Permis de conduire Japon et visa étudiant de plus d'1an ?

12 réponses

Bonjour à tous,

Je viens d'arriver au Japon pour une année d'échange entre mon école d'ingénieurs en France (ipsa) et la gunma daigaku dans laquelle je termine donc mon cursus.

J'aimerais pouvoir louer une voiture mais je vois que la traduction du permis n'est disponible que pour les séjours de moins d'un an après la date de dernière entrée au Japon si je ne dis pas de bêtise.

Du coup si je fais faire la traduction je pourrai quand même conduire pendant un an à compter de ma dernière entrée dans le territoire ou je serai en tord car visa de 1 an et 3 mois ?

Car passer le permis a l'air fastidieux ici, je ne sais même pas comment prouver que j'étais en France au moins trois mois après l'obtention de mon permis, un certificat de scolarité peut être ?

Voilà merci d'avance pour ceux qui auraient des éléments de réponses, je suis un peu frustré par toutes ces règles administratives j'espère que je pourrai obtenir ce satané permis.

Cordialement
Gabriel

Question intéressante ?
5/5 (1 vote)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

20 Septembre 2017
23:52

Bonjour,

Une fois ton permis traduit, il est possible de "convertir" ton permis français vers un permis japonais SANS passer d'examem (code ou conduite). Il suffit d'aller dans un des bureaux du permis de conduire et de remplir les papiers demandés. Le dossier de l'ambassade de France sur le sujet est très complet : https://jp.ambafrance.org/Conduire-au-Japon-en-tant-que-resident

Pour prouver que tu étais en France pendant au moins 3 mois, ils ne sont pas spécialement regardant. De ce que j'ai compris, ils regardent qu'il y ait un minimum de temps entre l'obtention du permis français et l'arrivée au Japon.

TL;DR : C'est très facile

DuSkons
19 Octobre 2017
16:09

Bonsoir,

C’est un peu tard mais je me lance quand même.

Le centre des permis peut devenir très regardant parfois, j’en ai fait l’expérience.

Ils ont vérifié méticuleusement chaque document que j’ai donné. Ils m’ont même demandé des preuves que je vivais bien en France AVANT l’obtention de mon permis. Comme j’étais en pleine recherche d’emploi, j’avais mon diplôme sur moi. Je l’ai présenté... Ils ont vérifié sur internet que mon école existait bien, et ont voulu appeler pour confirmer que j’y étais réellement scolarisé. Le tout devant moi bien entendu.
Ils ont renoncé à cause du décalage horaire. La “négociation” a duré plus de 30 minutes, pendant lesquelles je bouillonnais en tentant de me dissimuler. Ne trouvant rien de plus à demander, ils m’ont autorisé à passer le test de vision.
Ensuite j’ai pu avoir mon permis.

L’homme anglais devant moi n’a pas eu cette chance. Malgré son excellent niveau de japonais il s’est fait recaler sans ménagement.

C’est juste pour dire que malgré ce qui est souvent dit, il faut toujours se préparer à être bien challengé.

20 Octobre 2017
02:54

bonjour
cela dépend des centres d'examens, je n'ai pas trouvé la procédure très compliquée à mon niveau.
l'anecdote de l'anglais recalé est révélatrice, il faut bien entendu se rendre au centre d'examen accompagné d'un japonais pouvant traduire les questions posées, quel que soit son niveau de japonais une personne étrangère n'aura jamais les mêmes arguments pour gérer une situation face à des policiers inquisiteurs :D autre problème il y a plusieurs niveaux de langage et si tu n'emploies pas le bon ils risquent d'interpréter cela comme de l'arrogance, là t'es viré direct :)
règle N°1 au Japon, éviter au maximum de négocier en nihongo face à l'administration, aucun étranger vivant ici n'ayant un niveau lui permettant de dialoguer d'égal à égal avec les fonctionnaires, il faut toujours être accompagné d'un local
bonne journée ;)

DuSkons
20 Octobre 2017
16:55

Entièrement d’accord.

Par contre la “négociation” telle qu’écrite entre guillemets s’est déroulée en 3 phases :

- répondre aux questions je pense d’usage car liées au sujet qui m’amenait devant eux
- répondre aux questions pour prouver que j’étais bien en France après (normal) et avant le permis
- la dernière partie, surréaliste a été de tenter de démontrer avec TOUS les documents en ma possession que j’étais bien né français et avais vécu toute ma vie en France.

Ils m’ont posé toutes ces questions en japonais bien sûr, et dans ce genre de cas il faut répondre, peu importe le niveau de langue. Difficile de se faire accompagner quand on ne connait personne.

Je sais manier les niveaux de langage même si je me trouve très moyen en japonais.
Pour reprendre ton expression, à mon niveau c’était un expérience assez difficile.
je voulais juste relater mon expérience qui n’est que personnelle, afin de montrer que tout n’est pas aussi facile qu’on le dit.
Par exemple avant de lire ce fil, je pensais qu’absolument tout le monde était challengé, ce qui est la raison pour laquelle même si j’ai trouvé mon entretien éprouvant je n’ai rien trouvé à redire.

21 Septembre 2017
02:28

Merci beaucoup pour votre réponse, en effet j'avais mal compris, je pensais qu'il fallait repasser les examens du permis japonais.

Pour la preuve des trois mois j'espère qu'un certificat de scolarité suffira, faut il présenter cette preuve en japonais ou l'anglais suffira ?

Enfin je me permet de poser une petite question concernant le permis moto : j'ai le permis moto français A2, sera t'il aussi traduit vers le permis moto japonais ? (Ça serait sympa de pouvoir me louer une moto ici ^^)

21 Septembre 2017
03:32

Je n'avais pas eu a prouver que j'avais passé plus de 3 mois en France après obtention du permis, mon permis ayant plus de 8 ans lors de la conversion. Que ce soit la JAF ou le bureau des permis avait juste regardé la date du permis. Vous pouvez venir avec des justificatifs par sécurité auquel cas, il les faudra les avoir en Japonais.

Pour le permis moto, il me semble qu'ils fournissent les autorisations qui correspondent au plus près avec le permis francais donc ça devrait être OK.

21 Septembre 2017
04:49

Donc au delà de 8 ans ils ne demandent plus de preuve pour les trois mois ?

Mon permis à 3 ans et demi donc je vais tout de même m'arranger pour obtenir une traduction en japonais.

21 Septembre 2017
18:57

bonsoir
tu peux tout traiter par internet en contactant le JAF, de mémoire tu paies 3000 yens de frais de traduction et tu reçois ensuite ton permis français traduit en japonais
pour ce qui est du permis moto vu que c'est une traduction mot à mot de ton permis français il n'y a pas de souci particulier
pour le permis japonais proprement dit en format carte de crédit ça ne concerne que les personnes en visa long ou les résidents, pour ma part je suis allé au centre d'examen de Konosu pour déposer mon dossier et je suis retourné une semaine après pour le controle de la vue, cout de l'opération 7000 yen, permis renouvelable tous les 3 ans, voiture et moto jusqu'à 400cc
bon séjour

21 Septembre 2017
22:26

Les frais de traduction sont cher je trouve, 3000 yens pour une traduction "mot à mot" c'est beaucoup.

21 Septembre 2017
22:39

traduction et permis, non ça va c'est un document officiel certifié établi par le JAF donc difficile de savoir si c'est cher ou pas, les touristes ne sont pas forcément obligés d'utiliser des permis traduits car en théorie le Japon reconnait les équivalences, si t'es là bas pour une durée relativement courte tu peux toujours montrer ton permis français en espérant que le flic le comprendra en cas de controle :D
de toute façon tous les documents étrangers doivent être traduits et ensuite certifiés et ce sont eux qui fixent les prix, c'est à prendre ou à laisser ;)

22 Septembre 2017
05:13

J'ai une carte de résident pour 1 an et 3 mois donc je vais forcément devoir obtenir le permis japonais, la traduction de la JAF ne suffira pas. Pour le prix ça va c'est pas un problème, c'est l'administration qui m'inquiète :/

Pour la preuve de mes trois mois passé en France après mon permis, j'ai une attestation en anglais, ou est ce que je peux la faire traduire officiellement en japonais ? À la JAF ? Mairie ?

22 Septembre 2017
18:21

bonsoir
de toute façon tu devras te présenter au centre des permis de ta préfecture avec ton permis français traduit vu que personne ne parle d'autre langue que le japonais
ils partent du principe qu'un étranger qui veut un permis japonais parle déjà la langue
bonne soirée

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.