Mimuroto-ji, Pavillon principal Hondo

Mimuroto-ji

Le temple-jardin des fleurs

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Mimuroto-ji est un temple de la branche Honzan-shugen du bouddhisme japonais, situé sur les collines d’Uji, en banlieue sud-est de Kyoto. Fondé il y a 1.200 ans par l’empereur Konin, il se classe 10ème des 33 temples du pèlerinage Kannon du Kansai. Il est également réputé pour ses nombreuses variétés horticoles qui fleurissent au printemps.

La visite débute par une petite marche dans un quartier pavillonnaire afin d'arriver à l’entrée du temple. Puis la découverte du site commence par un magnifique jardin de fleurs situé en contrebas. D’avril à mai, il est possible d’admirer plus de 20.000 azalées, un millier de rhododendrons ainsi que 10.000 hortensias. En continuant l’allée principale, on se retrouve devant un escalier assez raide qui mène au hall central.

Une fois la montée terminée, les visiteurs sont accueillis par une fontaine qui permet de se purifier, comme habituellement dans les sanctuaires shinto. Sur la droite se dresse une première statue assez originale, puisqu’elle représente une tête humaine d’un vieux sage avec un corps de serpent. La divinité répond au nom d'Ugajin, aussi appelée Koma-hebi. En face, l'on trouve la partie principale hondo du temple. Le contraste est alors saisissant entre le noir sombre du bâtiment et le vert tendre des cultures de lotus, positionnées juste devant. En y regardant de plus près, il est possible d’apercevoir, selon la saison, des libellules multicolores voler en toute liberté au milieu de cet écrin de verdure.

Deux autres statues attirent l’attention. On reconnaît à droite Koma-ushi, le taureau de la chance et à gauche Koma-usagi, le lapin qui se détient entre ses pattes une énorme boule ; elle-même contient à l’intérieur une autre sphère de plus petite taille. La légende raconte que si l’on arrive à soulever la petite boule à l’intérieur, les vœux se réalisent. Le pavillon central, construit au début du XIXe siècle, est dédié à la déesse Senju-kannon, dont la représentation est malheureusement cachée du public. Un peu plus loin, on débouche sur le petit bâtiment dédié au Bouddha Amida.

Le tour se poursuit avec la magnifique pagode à trois étages Sanjunoto, de couleur rouge vermillon et construite à la même époque que la partie centrale du complexe. Il est temps maintenant de se perdre dans le magnifique jardin, avec son petit étang où se trouvent des carpes koi multicolores qui confèrent au lieu un côté magique et spirituel. On termine la visite par le jardin aperçu à l’entrée du temple. Il constitue le véritable attrait du site où les amateurs d’horticulture doivent absolument se rendre au printemps 🌸, afin d’observer ce qui ressemble à une délicieuse petite vallée entièrement fleurie.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Mimuroto-ji et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 29 avril 2020 Mimuroto-ji