Villa Saito à Niigata, vue du jardin

Villa Saito

Le domaine historique traditionnel au cœur de Niigata

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

La villa du clan Saito est une ancienne résidence familiale d'été de 4.500 km² située dans le centre-ville de Niigata, dans la région du Chubu sur la côte ouest du Japon. Datant du début du XXè siècle, les trois bâtiments entourés de leur magnifique jardin représentent l'une des visites majeures de la ville, en particulier pour leur esthétisme traditionnel japonais.

Érigée entre 1917 et 1920 par Kijuro Saito, la villa était utilisée pour inviter des figures politiques et des célébrités. Elle est composée d'une demeure principale en bois de deux étages, d'un entrepôt et d'un salon de thé. L'ensemble, recouvert de tatamis et d'un parquet relativement sombre, fait nettement ressortir les couleurs du jardin qui l'entoure. Ce dernier, traditionnel dans l'âme, est lui-même composé de larges pins et d'érables entourant un étang surplombé d'une petite cascade. On dit que le décor est toujours aussi magnifique, quelle que soit la saison.

Contexte historique

Mikuni-ya, l'entreprise de la famille Saito, fut prospère vers la fin de l'époque d'Edo (1603-1868), si bien qu'elle est devenue l'un des trois plus grands conglomérats de Niigata. En effet, elle aurait développé sa propre brasserie de saké, allant jusqu'à réaliser des expéditions maritimes aux premières heures de l'ère Meiji (1868-1912). L'argent ainsi récolté a permis à la famille de prospérer, d'acquérir des terres et d'investir dans l'économie de la région.

Visite

Selon certaines occasions, il est également possible d'assister à un spectacle mettant en scène des Geisha, accompagnées par des musiciennes aux instruments traditionnels shamisen et koto.

Leur apparence est un bonheur pour les yeux. Leur visage blanc pâle et leur ensemble de kimono 👘 traditionnel sont à couper le souffle. Voir cela de ses propres yeux n'est en rien comparable aux photos. Leur danse, pourtant calme et apaisante, ne laisse personne se détourner du spectacle.

Villa Saito à Niigata, Geigi présentant une danse 2

À la suite de cela, elles proposent de participer à une variante du jan ken pon (une forme de pierre-feuille-ciseaux) comme il était possible de le jouer à l'époque. La mise en pratique s'avère plus complexe que le jeu ordinaire puisqu'il s'agit de jouer en rythme en tapant sur un tambour à l'aide d'un petit marteau. Une fois le choix réalisé, le perdant doit alors tourner sur lui-même tout en continuant de frapper sur le tambour en rythme. Celui qui rate deux fois de suite est alors déclaré perdant de la partie.

Restaurant Ikinari-ya

À deux pas de la villa se trouve également une échoppe de renom. Ikinari-ya fut construit autour d'un jardin recouvert de pins noirs entourant un petit lac artificiel. Il propose onze salles de tailles variées pour diverses occasions, dans des décors somptueux mettant en avant la grue à couronne rouge, l'emblème des lieux. Les mets sont de premiers choix, avec un mélange de légumes marinés cultivés spécifiquement dans une région où la nourriture biologique se veut prépondérante.

Plus ancien que la villa, l'établissement comprend une histoire vieille de trois cents ans, remontant jusqu'à l'ère Genroku (1688-1704), reconnue comme l'âge d'or de la période d'Edo. À cette époque, les clients et les gens du spectacle étaient alors transportés jusqu'au restaurant en pousse-pousse.

Cette fiche de visite a été réalisée dans le cadre d'un séjour organisé et financé par les villes de Niigata et Tsuruoka. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Villa Saito et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 06 août 2020 Saito Villa