Mont Kurama, Chemin aux lanternes rouges

Kurama

La sortie zen dans la montagne au nord de Kyoto

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le Mont Kurama est une montagne sacrée située au nord de Kyoto, également connue pour ses sentiers de randonnée. Le village éponyme niché à son flanc se compose principalement du mystique temple bouddhiste, Kurama-dera, du sanctuaire Yuki où se déroule le Festival du feu en octobre et d'un onsen, source chaude thermale naturelle.

La superbe ligne Eizan qui se rend jusqu'à Kurama passe entre les arbres et dans les montagnes : en quelques minutes, on est transporté dans la nature hors de Kyoto. Les quatre saisons offrent des paysages magnifiques et ce trajet introductif d'une demi-heure fait incontestablement déjà partie de la balade à Kurama.

Alors qu'on cite volontiers Inari et Arashiyama comme superbes sorties en banlieue de Kyoto, il nous faut absolument insister sur le découverte de Kurama en sus.

Une fois arrivés à la gare de Kurama, le gardien des lieux, Tengu 👺, accueille les visiteurs aux côtés de deux ou trois magasins discrets. En janvier 2017, son long nez (voir photo) s'est fendu sous le poids de la neige. Réparé depuis, il s'est vu rejoint à partir d'octobre 2019 par un nouveau Tengu à moustache qui l'a finalement remplacé deux mois plus tard.

L'objectif, c'est cette balade grimpante vers Kurama-dera, le temple ancré dans la montagne. Comptez environ une heure pour y arriver.

La randonnée est un tout petit peu physique mais rien à voir, évidemment, avec des ascensions comme celle du Mont Fuji 🗻. Pour les plus motivés, la balade se poursuit jusqu'à Kibune, offrant de superbes sentiers à admirer pendant la marche. De l'autre côté, un onsen ♨️-spa attend ceux qui recherchent plus de détente.

En été, la visite est très agréable car rafraîchissante. Attention quand même aux moustiques. Mais n'hésitez pas à vous rendre à Kurama le reste de l'année, pour admirer la neige en hiver, les sakura 🌸 au printemps ou les feuilles rouges de l'automne 🍁.

Kurama-dera

Kurama-dera est un temple bouddhiste situé dans les montagnes au nord de Kyoto. Retiré en pleine nature luxuriante, le complexe est accessible par un funiculaire ou via un sentier de randonnée, ce qui lui confère une dimension mystique supplémentaire. Ses trésors nationaux sont aujourd’hui protégés.

À quelques minutes à peine de la petite gare de Kurama, la majestueuse porte Niomon se dresse devant les visiteurs. Elle signe le début de l'ascension vers Kurama-dera, le temple bien nommé, perché dans la montagne à peu près à mi-hauteur du mont.

Fondé en 770, le lieu est passé par plusieurs courants religieux avant de forger sa propre vision du bouddhisme. Ravagé par des incendies successifs au cours des siècles, il parvint malgré tout à toujours sécuriser ses trésors, aujourd'hui classés officiellement.

Chargé d'histoire, Kurama-dera dégage ainsi une très forte ambiance spirituelle voire mystique, renforcée par sa position aérienne très à l'écart de toute nuisance. Les Japonais aiment à penser que les esprits de la forêt y ont élu domicile, bien chapeautés par un Tengu dont l'immense tête salue les voyageurs au départ.

Bien que relativement courte, la randonnée dans la forêt implique tout de même des passages parfois abrupts. Un funiculaire se montre également disponible pour amorcer l'ascension, mais il semble dommage de l'utiliser. À pied, la découverte progressive du temple reste aussi accessible qu'éminemment gratifiante, passant à travers d'immenses conifères.

Au fur et à mesure de la grimpée, les sentiers et autres escaliers se parent de nombreuses lanternes rouges typiques, jusqu'au dévoilement du bâtiment principal de Kurama-dera, sur le plateau au flanc de la montagne. De son observatoire, la sublime vue sur les monts environnants et leurs forêts à perte de vue s'avère tout simplement magique.

De là, les visiteurs ont le choix de poursuivre l'ascension jusqu'à Kibune, via un sentier de randonnée qui serpente parmi les immenses cèdres. Une bonne heure de marche suffit pour passer de l'autre côté du mont Kurama, et redescendre vers le village voisin afin de visiter le sanctuaire Kifune ou bien faire une halte gourmande au bord de la rivière.

Yuki-jinja

Au cours de la balade jusqu'au temple Kurama, un petit sanctuaire shinto offre une délicieuse étape aux randonneurs : Yuki-jinja.

Érigé en 940, on le connaît surtout aujourd'hui pour “Kurama no Hi matsuri", le festival du feu qui s'y tient chaque année le 22 octobre.

Ce jour-là, vingt mille visiteurs viennent assister à une procession au cours de laquelle des torches sont portées à travers la petite ville en contrebas.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Kurama et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 17 janvier 2020 Mount Kurama