Aide pour perfectionner ma lettre de motivation en japonais ?

17 réponses

Bonjour à tous,
J'espère ne pas me planter de section en postant ma question ici.

En brève introduction, je tiens à préciser que je pars pour le Japon dans moins de 2 mois avec un PVT en poche, et j'aimerai profiter de cette période pour chercher du boulot. J'ai déjà pris contact avec quelques connaissances et ces dernières m'ont conseillé de tenter des candidatures spontanées auprès des sociétés japonaises.
J'ai donc saisi mon clavier et ai rédigé une lettre de motivation en anglais, puis je l'ai transcrite avec mes notions de japonais. J'avoue m'être appuyé sur des traducteurs en ligne, ne connaissant par certains termes assez spécifiques (exemple : station de traitement des effluents liquides). J'ai cependant limité au minimum leur utilisation, connaissant la loi stipulant que le pourcentage d'erreur du traducteur croit de façon exponentielle avec le nombre de mots successifs qu'il a à traduire. Je n'ai pas fait de traduction mot pour mot non plus, pensant que le sens de certaines tournures disparaissait avec la traduction (bon et aussi pour s'abaisser à mon niveau de japonais qui est inférieur à mon niveau d'anglais).

J'aimerai donc connaître votre avis sur ce court texte, s'il n'y a pas de fautes évidentes/graves, si certaines tournures peuvent être améliorées... j'accueille volontiers tout commentaire excepté les calculs probabilistes sur le succès de cette démarche ou sur la hype que suscite le nucléaire au Japon de nos jours.
Je vous remercie :)

Sans plus tarder le texte :

拝啓
始めまして。私はJulien IDAIS「ジュリアン イデー」と申します。フランス人なプロジェクトエンジニアです。日本に仕事を探してJ-POWERに働きたいと考えています。
なぜなら3年前からプロジェクトアシスタントでALTRAN TECHNOLOGIESに働きています (http://www.altran.com/)。

最初は18ヶ月にCEAのMarcouleサイトに働きました。液体流出物処理プラントから放射性元素を含みますビチューメン廃棄物の再パッケージプロジェクトです。
私の任務は計画を確保するやオペレータAREVA NCとサプライヤーを扱うやコストを管理する。

現在18ヶ月からCEAのCadaracheサイトに働きす。プルトニウム製造コンプレックスの解体のためにオペレーティング知識の移転プロジェクトです。
私の任務は知識移転の計画を確保するやその知識移転のセットアップに役立つや組織の変化に関する技術文書を書き換える。

しかしそのミッシオンは2015年12月18日に終わります。そして私は2015年12月27日から仕事を探すために1年間日本にいます。

昔から興味がありますで、少しずつ日本に住むために計画を準備しました。2年前から日本語の学びをはじめまして、お金を保存しまして、去年3週間に日本へ旅行しました。私の日本語でほとんど問題もなく日常の会話はできました。しかし問題があれば英語が上手で自信があります。私はその旅行中に見つけられたものから日本に住む目標は更に強くなりました。そのために私自身を統合しますように頑張ります。

履歴書に記載してありますように、私の経験と能力はJ-POWERに最適だと考えます。私の弱みは日本語です。しかし改善しようと努力しています。

大変ご迷惑とは思いましたが、返答していただければ幸いです。何卒宜しくお願い致します。

敬具、

-----
La version anglaise
-----

Dear Sir or Madam,

My name is Julien IDAIS. I am a French engineer and I currently am looking for a job in Japan. The reason I am interested in joining your company is that I am working since the last 3 years in nuclear dismantling projects for ALTRAN as project assistant.

I first worked 18 months on CEA’s Marcoule site for the repackaging of bitumen wastes containing radioactive elements coming from the liquid effluent treatment plant. My job was to secure the short-term and long-term planning as well as dealing with the operator Areva NC and suppliers, manage costs and estimate annual budgets.

I am currently working since 18 months on CEA’s Cadarache site for the transfer of operating knowledge for the dismantling of the Plutonium Fabrication Complex between Areva NC and the CEA. My missions were to secure the planning of knowledge transfer, help for the set-up of companionship between these two entities and rewrite technical documents regarding organization variations between Areva NC and the CEA.

But this mission will end on 2015 December 18th. Then as of 2015 December 27th I will be in Japan for one year in order to find a job.

I am attached to this country since a long time and I slowly built a project to be able to live there. I learned Japanese by myself during 2 years and saved money so that last year I could spent 3 weeks in Japan. My Japanese level allowed me to live the everyday life without any problem of language (I also have a good level of English which was used as a “safety net”). What I discovered during this trip reinforced my determination to live in Japan and I will do my best to integrate myself.

As you can see on my CV my experience and my qualifications are suited for a job in your company. I would say that my weakness is my Japanese level but I look forward to working on this area to improve myself.

Yours faithfully,

Question intéressante ?
5/5 (1 vote)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

06 Novembre 2015
06:13

Bonjour,

Ma pause dejeuner se terminant je n'ai pas le temps pour le moment de regarder ta lettre pour le moment mais il faut savoir qu'on ne fait pas de lettre de motivation pour trouver un travail au Japon.
Il faut faire un CV japonais dans lequel il y a un paragrahe de motivation a ecrire, d'une quinzaine de lignes environ.
Un lien utile pour faire son CV : http://www.visajapon.com/cv-japonais (ignorer la deuxieme partie du CV personnalise, beaucoup d'entreprises n'aimant pas ca).

06 Novembre 2015
14:54

Comme quoi il est bon de demander, on peut lire tout ce qu'on veut sur internet. Merci pour ce lien.

J'avais lu un article disant qu'à défaut de rirekisho on pouvait utiliser un CV anglais + lettre de motivation + lettre d'accompagnement... dame desu ka ?
Quand tu évoques "ignorer la deuxieme partie du CV personnalise" je suppose qu'il s'agit du "CV moderne" qui est une simple traduction de notre CV français ?

08 Novembre 2015
14:56

Oui c'est bien la partie cv personnalisé. Même dans le graphisme (j'y travaille) c'est mal vu alors que normalement...
A moins de viser des entreprises américaines / anglaises / anglophones, le CV anglais est à proscrir. Il faut faire le CV japonais.

07 Novembre 2015
14:49

Bonjour,
Vous n avez pas besoin de faire de lettre de motivation de ce type. Lorsque vous serez au Japon, allez dans un 100yens shop et achetez un paquet de CV (108 yens). Le cv japonais ressemble a un formulaire. Vous ecrirez vos parcours : scolaire (depuis le lycee ca devrait suffire) et pro. Comme l'a dt Bene no fukuoka, il y a un espace res bref pour vos motivations.
Attention, au Japon la candidature est tres rare et je vous le deconseille. C est valable si une annonce est affichee sur la devanture (generalement des restaurants) ou sur le site de la boite. Sinon il fat eviter.
Une fois votre CV redige allez au HelloWork, le conseiller vous donnera une lite des offres, il telephonera avec vous pour obtenir un rendez vous.
Le souci que je vois c'est peut etre votre visa, car les patrons veulent des salaries pour du long terme donc un visa court peut leur poser des soucis.

07 Novembre 2015
22:13

"les patrons veulent des salaries pour du long terme donc un visa court peut leur poser des soucis"
Ca me fait penser aux jeunes chercheurs d'emploi face aux entreprises cherchant des gens expérimentés... il faut bien une première fois.
Pour le visa je vois déjà le scénario, non car vous n'avez pas de visa travail, mais il faut un boulot pour demander un visa travail.

J'ai bien entendu votre avis et je vais donc partir plutôt sur un CV papier acheté à la supérette, et je vais me préparer les champs pour pouvoir les remplir sans trop de soucis.
Je peut employer mon texte ci-haut dans le champ "motivations" donc ?

08 Novembre 2015
14:59

Oui mais il faut la raccourcir, enlever les formules de politesse et tout ce qui est redondant (expérience pro, etc...)

Comme le dit Sébastien, la candidature spontanée ne se pratique pas ou peu. Attention aussi à ne pas dire que c'est juste pour un an. Les entreprises aiment se projeter. Lors de mes deux entretiens (pour deux entreprises différentes) on m'a demandé si je comptait rentrer en France. La réponse "non" les a soulagés.

08 Novembre 2015
16:27

Merci pour les infos ;) Je vais me remettre à travailler dessus !
Par contre même si je ne compte pas rentrer en France il faudra bien leur expliquer que j'y serai obligé, ne serais-ce que pour changer de visa (vu que si j'ai bien compris le PVT nous oblige à revenir en France au plus tard 1 an après l'entrée)

09 Novembre 2015
01:04

Bonjour, il faut vraiment la raccourcir car l'espace consacre aux motivations est très petit. Essayez de bien expliquer votre situation a l agent d'HelloWork, il aura peut etre les bons mots. Par contre si je peux me permettre : assimilez tres vite la notion de devotion.

09 Novembre 2015
01:18

J'oubliais, prevoyez un costume noir, chemise blanche et une jolie cravate ainsi qu'une sacoche avec un agenda et des cartes de visite. Lors de vos entretiens tous les gens que vous rencontrerez vous donneront leurs cartes de visite, et c'est mal vu de dire que vous n'en avez pas.

09 Novembre 2015
02:57

Non, les cartes de visites ne sont pas indispensables lors du processus de recrutement. Pour en avoir effectue des deux cotes, des recruteurs ne s'attendent pas a en recevoir de la part du demandeur d'emploi. Au contraire ca serait bizarre : une carte personnelle ne servirait a rien puisque tous les renseignements sont marques dans le CV que les recruteurs auront a disposition (en plus parfois d'une fiche d'evaluation avec les memes informations). Une carte pro serait encore plus mal venu pour des raisons evidentes.

09 Novembre 2015
13:43

Effectivement les cartes de visite ne sont pas indispensables et ne sont pas très utiles mais ça évite d’être pris au dépourvu si quelqu'un (un futur collègue) en donne. Je pense que c'est mieux que de dire "Excusez moi je n en ai pas", c'est comme les Audi il ne faut pas laisser de place au hasard ;-)

09 Novembre 2015
18:22

Merci à tous pour vos commentaires ça me fait plaisir d'avoir autant de retour sur vos impressions :3
On m'a vais déjà prévenu pour l'histoire de la chemise et j'avais prévu d'en apporter une, mais de là à trimballer un costume dans le sac à dos... Pauvre costume :/
Je pensais d'abord chercher avant de m'installer (logement/vêtements de travail/...) mais j'ai l'impression que c'est plus simple dans l'autre sens. Logique me direz-vous, mais c'était pas mon scénario de référence.

Ceci m'amène à une autre question, est-ce que la période janvier-mars est plus ou moins avantageuse pour la recherche d'emploi (je pense aux années fiscales et au bouclage des budgets) ?
Je suis totalement flexible mais l'idée d'un PVT étant également de faire du tourisme, je voulais savoir si j'ai le temps de visiter le nord du Japon ou non avant de me poser et me concentrer sur la recherche.

10 Novembre 2015
00:25

Quel genre de travail cherchez vous ?
Je pense, a vérifier, que pour un PVT la date de recherche n'a pas d'importance. En tout cas pour un baito, vous pouvez chercher n'importe quand. Pour un boulot a temps complet, l’idéal est de commencer a chercher a partir de décembre, pour une rentrée en avril (tout commence en avril). Mais je pense que des offres sortent toute l’année.

10 Novembre 2015
02:46

A moins d'etre un jeune diplome, il n'y a pas de periode ideale : les offres sont disponibles toute l'annee suivant les besoins des entreprises.

Concernant les cartes, on rencontre rarement les futurs collegues avant d'etre embauche et dans ce cas la carte est inutile... puis qu'on va travailler ensemble :) Non vraiment c'est une depense inutile.

10 Novembre 2015
06:10

Tu as entièrement d'accord Bene.
Si j'ai dis ca c'est parce que lors de mon dernier entretien, j 'ai été présenté a mes collègues et qu ils m'ont donne une carte de visite. En avoir ou pas ce changera rien et ce n'est pas la priorité de toute façon.

09 Novembre 2015
03:00

J'avais mal compris, je pensais que tu comptais rentrer en France apres.

Dans ce cas oui il faut le preciser. Cela permettra tout de suite a l'entreprise de se projetter et si elle n'a pas l'intention de fournir un visa de travail, elle pourra tout de suite refuser de t'embaucher ou te dire que ca ne sera que pour un an.

10 Novembre 2015
09:16

@sebastien83 : Je bosse dans la gestion de projet et j'aime ça. L'idéal serait de travailler dans une entreprise ayant des contacts avec l'étranger, histoire que l'anglais ou le français m'aide dans mon boulot et me permettre d'être plus efficace plus rapidement. Je n'exclut pas les boîtes étrangères au Japon, et je conserverai un CV anglais pour ces dernières.

Cependant, je pense que ceci, bien qu'étant possible, reste peu probable. J'ai donc pris en 2014 des cours du soir afin de devenir prof d'anglais (plus précisément, Anglais en tant que langue étrangère). J'ai eu mon diplôme juste avant mon premier voyage, fin 2014. L'organisme possède son portail d'offres d'emploi et il était également prévu d'y faire un tour avant le début de l'année scolaire.

Je n'ai pas fait cette formation uniquement pour avoir une corde de plus lors de mon arrivée au Japon, je trouve l'enseignement quelque chose d'intéressant et potentiellement très gratifiant. Mais j'ai également pris conscience du travail en amont quand on arrive à la création de ses leçons (la recherche d'activités, la structuration des cours, l'enchaînement, comment appréhender certains comportements, ...).

En dernier lieu, un boulot pour vivre, mais j'essaye quand même de viser plus haut tant que je peux.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.