Otsu, Hiyoshi Taisha

Hiyoshi Taisha

Le sanctuaire aux singes d’Otsu

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Hiyoshi Taisha est l’un des plus importants sanctuaires shinto de la ville d’Otsu, érigé à une altitude de 381 mètres, sur le mont Hachioji qui appartient à la montagne Hiei, dans le quartier de Sakamoto. Vieille de plus de 2.100 ans, son histoire s’inscrit dans les plus anciennes chroniques japonaises comme le Kojiki. Hiyoshi Taisha est également à la tête d'environ 3.800 sanctuaires affiliés sous différentes appellations (Hiyoshi, Sanno et Hiei).

L'enceinte du Hiyoshi Taisha se définit comme syncrétique, avec la fusion du shintoïsme et du bouddhisme Tendai. On y vénère les trois dieux sacrés de la montagne, baptisés Sanno Sansei : Shakanyorai, Yakushinyorai et Amidanyorai. Lieu de culte soutenu par le pouvoir impérial de Heian (794-1185), sa localisation dans les montagnes Hiei n'est pas choisie au hasard : il protégeait ainsi l'entrée au nord-est de l'ancienne capitale Heian-kyo (aujourd'hui Kyoto). Hiyoshi Taisha est également connu sous le nom de Sanno Shichisha, qui signifie les sept sanctuaires sanno, car il dispose de deux grands bâtiments principaux (Higashi-hongu et Nishi-hongu) désignés Trésors Nationaux du Japon, ainsi que de cinq pavillons secondaires.

Masaru, le singe sacré et star du sanctuaire

Mais ces nombreux titres et fonctions importantes se révèlent aujourd'hui un peu oubliés des visiteurs qui viennent en ces lieux pour prier 神猿舎 Masaru-chan, le dieu kami singe, messager des divinités de la montagne et protecteur contre les démons. En japonais, son nom peut avoir pour signification "triompher" et "être supérieur", ce qui revient à vaincre le mal et à porter chance, il inclut naturellement le caractère du singe 猿 saru. Le petit singe sacré est donc synonyme de porte-bonheur et on le prie, notamment avec les amulettes O-mamori, pour éloigner les mauvais esprits.

Les curieux admirent également les différentes représentations du singe 棟持猿 Munamochi-saru qui supporte les piliers des quatre coins du toit de la grande porte Romon, symbolisant ainsi la surveillance des quatre points cardinaux.

L'environnement naturel du Hiyoshi Taisha se montre propice à la venue des singes en chair et en os, qui habitent dans la montagne. Il est ainsi commun d'en croiser quelques-uns qui descendent jusqu'aux abords du sanctuaire ramasser des fruits de saison pour satisfaire leur appétit.

Une belle visite en automne sous les koyo

La visite du sanctuaire offre une balade plutôt facile au cœur de la forêt, avec toutefois un petit dénivelé pour accéder à l'ensemble des bâtiments du site. En automne 🍁, vers la fin novembre, quelques 3.000 érables japonais rougissent et rendent le spectacle encore plus beau. Cependant, les autres saisons permettent également de profiter d'une nature brute, luxuriante et apaisante comme les nuances de vert au printemps 🌸 et la fraîcheur arborée en été, ou encore telle que l'offre la neige en hiver.

Sannosai Matsuri, est le plus important festival de l'année, a lieu à la mi-avril et l’on y fête les trois divinités de la montagne. Équivalent au Gion Matsuri pour Otsu, il se révèle impressionnant et intéressant à découvrir avec sa parade de mini-sanctuaires mikoshi portés par les habitants du quartiers.

Site spirituel incontournable de la région du Lac Biwa, Hiyoshi Taisha se découvre en même temps que le village de moines de Sakamoto, auquel il est géographiquement rattaché. Ainsi, sa visite peut facilement se combiner avec celle du jardin Kyuchikurin-in et du mystique temple Enryaku-ji.

Cette fiche de visite a été réalisée dans le cadre d'un séjour organisé et financé par l'Office du Tourisme de la ville d'Otsu. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Hiyoshi Taisha et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 23 janvier 2020 Hiyoshi Taisha