Shirakawa-go : quelle période et combien de temps ?

5 réponses

Bonjour à tous,

J'essaie de m'organiser un voyage au Japon en octobre prochain, et j'aurai aimé savoir si la période était bonne pour se rendre au village Shirakawa-go dans les Alpes japonaises.

Quelqu'un a-t-il déjà fait l'expérience du festival Doburoku dans ce village ? (qui se tient du 14 au 19 octobre)
J'hésite à m'y rendre durant cette période. Le lieu peut être submergé de touristes à ce moment là, mais si le festival vaut vraiment le coup...

Faut-il rester 1 nuit sur place ? (ou même plus ?) Comme il est souvent conseillé de rester 1 nuit à Koyasan ou Miyajima (ce que j'ai fait sans regret aucun)

Y a-t-il des randonnées ou temples intéressants alentour pour sortir des sentiers battus par les touristes qui viennent à la journée ?

Merci d'avance pour vos réponses.

Question intéressante ?
4/5 (1 vote)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Réponses à la question

15 Avril 2015
20:53

Bonjour Luc,

J'étais au japon en octobre de l'année dernière. Nous avons fait étape à Shirakawa-go en prenant le bus de Takayama - Skirakawago-Kanazawa.

Le village est relativement petit et en prenant son temps on peut le faire en une demi-journée ou une journée.

Le temps étant superbe et le village décoré de fleurs (mais ce n'était pas tout à fait la période des momiji). Je confirme que c'est toutefois une bonne période même si le temps change vite là-bas.

Le lieu était fréquenté par les touristes mais ce n'était pas non plus trop la foule... il a principalement des tours-operators qui font des tours rapides.

Je ne sais pas si il y a beaucoup de temples ou de randonnées aux alentours, le village est assez encaissé et il n'y a pas l'air d'y avoir grand chose à côté. Concernant les randonnées, pour le peu que j'ai vu c'est peu pratiqué dans le coin (mais certaines personnes plus expérimenté pourront confirmer).

Par contre je me souviens que la ballade était moyennement recommandé lors de ma visite car il y avait des risques du fait d'un ours sauvage qui se baladait aux alentours.

15 Avril 2015
22:27

Bonsoir melo,

Merci pour ta réponse. Tu confirmes ce que je pensais. Ce n'est ni aussi parcouru, ni aussi grand que Miyajima ou Koya. Malgré tout, ça ne doit pas être désagréable d'y passer une nuit. Si j'y suis pour le festival, peut-être que j'arriverai la veille pour avoir un moment tranquille, et profiter des festivités le lendemain. Il y a deux autres hameaux plus petits et moins visités, mais ils sont quand même à 15 km. J'irai sans doute visiter celui qui est sur la ligne de bus, si les horaires le permettent.

Marrant cette histoire d'ours, j'ai vécu la même chose à Koya, avec des avertissements placardés partout. Décidément...

Ils annoncent les couleurs d'automne fin octobre-début novembre dans les Alpes japonaises. Tu y étais quand précisément en octobre ?
Peut-être que ça vaut le coup que je retarde mon passage. J'ai vécu le kôyô à Shikoku en novembre dernier et c'était fantastique.

16 Avril 2015
14:51

Je suis allée deux fois, la première fois en juin sous une pluie battante et un froid inhabituel, la deuxième fois en août, avec la chaleur caractéristique de cette époque de l'année, où je n'ai vu qu'un seul groupe de touristes.
En ce qui me concerne, je pense qu'une demi-journée (environ 3 heures), c'est suffisant sauf si tu veux faire une balade plus loin à l'extérieur du village (vers Gokayama ou vers Toyama-ke), ou si ça t'intéresse de passer la nuit dans une ferme de plus de 200 ans d'âge (quelques maisons anciennes sont transformées en ryokan ou en minshuku), et donc de passer une nuit sur place.

16 Avril 2015
15:00

Merci Lisa.
Tout dépendra si j'y vais en période de festival et si je vais aussi visiter un village voisin. Mais en effet le village en lui-même ne semble pas nécessiter plus d'une demie-journée pour en faire le tour, même en forçant sur les photos (ce qui m'arrive un peu trop souvent).

16 Avril 2015
15:15

C'est pareil pour moi, après ma première visite un peu difficile sous la pluie, j'avais envie de revoir tout ça, et surtout de faire des photos.
J'ai pris à Kanazawa le bus du matin pour Takayama, celui qui passe à Shirakawago. Arrivée à 10h, je crois, j'ai ensuite repris le bus en début d'aprem pour Takayama. C'était suffisant pour quasiment tout voir (absolument tout me parait infaisable) et faire 200 "bonnes" photos. Mais, évidemment, j'avais déjà visité plein de choses la première fois malgré la pluie. Le temple Myozenji et la maison Wada. J'ai revu le temple la 2e fois eet j'ai vu en plus la maison Kanda. Je ne suis pas allée dans les musées.
D'emblée, je n'avais pas prévu de passer la nuit sur place. L'ambiance est peut-être intéressante mais, personnellement, je n'aime pas dormir dans de si vieilles baraques ;-) (sauf éventuellement s'il s'agit d'un temple)

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.