Le passeport : un visa pour le Japon presque comme les autres

Ce sujet n'intéresse pas nécessairement la plupart des touristes qui séjournent au plus quelques semaines au Japon, mais le passeport revêt pourtant quelques spécificités utiles à connaître pour voyager voire s'installer sur l'archipel.

Plus qu'un "visa tourisme" en tant que tel, qui reste un abus de langage, le passeport étranger sert de réceptacle officiel pour la dispense de visa généralement obtenue en arrivant sur le territoire japonais ; c'est la formalité d'entrée au Japon. Ainsi, en débarquant l'aéroport (dans la grande majorité des cas), l'immigration y appose un tampon / autocollant mentionnant un statut de résidence bien spécifique : celui de visiteur temporaire pour un court séjour d'une durée maximale.

Cette date limite est fixée par des accords entre le Japon et les différents pays étrangers, par exemple :

  • 90 jours (et non 3 mois !) pour les ressortissants français, belges, canadiens ou de la plupart des autres états ;
  • 180 jours pour les Suisses.

De plus, cette durée l'est à partir du jour effectif d'arrivée au Japon, donc favorable d'un jour supplémentaire aux voyageurs par rapport à leur date de départ, grâce au décalage horaire !

Effectuer une demande de passeport

Si vous n’en possédez pas encore, s'il est arrivé à expiration ou s’il expire au-delà de la durée maximale du voyage précisée plus haut, ne tardez pas à aller faire votre demande de passeport. Selon le pays, la région et la période, l’attente varie généralement entre deux et six semaines.

En France, le passeport est valable dix ans et coûte 86€ en timbres fiscaux. Depuis le 2 mars 2015, il est possible de commander le timbre fiscal en ligne via ce formulaire. Il suffira ensuite de fournir à l'état-civil un justificatif de paiement, soit via un code-barres reçu sur smartphone, soit par un simple code à 16 chiffres.

Pour les mineurs, le coût du timbre fiscal est de 17€ pour les enfants de 0 à 14 ans, ou de 42€ pour les adolescents de 15 à 17 ans. Le passeport n'est alors valide que pendant cinq ans. Attention : la majorité au Japon étant fixée à 20 ans, la loi locale (par exemple concernant l'alcool) peut vous être appliquée même si vous êtes majeur dans votre pays d'origine.

Le passeport biométrique, désormais systématiquement délivré en France, n'est pas obligatoire pour entrer au Japon, par exemple dans le cas où votre passeport actuel (plus ancien) ne l'est pas. Toutefois, il permet de profiter de Parafe aux frontières, sans inscription préalable.

Activités et demandes autorisées ou non

Pour voyager au Japon, un simple passeport en cours de validité suffit donc. Cette date de validité doit coïncider au minimum avec votre dernier jour de retour possible, indiqué plus haut (mais pas de "six mois minimum" en vigueur, comme pour les États-Unis).

Le statut qui lui est lié interdit toute activité professionnelle salariée, à l'exception des stages de moins de 3 mois (non rémunérés), même en baito / travail temporaire ou indépendant. Dans ces cas-là, le visa le plus "simple" à obtenir reste le PVT.

En revanche, étudier dans une école de langue au Japon est tout à fait faisable en tant que visiteur temporaire. C'est la raison pour laquelle nombre de ces instituts proposent notamment des programmes de moins de 90 jours, afin que leurs clients puissent séjourner et étudier seulement avec leur passeport, et s'affranchir ainsi de démarches parfois compliquées.

En principe, il est envisageable de demander un changement de statut pour obtenir un visa de plus longue durée (par exemple étudiant ou mariage) en tant que visiteur temporaire, via notamment le Certificate of Eligibility / CoE. Toutefois, la loi japonaise parlant de "cas de force majeure" uniquement, votre dossier auprès du bureau d'immigration (Alien Registration Office) devra être solide pour espérer pouvoir en profiter. Voici le document à remplir pour initier votre demande.

Doubler la durée du passeport à 6 mois ?

Il est théoriquement possible de "doubler" la durée de validité du statut de résidence permise par un passeport étranger au Japon. Pour cela, il suffit de sortir du territoire japonais (en allant, par exemple, passer quelques jours en Corée du Sud) puis d'y rentrer à nouveau. Pas besoin de Re-entry Permit dans ce cas.

À noter que cette méthode est généralement peu appréciée de l'immigration japonaise, à réaliser à vos propres risques et périls et donc globalement déconseillée par Kanpai. En effet, renseignements pris auprès de l'ambassade du Japon en France, la durée de validité d'un passeport est de 90 jours sur 180, ainsi il est possible de voyager comme tel six mois dans l'année, avec trois mois d'écart entre chaque séjour.

Article intéressant ?
4.81/5 (21 votes)

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Commandez vos Japan Rail Pass (dès ~234€)

Découvrez les promos vols Japon

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

En japonais

パスポート

Hébergement

Réservez votre hôtel via Booking ou Hotels.com

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Guide de conversation audio au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles