation de One Piece digne de ce nom.

Par Kanpai Publié en mars 2012 - mis à jour en septembre 2015