Photo officielle des 20 ans de la princesse Aiko au Japon en décembre 2021 (©JAPANforward)

La majorité au Japon

L'âge adulte fixé à 18 ans et 20 ans

⏱ 6 minutes

L'âge de la majorité complète au Japon est fixé à 20 ans, mais à partir d'avril 2022, l'âge du droit de vote est abaissé à 18 ans. Par conséquence, certaines responsabilités et droits relatifs à la vie en société sont désormais accessibles à ces jeunes adultes. Le Japon rejoint ainsi la tendance dominante des autres pays du monde où la majorité citoyenne est atteinte à 18 ans.

Fille unique de l'empereur Naruhito, la princesse Aiko a fêté ses 20 ans en décembre 2021 et est définitivement rentrée dans l'âge adulte tel qu'on le fixe au Japon. Coiffée pour l'occasion d'un diadème prêté par sa tante, elle peut désormais représenter la famille impériale lors de cérémonies officielles.

Depuis 1876, l'entrée dans la vingtaine signe la majorité au Japon mais à partir d'avril 2022, le Code civil japonais révisé en 2018 entre en vigueur et dans certaines situations bien précises, les jeunes seront majeurs à partir de 18 ans. Avec une population vieillissante et une démographie en berne depuis quelques années, le gouvernement japonais cherche à inciter les jeunes à participer plus activement à la société.

Les responsabilités à partir de 18 ans

L'âge légal de la majorité au Japon est abaissé à 18 ans pour tout ce qui concerne la vie administrative, civique et civile. En effet, la dernière réforme de la loi qui vise en priorité la majorité électorale à 18 ans et donc le droit de vote aux élections soumises au suffrage universel, a également pour objectif que ces nouveaux électeurs puissent être considérés et traités comme des adultes à part entière par la société.

De cette façon, une série de responsabilités citoyennes leur est ouverte au 2 avril 2022 et ils peuvent sans l'accord préalable de leurs parents :

  • travailler (ce qui était déjà le cas avant) ;
  • exercer certaines professions réglementées notamment dans le domaine du droit et du juridique (même si en réalité la longueur des études ne le permet pas vraiment) ;
  • souscrire un abonnement téléphonique ;
  • demander un passeport ;
  • louer un logement à leur nom ;
  • contracter une carte de crédit 💳 et/ou un emprunt auprès d'une banque (sous réserve bien sûr de revenus suffisants et d'avoir terminé le lycée) ;
  • ouvrir un compte d'épargne de type Livret A (compte NISA disponible à partir seulement du 1er janvier 2023) ;
  • et résilier seul(e) ses différents contrats en cours.

À noter que la majorité pénale fixée à 14 ans n'évolue pas.

Concernant la nationalité, il est possible de demander la naturalisation japonaise à partir de 18 ans. Les bi-nationaux, qui ont toujours 2 ans pour choisir une seule nationalité, voient leur délai de réflexion commencer dès 18 ans au lieu de 20 ans.

L'âge du mariage au Japon pour les filles passe de 16 à 18 ans et rejoint ainsi celui des garçons. Par ailleurs, les personnes qui souhaitent entamer un processus de réassignation sexuelle peuvent désormais le faire à partir de 18 ans et sans le consentement parental.

Le permis de conduire pour une voiture 🚙 classique peut se passer dès le lendemain du jour anniversaire de ses 18 ans. De cette façon, il est possible d'effectuer ses heures de conduite en apprentissage lorsque l'on est mineur. En revanche, l'âge minimum légal pour conduire des véhicules spécifiques (camions, grosses voitures, bus, etc.) est toujours fixé à 20 ans et plusieurs années de conduite avec un permis commun.

La location de voiture est soumise à la date d'obtention du permis de conduire quel que soit l'âge. Ainsi, le conducteur principal doit justifier d'une période suffisante de pratique en autonomie (entre 3 mois et 1 an) pour pouvoir louer à son nom un véhicule. Autrement, les agences japonaises demandent d'être accompagné d'un conducteur qui a au moins 3 ans de permis.

Avec la majorité à 18 ans en 2022, le gouvernement met en place le numéro d'appel 188 qui se dit en japonais "i ya ya", c'est-à-dire "non non non! " en français. Cette ligne d'assistance téléphonique répond aux interrogations des jeunes concernant l'abaissement de l'âge adulte légal et les arnaques possibles qui pourraient en découler.

Un site Internet 📶 dédié a été également mis en ligne par le ministère de la Justice sous le nom de domaine seinen.go.jp, que l'on pourrait intituler en français par "Repères sur le chemin de l'âge adulte". On y trouve une vidéo mignonne sous forme d'animé japonais et accompagnée d'un quiz qui résume les droits et les devoirs des Japonais à partir de 18 ans.

Parc Asukayama (Tokyo), jeunes japonais pique-niquant sous les cerisiers en fleurs

La vie sociale reste à 20 ans

Les avantages à devenir adulte, liés aux loisirs et à la vie sociale, exigent toujours que l'on attende d'avoir 20 ans. On pense en priorité à :

  • acheter et boire de l'alcool dans un établissement sous licence ;
  • acheter des cigarettes et fumer dans les zones publiques dédiées ;
  • participer à des jeux d'argent ou assimilés (poker, établissements pachinko de type casino) ;
  • faire des paris sportifs (courses hippiques, etc.)

Par ailleurs, les résidents au Japon commencent à cotiser à la sécurité sociale (assurance maladie et retraite) à 20 ans.

Les cérémonies traditionnelles Seijin shiki, qui se tiennent le 2ème lundi de janvier et célèbrent le passage à la majorité, devraient prendre place selon les mêmes modalités d'organisation qu'avant, c'est-à-dire en fonction de l'année civile qui débute le 2 avril et concernant les jeunes devenus majeurs dès 18 ans sur cette période.

Cependant, les municipalités, qui ont la charge de leur organisation, pourraient modifier ce calendrier en fonction d'autres évènements importants qui ont lieu à la même période pour les 18-19 ans, comme les examens d'entrée dans les écoles et les universités, les périodes de recrutement dans les grandes entreprises et plus récemment la pandémie de Corona 🦠 qui remet en cause la tenue d'évènements collectifs.

Certaines villes envisagent à terme de maintenir une cérémonie rituelle marquant les 20 ans (et non pas la majorité) en changeant juste de nom. D'autres prévoient en 2023 trois cérémonies pour chaque âge entre 18 et 20 ans :

  • en janvier pour ceux qui ont 20 ans ;
  • en mars pour les jeunes de 19 ans ;
  • puis en mai pour le passage à 18 ans.

vSeijin no hi, jeunes japonaises en kimono pour la fête de la majorité 2

L'âge adulte pour les touristes étrangers

Les voyageurs étrangers qui visitent l'archipel doivent se conformer à la législation en vigueur dans le pays. Ainsi, les situations qui exigent une majorité à 20 ans pour les Japonais s'appliquent également aux touristes quelle que soit leur nationalité.

Il sera donc toujours illégal pour les personnes de moins de 20 ans, entre autres :

  • d'entrer en boîte de nuit ;
  • de jouer dans un pachinko ;
  • de consommer des boissons alcoolisées dans un bar ou karaoké ;
  • et d'acheter un paquet de cigarettes.

Un contrôle peut être appliqué sous la forme d'une simple déclaration sur l'honneur de sa majorité acquise ou bien par la présentation d'une preuve d'identité officielle afin de justifier de son âge.

À noter que le tarif adulte pour visiter des sites touristiques est en général appliqué aux plus de 12 ans. Des prix intermédiaires peuvent par ailleurs être définis selon le niveau scolaire des jeunes. L'âge minimum pour réserver seul son hébergement est défini et appliqué par chaque enseigne ou type d'établissement ; par exemple, on peut obtenir une chambre seule dans un capsule hotel à partir de 13 ans en moyenne.

Mis à jour le 12 janvier 2022 -