Ujigami-jinja, pavillon principal Honden du sanctuaire

Ujigami-jinja

Le sanctuaire protecteur du temple Byodo-in

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Ujigami-jinja est un sanctuaire shinto situé dans la ville d'Uji, au sud de Kyoto. Inscrit au Patrimoine de l'Unesco, le site spirituel figure parmi les monuments historiques de l'ancienne Kyoto, réputé pour l'authenticité de ses pavillons et la tranquillité qui y règne.

D’après certains détails architecturaux de l’entablement du bâtiment principal honden, le sanctuaire Ujigami-jinja daterait de la fin de l’époque Heian (794 - 1192) et compte ainsi parmi les plus anciennes constructions shinto préservées du Japon. Le pavillon honden de style nagare-zukuri se compose à la base de 3 structures différentes, regroupées plus tard sous un même toit et au sein d'un même complexe. Il est dédié à 3 grandes figures du shintoïsme et de la famille impériale du Japon :

  • le prince Uji no Wakiiratsuko ;
  • son père l’empereur Ojin ;
  • et son grand frère l’empereur Nintoku.

D’après les anciens écrits du Nihon Shoki, les chroniques de l'histoire du Japon, le prince Uji no Wakiiratsuko se serait suicidé après avoir mené une longue bataille contre son frère Nintoku pour prendre le trône.

À noter : le bâtiment de culte haiden date lui de la période suivante, celle de Kamakura (1192 - 1333) et présente ainsi un style d'architecture différent mais tout aussi authentique.

Ujigami-jinja, pavillon de culte Haiden du sanctuaire

Anciennement couplé avec le sanctuaire Uji-jinja

Jusqu'en 1868, Ujigami-jinja ne fait qu’un avec le sanctuaire Uji, éloigné d'à peine quelques mètres. Les deux sanctuaires sont désignés dès leurs créations comme gardiens du temple Byodo-in, ce dernier étant situé juste en face, de l'autre coté de la rivière Uji-gawa. Ainsi et suivant leurs dispositions géographiques par rapport au Byodo-in :

  • Ujigami-jinja était baptisé "le sanctuaire supérieur" (Rikyu-Kami) ;
  • et Uji-jinja tenait la place de "sanctuaire inférieur" (Rikyu-Shimo).

On recommande la visite des 2 sites couplée à celle du temple du phœnix pour un tour complet et historique des lieux.

Uji-jinja, porte torii et vue sur les bâtiments du sanctuaire

Source naturelle et sacrée de la ville

L'enceinte shinto abrite par ailleurs une source d'eau naturelle baptisée Kirihara no mizu. Bien connue des locaux, elle est l'une des 7 sources d'eau pure de la ville d'Uji réputées pour leur pureté et leur goût unique. Elles sont utilisées entre autres pour servir le matcha lors de la cérémonie du thé.

Niché dans l'orée de la forêt, sur les hauteurs de la ville, Ujigami-jinja se révèle très calme à visiter. Ses structures en bois brut, qui semblent modestes à première vue, témoignent du style architectural épuré et sophistiqué des premiers sanctuaires japonais. Pour ceux qui souhaitent continuer la découverte des environs, on recommande de rallier le point d'observation Daikichiyama qui offre un aperçu en hauteur sur la cité et sa rivière.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Ujigami-jinja et autour.
Par Kanpai Updated on 23 juin 2021