Yahiko-jinja, pont rouge sacré Tama-no-Hashi

Yahiko-jinja

Le grand sanctuaire de Niigata

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Yahiko-jinja est un important sanctuaire shinto régional situé au pied du Mont Yahiko, au nord de la préfecture de Niigata. Fondée il y a plus de 2.400 ans, l'enceinte sacrée se compose de plusieurs pavillons en bois dont le principal a été reconstruit en 1916. La visite se poursuit ensuite jusqu'au sommet du Mont pour un joli panorama sur les environs.

Sanctuaire principal de l'ancienne province d'Echigo, Yahiko-jinja règne sur ces terres du nord de Niigata depuis plus de 2.400 ans. Installé au cœur d'une forêt dense de cèdres centenaires, le site shinto est empreint d'une spiritualité très forte, renforcée par la présence en arrière-plan du Mont Yahiko qui domine sur la Mer du Japon.

Fréquenté toute l'année par les habitants de la région, le sanctuaire est dédié au kami Amenokaguyama-no-mikoto (ou Amanokagoyama-no-mikoto), arrière-petit-fils de la déesse du soleil Amaterasu qui apporte entre autres la bonne fortune, la prospérité commerciale et le succès amoureux à ceux qui le prient. Selon la légende locale, il aurait encouragé la naissance de la province d'Echigo et enseigné au peuple comment mieux se nourrir via la pêche et l'agriculture.

Yahiko-jinja, pavillon principal du sanctuaire

La visite d'un site shinto à la portée régionale

L'importance du lieu s'observe dès le centre-ville adjacent, dont une avenue est surmontée d'un immense et flamboyant Otorii, érigé en 1982 pour l'ouverture de la ligne de Shinkansen 🚅 Joetsu. Aux abords du Yahiko-jinja, plusieurs portes torii ⛩️ se succèdent afin de signifier le caractère sacré et majestueux du site au sein duquel on pénètre.

Les visiteurs se retrouvent enveloppés par la forêt et débutent la découverte par la vue sur le pont sacré baptisé Tama-no-Hashi (玉の橋). Réservé aux dieux, il ne peut être franchi par les hommes. Il traverse un cours d'eau qui servait autrefois de site d'ablutions pour se purifier. Un peu plus loin, on passe devant une construction récente : une arène pour lutteurs sumo qui viennent ici s'entraîner après la période d'Obon. Le sanctuaire possède également son propre bestiaire avec un poulailler qui regroupe de nombreuses espèces de gallinacés et un enclos à cerfs shika.

Yahiko-jinja, exposition de chrysanthèmes pendant Kiku Matsuri en novembre

En novembre, l'allée rectiligne qui mène jusqu'à l'esplanade du pavillon principal hondo est bordée de nombreux chrysanthèmes qui forment une jolie fresque colorée et miniaturisée du Yahiko-jinja. Le festival des chrysanthèmes (Kiku Matsuri) est l'un des moments forts de la vie du sanctuaire. Il attire de nombreuses personnes qui viennent admirer cette floraison et goûter à la spécialité du moment : des maki au saumon et pétales de chrysanthème.

On part ensuite à la recherche des pavillons et mausolées secondaires dont les façades en bois brut sculptées se marient bien à la nature environnante. On prend alors le temps de respirer et de profiter des arbres pour se relaxer et se reconnecter à soi-même.

Yahiko-jinja, téléphérique Yahikoyama et panorama en automne vers le  sommet du Mont Yahiko

L'ascension du Mont Yahiko

L'enceinte sacrée se termine au pied du Mont Yahiko, que les visiteurs sont invités à grimper facilement au moyen du téléphérique Yahikoyama. Pendant la montée, la vue sur la végétation qui change de couleur en automne 🍁 est magnifique. Une fois en haut, on observe les paysages suivants :

  • le vert intense des forêts de montagne ;
  • le vert plus clair des terres agricoles de la plaine d'Echigo ;
  • et le bleu de la Mer du Japon qui se fond avec le ciel.

Par temps dégagé, on peut distinguer les côtes de l'île de Sado. Le panorama vaut largement la montée et l'on encourage les randonneurs à effectuer l'ascension à pied pour une marche agréable, sans difficulté particulière et bien indiquée. Au sommet du mont, à 634 mètres d'altitude, un petit sanctuaire shinto qui fait partie du complexe Yahiko-jinja est érigé.

Le Mont Yahiko se montre également accessible en voiture 🚙. Une route scénique en lacets traverse la montagne et offre de jolies vues sur le littoral. Point d'attention : cette route est fermée en hiver en raison des chutes de neige. On trouve également sur place un restaurant de cuisine japonaise typique dont la terrasse sert de plateforme d'observation, et une tour d'observation à 360° dont la construction métallique tranche un peu avec le paysage.

La découverte du Yahiko-jinja se montre très intéressante pour les visiteurs car elle combine à la fois une visite spirituelle, une randonnée facile en montagne et un point de vue sur la région. Les meilleures saisons pour s'y rendre restent du printemps 🌸 à l'automne, lorsque la végétation est épanouie.

Cet article a été réalisé dans le cadre d'un séjour organisé et financé par la préfecture de Niigata. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Yahiko-jinja et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 14 décembre 2020