Détaxe et duty-free au Japon

La TVA japonaise appelée "taxe sur la consommation", actuellement à 8%, n'est peut-être pas des plus élevées parmi les pays de l'OCDE ; il n'empêche qu'en être exempté (et pas seulement à l'aéroport) permet de donner un coup de fouet non négligeable à son budget de séjour.

Il faut dire que le Japon a parfois des airs de boutique géante. Entre les 100¥ shops ou les konbini que l'on trouve à tous les coins de rue ou presque, les arcades shopping présentes à proximité de toutes les attractions touristiques, ou encore les gigantesques centres commerciaux qui s'étalent sur plusieurs étages, en particulier autour des grandes gares, le portefeuille est soumis à des épreuves de tentation pour le moins répétées !

Pour les voyageurs au Japon, cette détaxe est heureusement chose possible et même de plus en plus facile à mesure que l'activité se développe sur l'archipel. Le 1er octobre 2014, l'agence touristique japonaise a d'ailleurs lancé une campagne pour élargir la gamme des produits compatibles et préciser le fonctionnement et sa nature aux clients touristes :

L'exemption de TVA et comment y prétendre

Plusieurs règles viennent encadrer le fonctionnement du "duty free" au Japon :

  • celui-ci est réservé aux consommateurs étrangers qui séjournent en tant que "visiteurs temporaires" (généralement pour une durée de trois mois maximum) ;
  • présenter son passeport au moment de l'achat est indispensable, et l'on vous fera souvent signer un petit formulaire en plus ;
  • les milliers de magasins compatibles arborent un logo "Japan Tax-free Shop" (voir la photo qui accompagne cet article) et disposent, pour les plus grands, d'un comptoir dédié avec parfois même du personnel anglophone. En janvier 2016, a ouvert au 8ème étage de Mitsukoshi Ginza le premier magasin détaxé hors aéroport, qui s'étend sur 3.300 mètres carrés.

Des seuils de montants minimum sont fixés par natures de produits pour obtenir droit à la détaxe :

  • à partir de 5.001¥ (~41,53€) et jusqu'à 500.000¥ maximum (~4 152,00€) d'achats en nourriture et boisson, cosmétique, médicaments, tabac...
  • à partir de 10.001¥ (~83,05€) d'achats en habillement et chaussures, électronique, maroquinerie, décoration...

Notez que ces deux types de montants sont indépendants et donc non cumulables.

Depuis fin novembre 2015, ces deux seuils ont été simplifiés puisque tous regroupés au montant minimum de 5.000¥ (~41,52€).

Si toutes les conditions sont réunies, les 8% (équivalents à la TVA japonaise) seront déduits, comme une réduction sur le montant total au moment de régler les achats. Parfois, on vous demandera de payer TTC, puis l'on vous conduira à un comptoir spécifique pour vous rembourser le montant de la taxe.

Tous les magasins ne proposent pas la détaxe aux clients étrangers. Ainsi, sans la présence de l'autocollant indicatif ou d'un comptoir attribué, il convient de demander au cas par cas avant le paiement. La chaîne 7-Eleven a annoncé fin 2014, par exemple, avoir muni un millier de ses konbini de comptoirs permettant aux touristes étrangers de réduire leur facture de 8% pour toute dépense de 5.000¥ ou plus. Mais aucun magasin n'y est formellement obligé.

Bien entendu, les grandes villes comme Tokyo, Kyoto ou Osaka sont souvent les mieux loties en la matière.

Attention : les denrées alimentaires sont spécifiquement scellées par les vendeurs car, pour prétendre à l'exemption de TVA, elles doivent ne pas être consommées au Japon et sortir du territoire dans les trente jours suivant l'achat. Cela concerne donc principalement les omiyage (souvenirs) en l'occurrence.

Quelques conseils supplémentaires

Malgré les avancées en termes de duty-free, le Japon reste très modérément à l'aise avec les différents moyens de paiement. Puisque la carte bancaire s'avère encore très peu acceptée hormis dans les magasins les plus "modernes", pour tout règlement il reste indispensable de prévoir du change en liquide afin d'avoir toujours des Yens sur soi.

Dans cette frénésie shopping, attention toutefois à la franchise douanière de 430€ maximum par personne, autorisée pour les marchandises rapportées du Japon en France ! Le cas échéant, un recours à l'envoi des produits par la poste japonaise évitera bien des inquiétudes.

La plupart des achats effectués avec détaxe verront un justificatif de commande agrafé au passeport, qui sera retiré par les agents douaniers japonais au moment du départ. N'oubliez pas de conserver les tickets de caisse de vos achats pour être en mesure, si nécessaire, de prouver quoi que ce soit en cas de contrôle.

Beaucoup d'étiquettes de tarifs au Japon montrent les prix hors taxes (免税) et toutes taxes comprises (税込). À toutes fins utiles, la négociation des prix ne fait pas partie des coutumes japonaises, pas plus que l'attribution de pourboires.

Article intéressant ?
4.73/5 (30 votes)

Informations pratiques

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Accompagnement privé

Thématiques associées

Ressources

Liste des magasins au Japon qui acceptent la détaxe (en anglais)

Kanpai vous suggère également ces articles