Zuiryu-ji (Takaoka), pavillon Oguri du temple

Zuiryu-ji

Le temple le plus important de Toyama

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Zuiryu-ji est un temple bouddhiste Zen de la secte Soto situé à Takaoka dans la préfecture de Toyama au Japon. Figurant parmi les temples les plus importants de sa région, il séduit les touristes par son architecture soignée et la singularité de son histoire, liée au clan Maeda qui régna sur la région pendant l'époque féodale.

Achevé en 1613, le temple prend d'abord le nom de "Hoen-ji". Fondé sur ordonnance de Maeda Toshinaga (1562 - 1614), second seigneur local du domaine de Kaga et résident du château de Kanazawa, le site est rebaptisé un an plus tard "Zuiryu-ji", suivant le titre posthume du daimyo.

Zuiryu-ji (Takaoka), statue de Maeda Toshinaga sur le chemin vers le temple

À la mémoire de Maeda Toshinaga, fondateur de Takaoka

Après la mort de Toshinaga, son jeune frère et successeur au pouvoir, Maeda Toshitsune (1594 - 1658), reprend la gestion du temple. Il entreprend d'importants travaux d'agrandissement à partir de 1645 et sous la houlette du maître artisan Yamagami Zenemon Yoshihiro. Le chantier dure près de 20 ans et se termine l’année de commémoration du 50ème anniversaire du décès de Toshinaga.

Temple du clan Maeda dédié à Toshinaga, Zuiryu-ji est considéré aujourd'hui comme un parfait exemple de l'architecture bouddhiste Zen du début de l'époque Edo (1603 - 1868).

Shichido garan, une architecture idéale de temple Zen

Les différents édifices qui composent le Zuiryu-ji respectent une certaine symétrie et forment dans leur ensemble la silhouette d'un corps humain. Parmi eux, on reconnaît 7 pavillons principaux qui présentent une disposition considérée comme parfaite pour un complexe bouddhiste et que l'on baptise sous l'expression de "shichido garan", c'est-à-dire "les 7 bâtiments du temple idéal".

Zuiryu-ji (Takaoka), porte Sanmon du temple et jardin sec

Le shichido garan du Zuiryu-ji déploie ses 7 édifices comme suit :

  1. Somon désigne la 1ère porte du site que l'on voit depuis la voie publique et dont l'architecture est inspirée de celle d'une entrée de château japonais 🏯, avec de nombreuses parties en métal.
  2. Sanmon est la 2ème porte du temple, érigée en 1654 puis reconstruite en 1820. D'une stature imposante, on la franchit après avoir traversé une large cour gravillonnée aménagée en jardin sec karesansui.
  3. Placé au centre et entouré par de grandes pelouses entretenues, Butsuden représente le cœur du complexe. Construit en bois de zelkova, il sert de hall au Bouddha vénéré ici : Shakyamuni, la divinité historique ainsi que Manju, le Bouddha en devenir et Fugen Bosatsu qui symbolise la méditation et sa pratique. Fait intéressant, des reliques chrétiennes issues du passage de Takayama Ukon (1552 - 1615) sont présentes ici.
  4. Édifié à partir de bois de cyprès hinoki, le bâtiment principal Hodo (ou Hatto) se situe au bout de l'enceinte sacrée sur l'axe central, comme la tête d'un homme. Immense avec sa superficie de 616 m², il possède en son sein un autel bouddhiste mais également un petit sanctuaire.
  5. Sur le côté gauche, on retrouve la salle Sodo (ou Zendo) où est pratiquée la formation des moines au zen.
  6. En face, sur l'aile droite du complexe, le bâtiment Oguri (ou Kuri) héberge la grande cuisine et le bureau administratif du Zuiryu-ji.
  7. Au fond de l'enceinte, on trouve enfin le pavillon Daisado, dédié à la cérémonie du thé et bâti avec des murs en terre qui lui assurent une protection contre le feu.

À l’exception du Butsuden qui se retrouve seul au centre de l'enceinte, les autres bâtisses sont toutes reliées entre elles par un passage couvert baptisé Kairo. Long de quelques 300 mètres, il permet de faire le tour du complexe. On apprécie la balade et les différents points de vue offerts sur le temple depuis les portes et les fenêtres du passage.

On note par ailleurs la présence de 5 mausolées bien alignés et situés à l'écart du site, qui sont ceux de :

  • Maeda Toshinaga, le deuxième seigneur de Kaga ;
  • Toshiie, le père de Toshinaga et fondateur du clan Maeda ;
  • Oda Nobunaga, père de Gyokusenin, l’épouse de Toshinaga ;
  • Ikoma Kitsuno, une épouse officieuse de Nobunaga (l’officielle étant No-hime) ;
  • et Oda Nobutada, fils de Nobunaga et de Kitsuno.

Zuiryu-ji (Takaoka), pavillon Hodo du temple

Une visite guidée recommandée

Pour découvrir toutes les subtilités architecturales et historiques du Zuiryu-ji, on conseille de réserver à l'avance un tour guidé, possible en anglais et effectué par un moine du temple ou bien un bénévole. On déambule au sein de cette vaste enceinte empreinte de quiétude accompagné par un passionné des lieux qui raconte de nombreuses anecdotes intéressantes.

Les moines qui vivent à l'année au temple côtoient les visiteurs d'un jour. On les observe ainsi entretenir avec délicatesse les étendues vertes de gazon ou bien s'adonner à la prière et à la méditation zazen.

Enfin, on reste définitivement marqués par les constructions majestueuses d'apparence simple mais richement ornées de détails symboliques. L'architecture idéale et symétrique des bâtiments captive l'attention, même des non-initiés au bouddhisme. Zuiryu-ji se dresse vraiment comme une destination incontournable pour toutes celles et ceux qui visitent la région de Toyama.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Zuiryu-ji et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 14 janvier 2022