Le Japon et son racisme ordinaire

Vue la tendance du Japon à la dépopulation, l'immigration va vite devenir un recours indispensable pour supporter sa démographie vieillissante. Mais la forte homogénéité des Japonais sur le plan génétique, notamment liée à leur insularité (exceptés les Aïnous reconnus seulement récemment), encourage peut-être inconsciemment des formes de discrimination aux degrés divers.

En tant qu'occidentaux blancs au Japon, les situations les plus souvent rencontrées sont sans doute les suivantes :

  • on présume automatiquement que vous êtes Américain(e) ou en tout cas anglophone, donc on vous aborde en anglais ;
  • si vous habitez au Japon, c'est que vous êtes prof de langue (anglaise, ou française une fois que vous avez précisé votre francophonie) ;
  • puisque vous ne devez rien connaître ou presque à la culture et la langue japonaises, on vous félicite comme un enfant lorsque vous mangez avec des baguettes ou dites arigatô.
À découvrir également :

Le complexe de l'expatrié au Japon

Ce sont là des formes de préjugés pas bien méchants, certainement pas dans l'intention de nuire voire au contraire, mais qui restent usants pour les expatriés bien intégrés. Le rapport est peut-être plus insidieux, en tout cas les préjugés souvent plus forts, envers les personnes noires que les Japonais ont parfois du mal à appréhender (car ils en croisent moins, en particulier dans les campagnes). Quant aux half, ces métis à demi-Japonais, leur intégration tout à fait légitime pose souvent problème comme le soulèvent de nombreux témoignages.

Discriminations en tout genre

Plus graves sont les 右翼団体 uyoku dantai, ces groupes d'extrême droite qui font grand bruit chaque 11 février (jour férié commémoratif de la fondation de l'État) au moment de leur "ralliement" au sanctuaire Yasukuni à Tokyo. Tout au long de l'année, on peut les croiser arpentant les villes à faible allure dans leurs 街宣車 gaisensha, des camionnettes et autres bus noirs ornés de drapeaux du Japon (voire du drapeau de la marine japonaise) d'où ils scandent via des mégaphones leurs discours nationalistes de haine et autres musiques militaires, demandant notamment le retour d'une véritable armée japonaise. Ces révisionnistes des exactions du Japon pendant la seconde Guerre Mondiale sont bien connus, pour certains, pour leur affiliation à des groupes yakuza. Pour information le gouvernement du parti Jiminto de Shinzo Abe, en place actuellement au Japon, est centre-droit.

Au Japon, il existe, seulement depuis 2016, une loi contre les discours haineux ou la discrimination, mais sans réelle punition ou interdiction, laissant donc en pratique le champ libre notamment à ce genre d'actions. Toutefois une jurisprudence en 2013 basée sur la Convention Internationale des Nations Unies a puni l'un de ces groupes, Zaitokukai, à plus de douze millions de Yens (~101 524,10€) de dommages et intérêt pour discrimination raciale. Gageons que cela calme certaines ardeurs puantes.

Car les cibles les plus fréquentes des nationalistes japonais exacerbés sont les 在日韓国人 Coréens Zainichi, groupe minoritaire le plus important sur l'archipel, d'une nation avec laquelle le Japon a une relation compliquée depuis longtemps. Par exemple, au printemps 2013, des manifestations houleuses ont éclaté à Shin-Okubo, le quartier coréen près de Shinjuku, voyant s'écharper anti et anti-anti ! Jusqu'à la sortie cet été du film d'animation Le Vent se Lève de Hayao Miyazaki a suscité de vifs échanges sur Internet, au sujet de la position soit pro-militariste soit anti-patriotique du réalisateur, selon que la critique vienne d'un côté ou de l'autre de la mer du Japon...

Au-delà de l'origine, c'est le poids qui a été récemment montré du doigt à Osaka dans cet exemple anecdotique, où chaque kilo des locataires féminines en plus ou en moins sur la balance se transforme en 1.000¥ (~8,46€) ajoutés ou déduits sur le calcul du loyer !

Quoiqu'il en soit, il serait bien malvenu de voir la paille dans l'œil du Japon sans la mettre en perspective avec de si nombreuses poutres partout ailleurs dans le monde. D'autant qu'en tant que touriste de passage, vous n'avez que peu de chances de subir une forme de racisme au Japon, souvent même bien au contraire. À ce sujet, vous avez des anecdotes à partager ?

Article intéressant ?
4.64/5 (81 votes)

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Trouvez un vol pour le Japon

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Pour aller plus loin

Guide de conversation audio au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Happo
16 Mars 2014
20:12

Mouais... Sauf que dieu merci je ne suis pas américaine donc ça n'a pas la même valeur :p et pour le coup cela me rappelle un étranger qui a pris la mouche dans un bar parce que le serveur (en voulant faire du social avec lui en plus) a sorti le mot gaijn... Du coup le mec hyper outré lui a fait tout un cours sur l'utilisation du mot gaijn au Japon ce qui a laisse l'assistance.. Médusée. Tout dépend du contexte quoi ! C'est cool de faire un rappel pour ceux qui ne savent pas mais j'espère que tout le monde a compris que je ne l'utilisais pas de façon péjorative mais plutôt pour gagner qqes touches (d'autant que j'ai tendance a écrire des pavés-_-)

Happo
16 Mars 2014
20:19

Oui bon.. en relisant mieux ton message je comprends que c'est une piqure de rappel general (pas forcement que pour moi, quoi).. au temps pour moi, c'est mon complexe de persécution -_-

minis totottes
18 Avril 2014
16:05

C'еѕt du bonheur dе parcourir votre ѕite

Riri
20 Mai 2014
21:35

Article super intéressant, j'ai parcouru le débat avec beaucoup d'attention . Je ne connais rien du Japon mais comme certainement beaucoup ici, j'ai été bercé par le club Dorothee,les documentaires etc...

J'ai toujours envie de visiter ce pays magnifique mais il est certain qu'il faut etre lucide sur certaines choses. Le fait que le Japon soit un pays culturellement et materiellement riche fait rever, donne envie mais le rend aussi cible de critiques, aucun pays n'est parfais,il est plus facile de critiquer un pays riche qu'un pays en development meme si des choses atroces se passe partout dans le monde et que les japonais sont loin d'etre les pire en matieres de traitement humains.

Je pense que les Japonais sont devenus populaires à leur dépend et que la mondialisation est devenu tellement normale qu'on pense que tout le monde doit se melanger.Un peu d'histoire sur le Japon remet les choses en place. Le Japon doit aussi son success a son fonctionnement.

Je suis grande fan de mettissage et multiculturalisme et ne pourrait pas supporter un environnment monoculturelle pendant plusieurs annees, cependant cela vient de mon education et je ne crois pas que ca devrait etre imposer en valeur universelle.

En ce qui concerne l'isolation des etrangers,les mepris,comme dit precedemment, je n'ai jamais vecu au Japon,mais j ai rencontre des Japonais,chinois et coreen en tant que noir etle dedain et mepris "sauce asiatique" est sans retenu et sans etat d'ame, je l'ai vecu a plusieurs reprises sans avoir eu a vivre au Japon.Chez les japonais et les Coreens, c'est tres subtile et ne se traduira jamais en insulte directe.

Je dois dire que ce qui m'etonne le plus dans les reponses, ce sont que les noirs qui ont vecu au Japon veulant soutenir l'idee que l'experience noir au japon est positive alors que les commentaires precedent sont repetitif du fait que etre touriste n'est pas etre resident permanent.

Maintenant est ce que ces faits vont m'empecher d'apprecier le Japon si j'y vais? Certainement pas et je ne jugerai pas un japonais du premier abord comme je n'aimerai pas qu il me juge, cependant il y a des faits reels a prendre en compte pour eviter toute deception traumatisante et le racisme japonais en est un.

sophie
01 Juin 2014
09:15

J'ai regardé ce qui pouvait être dit sur ce thème car en vacances en famille avec un bon accueil partout, on a vécu un soir une recherche de resto épique. Tout le monde sortait apparemment ce soir là et du coup on n'était pas les bienvenus. un serveur nous a demandé si on parlait japonais et dans la négative nous a dit que seuls les locuteurs de japonais pouvaient entrer. Ailleurs on nous a dit poliment qu'il n'y avait pas de place tout en laissant entrer des locaux pour patienter; On n'en n'a pas fait un drame mais je me demandais si c'était fréquent comme situation.
Ca ne m'empêchera pas d'y retourner on a beaucoup aimé notre trip;
Sophie

12 Septembre 2014
12:26

Superbe article. Superbe site. Je tire avant tout un chapeau-bas a l'équipe qui a monté cette belle affaire.

Je me decide enfin a creer un compte sur ce site afin d'apporter mon humble avis sur la question.
Apres 7 ans de travail au Japon, je peux vous dire que ce pays a une grave probleme vis a vis du reste du monde. Et ils vont le payer cher dans les 20 annees a venir. Je vous garanti qu'ils vont lentement mais surement, se faire totalement dé-boi-ter par le reste de l'asie, a commencer par la Chine...
Les USA ne pourront pas eternellement controller la region asie-pacifique et auront surtout beaucoup moins d'interet a faire du business avec le Japon (au vu des nombreux échecs commerciaux de ces 5 dernieres années pour l'archipel.
Je vais expliquer par un exemple concret, en prenant pour cible le high tech et la societe Samsung (donc la Corée):
En 2013, Samsung a réalisé, à lui seul, 36 milliards de dollars de profits opérationnels, soit le double du montant généré, au total, par les huit plus grands groupes d’électronique nippons (Hitachi, Panasonic, Sony, Toshiba, Fujitsu, Mitsubishi Electric, NEC et Sharp) sur l’exercice fiscal allant d’avril 2013 à mars 2014.
Le truc qui fait bien mal aux fesses.
Comme si Chanel, Cartier, Hermes se faisaient dissoudre par H&M...
Vous imaginez un peu la suite ?

On va me dire que je suis hors-sujet.
Moi je pense que c'est extremement lié. C'est tres dommage pour eux. Mais ainsi va la vie quand on reste la tete dans le guidon.
J'ai rarement vu un peuple aussi formaté.

la-puta
26 Septembre 2014
05:02

Le Japon s'en prends plein les fesses depuis 1868, et c'est pas Coreen qui le leur ont mis...

Je pense que le Japon est dans une impasse politique plus qu’économique. <del>La corée</del> Samsung va bientot éclaté attendez encore quelques mois que le vieux clamse et ensuite les enfants vont se dechirer entre eux... Ce n'est qu'une question de temps.

Pour le reste le probleme du japon il est interne. Il y a trop de vieux con au manettes. Les mecs sont la et s'occupent d'eux et de leurs vieux copains. Tant que ca continuera comme ca le Japon coulera. Mais une fois que ca changera un peu.

En matiere de formatage les Coreens du sud sont excellent aussi.
Les chinois n'en parlons pas...
Bref ne crachons pas trop dans la soupe non plus, c'est pas du Yop !

japotexte
05 Octobre 2014
12:57

Bonjour,
Le mythe de l'homogénéité ethnique japonaise à la vie dure, comme tous les "nihonjinron" (théories sur les Japonais) vendus par les Japonais eux-mêmes au reste du monde, et bus par celui-ci comme du petit lait, jusqu'à se retrouver au sein de cet article. C'est un mythe très récent, un des nihonjiron les plus récents en fait, puisqu'il est né après la guerre. Le peuple Japonais, à part pendant les trois cents ans de fermeture relative du pays à l'ère Edo à toujours connu l'immigration et l'émigration. Il est en fait d'une grande hétérogénéité: origines coréennes (la vague d'immigration coréenne après Yayoi peuple presque entièrement le Japon), mongoles, indonésiennes, chinoises, taiwanaises, indonésiennes, philipines, ainoues, okinawaises....
Il faut lire Oguma Eiji, A Genealogy of 'Japanese' self-image (prix culturel Suntory en 1996).

Yukidog93
19 Novembre 2014
19:26

Bon déjà bonjour tout le monde :D

Je voudrais commencer par parler du terme "race" qui m'écorche les yeux! Par pitié arrêtez d'utiliser ce terme vous ne faites qu'alimentez le gouffre qui sépare la seule et unique "race" humaine (être humain quoi...)

Ensuite pour les gens qui disent que c'est normal que les japonais nous parlent en Anglais... D'accord certes en tant que touriste cela peut etre très plaisant et flatteur NÉANMOINS quand on montre à son interlocuteur que l'on sait parler sa langue (qu'on a bossé comme un chien pendant 4 ans) et que ce dernier vous répond en anglais... Je pense que tout le monde aurait la même sensation d'impolitesse! Après je ne sais pas, personellement en France si quelqu'un m'interpelle je lui parle d'abord en Français puis si effectivement cette personne s'avère être étrangère je lui parlerai en Anglais... Je sais pas moi, je suis métis je vais à Calais à Marseille ou n'importe où les gens me parleront toujours Français (avec très certainement du dédain dans certains cas malheureusement -_-) et quand bien même j'eus été chinois (tombe bien je le suis à moitié!) je pense qu'on m'aurait parler Français...

RYO
30 Novembre 2014
11:22

MERCI KANPAI !! un site pour tout les gens qui apprécient le Japon mais qui a l'honnête aussi de parler des cotés moins Kawaii !

C'est marrant mais c'est toujours le même type d'opposition, on a d'un coté la vison des amoureux du Japon et qui souvent rêves du Japon ou au mieux son venu en touriste ou étudiant ici puis de l'autre coté les gens aimant le Japon mais ayant vécu au japon , plus en profondeur et qui ont une réponse différente mais en réalité c'est la culture Japonaise qui veut cette appréciation differente .

Je vis actuellement au Japon depuis 2 ans et demi mais avant cela j'y étais venu 4 fois mais mon ressenti à été trés different entre les vacances/etudiant et la vrai vie quotidienne du japon , les Japonais ont le Honne (本音) et Tatemae (建前), le double face .ils seront tout sourire , toujours courtois et ne diront pas ce qu'ils pensent,
mais celui si disparaît dans le milieu du travaille et forcement un vacancier et un résident ne verront pas la même chose.

Le Japon est magnifique comme pays ac une culture exceptionnelle , c'est aussi surtout le pays du divertissement , de la consommation a outrance , du pays qui ne dort jamais et comme dit plus haut le racisme au japon est passif ... un gaijin qui viendra ici ne comprendra jamais cette forme de racisme , au pire on lui parlera tout le temps en anglais , le dévisagera dans le train , ou un sugoi lorsqu'il tient des baguettes mais rien qui puisse faire ressentir un mal être , et ne pourra que apprécier ce pays pour toutes ses qualités qui fond la différence ac ailleurs mais en réalité c'est la pointe caché de la iceberg.

Des phrases d'amis differents vivant ici qui mon interpeler :
- Au japon tu es toléré mais tu ne sera jamais accepté ( 17ans au japon)
- le Japon c'est comme disenyland , t'as tout pour t'amusé c'est propre, c'est sur , c'est archi fun mais vaut mieux ne pas y travaillé
- (ami francais d'origine asiatique ) toi t'es blanc t'es grand le racisme sera jamais direct mais moi je suis foncé asiatique j'ai subi beaucoup de chose que tu n'imagine pas

Lorsqu'on vit en tant que résident , on obtient sa "Alien Card " qui fait sourire ou réfléchir ... puis dans la vie quotidienne on est mit a l'écart, on sera toujours mit a l'écart, on ne pourra jamais avoir de relation profonde avec des amis Japonais , certains endroits ne vous seront même pas accessible ( vous imaginez en france des endroits interdit aux etrangers ???! ) , faites autant d'effort vous ne serez jamais accepté dans cette culture, vous êtes un gaijin pour la vie et tout les étrangers ici connaissent cette solitude sur le long terme , du faite de ce racisme passif qui n'a rien a voir ac le notre certaine personne ne le comprennent pas a moins d'avoir vécu des années ici ( a part si vous êtes d 'origine asiatique vs serez clairement insulté ) et ce racisme est en réalité le coeur de tout les pbs du japon qui l'isole sur lui même et qui n'en fait pas le progresser sur ses points négatifs , le travaille ( 12h/j ,dormir au taf mais qui pourtant ne sont pas plus productif que les entreprises étrangères) ,le rejet de tout ce qui n'est pas Japonais ( les métisses ici ont la vie dur ) et donc être aussi avancé technologiquement mais si en retard culturellement sur les étrangers et tout les préjugés qui vont avec , son future effondrement économique etc ...

Svp les fanatiques du Japon , ne me dit pas oui mais en France si , je ne dit pas que la France est mieux ou moins bien , que je fais un "Japon Bashing" parce que j'évoque un point négatif , tous ici nous aimons le japon et nous nous retrouvons sur ce forum, ce qui n'empêche que le Japon n'est pas la société parfaite , ni la France bien sur car en réalité le paradis serait un mix entre le France et le Japon ^^.
Et ne prenez pas pour exemple les 2% de japonais ouvert a l étrangers et qui ont vécu a l'étrangers comme généralité et comprenez que vous pourrez pas comprendre le point de vue entre votre séjour ici et ceux qui y vivent depuis des années .

Pour les amoureux du Japon qui pourrait hésiter de venir en vacances , n'hésiter pas !!! Je pense que c'est l' endroits ou vs vivrez les meilleurs vacances de votre vie, car tout ce qui vous fait rêver sera au rdv , vous serez bien accueillie , aucune impolitesse , un pays du service entre tradition et high-tec et quelques soient vos origines ( noir asiate blanc ... )

Pour y vivre ? n'hésitez pas !! ce sera aussi un expérience exceptionnelle , mais y vivre toute votre vie ? très peu de gaijin reste pour toujours au japon , certain accepte cette mise a l'écart mais beaucoup en ont marre malgré l'environnement agréable mais il faut juste ne pas fermer les yx sur cette réalité.
Et que cette société est loin d'être parfaite contrairement ce quelle laisse paraitre mais c'est un autre débat mais tout est liée au final CAR ce qu'on voit ici et ce qui est vraiment en profondeur sont deux choses differentes .

Thibault
30 Novembre 2014
12:15

C'est vrai, tout est vrai.

Beaucoup d'adolescents et de fans inconditionnels du Japon ont du mal à l'accepter mais leur japon idyllique n'existe pas, ce n'est que la résultante d'une campagne marketing bien rodée.
Ton exemple avec disneyland est d'ailleurs très évocateur et J'irais même plus loin.

Le japon c'est super quand tu dépenses ton argent chez eux mais lorsqu'il s'agit de le gagner, c'est une autre histoire.

Pour ce qui est du marketing international, le Japon met la gomme, le gouvernement est derrière . Il s'agit d'inciter les gens à consommer, consommer et encore consommer pour stabiliser la balance commercial qui au niveau des matières premières joue énormément en défaveur du Japon.
Ils mettent en place, dans cette optique, des campagnes agressives ! ils tentent de créer tout ce qui est susceptible de plaire aux jeunes: " choses mignonnes, plein de couleurs, drôles, une ribambelle de personnages à qui un jeune paumé pourra s'identifier etc..."Car les jeunes dynamisent un marché! car il n'y a rien de mieux qu'un jeune pour lancer un effet de mode et pour obliger ses parents à l'accompagner dans son nouvel univers. Cependant, tout cela n'a qu'un seul but, lui faire acheter JAPON ni plus ni moins et ça marche.
Beaucoup de gens vont faire du tourisme au Japon alors que en ce qui concerne les monuments, excusez moi ce n'est que mon avis, mais c'est un peu toujours la même chose. Les châteaux sont tous pareils et les temple aussi... ( je m'en suis rendu compte à force de visiter les châteaux que, au final, je voyais toujours la même chose, mais à un endroit différent en somme ) . Ce que les gens viennent rechercher au Japon( même inconsciemment), c'est surtout un mode de vie généré par le fantasme avec lequel ils ont grandi grâce à une campagne marketing finement menée.

J'ai vécu 4 ans au Japon et on a décidé de s'installer ailleurs car on n'en pouvait plus... Cette pression sociale, toujours bosser bosser bosser, vivre pour son patron sans vraiment profiter des choses autour de soi... cette obsession du pognon et de qui a la plus grosse ( je parle de la somme d'argent) ... lorsque je leur disais que je partais en France pour un mariage dans ma famille, il a fallu se justifier un nombre incroyable de fois pour ne pas se faire virer... Résultat j'ai eu le droit à deux jours dont l'un est samedi ( c'est le max que j'ai pu obtenir) Et il faut toujours montrer patte blanche... notre avis ne les intéresse pas... les japonais ont pour habitude de se déchaîner sur toi pendant que t'es pas là, en te traitant de tous les noms et se plaignant de ton inefficacité ( j'ai même les preuves...) et vont pourtant te faire de grands sourire et se montrer plein de sagesse à ton retour...C'est un pays qui a une double face.

Lorsque tu es touriste c'est différent. Tu leur fais honneur en allant chez eux, tu dépenses ton argent chez eux et remplis les caisses d'état et ils savent que tu ne resteras pas pour voler le travail des locaux donc ils t'aiment bien.

Ainsi que ce soient les touristes qui viennent pour découvrir un beau pays (propre!) ou les jeunes fantasmant sur le Japon (les japan victims), il y a toujours un fossé énorme entre ce qu'ils voient et ce qui est.

Et tant qu'on a pas vécu au Japon, on ne peut pas le savoir car ça se passe de l'autre côté de la barrière, comme a disneyland! comme à mac donald ! c'est fun d'y aller mais quand t'es de l'autre côté du comptoir c'est tout de suite moins drôle et la douche est froide, très froide.

Thibault
30 Novembre 2014
12:30

Kanpai,

Vous parlez du Japon qui devra avoir bientôt recours à l'immigration et vous enchaînez ensuite sur le "racisme" ciblant les occidentaux blanc. Non seulement les blancs ne feront pas partie de la mesure " ouverture de l'immigration" si il y en a une un jour , mais ce n'est pas envers eux que le racisme est le plus exacerbé.

Si le Japon ouvre les portes de l'immigration, il ne faut pas imaginer le Japon qui viendrait dans les pays occidentaux, frapper à votre porte pour vous donner un ticket gratuit et en vous ordonnant de vivre chez eux, loin de là. Ils ouvriront les vannes de l'immigration aux indonésiens, thailandais, philippins ,donc aux sud asiatiques, afin de travailler dans le bâtiment et de financer le régime des retraites catastrophique. ça sera une immigration très très choisie car il ne faut pas perdre "l'esprit japonais"

Les blancs quant à eux seront toujours vu comme les fanboy/fangirl, pompes à fric, et touristes un peu naïfs qui ne sont bons qu'à dépenser leur argent chez eux mais ne croyez pas une seule seconde qu'ils envisagent de faciliter les visa pour les occidentaux. ( ceux-ci ne travaillant ni dans le bâtiment, ni dans les tâches ménagères etc...) Les blancs ne représentent donc en aucun cas un moyen de secourir le système Japonais et ne sont donc pas à associer avec "immigration" tel qu'on pourrait l'imaginer.

ouvrir les vannes de l'immigration certes, mais ça ne veut pas dire à tout le monde.

15 Janvier 2015
20:50

"puisque vous ne devez rien connaître ou presque à la culture et la langue japonaises, on vous félicite comme un enfant lorsque vous mangez avec des baguettes ou dites arigatô."

Concernant les baguettes je n'en sais rien, par contre, quand j'ai dit à une amie japonaise que j'avais commencé à apprendre le japonais, j'ai eu droit à... Des kanjis (ce qui fait relativement mal quand on est dans sa première journée d'apprentissage sérieux). Bon du coup je connais plus de Kanjis que de Kanas (enfin je pourrais si je n'avais pas une mémoire de carpe Koï...), mais c'est vrai que ça m'a fait drôle, surtout la suite en anglais "alors en fait...".

Bref anecdote que je trouvais marrante.

Djho
19 Novembre 2015
11:37

Bonjour à tous,
j'avais moi aussi envie de mettre mon petit commentaire !
Je suis actuellement au Japon, c'est ma deuxième semaine ici, la première étant consacré au boulot (pour ma boîte française), la deuxième pour les vacances.
Je retourne en France dans 3 jours.
Je dois dire que ce voyage est le meilleur voyage que j'ai fait. Mais en même temps c'est le pire.
Sentiment très bizarre entre haine et passion. Je crois que, comme tout le monde, j'avais idéalisé le Japon.
Je ne souhaite pas théoriser et je n'ai pas la prétention de connaitre mieux le Japon que certains qui ont commenté ici, mais le racisme, je l'ai ressenti.
En fait, c'est en tapant "les Japonais sont racistes" dans Google que je suis tombé sur ce site.
En deux semaines j'ai eu le droit à tout ce qui est mentionné dans les posts précédents :
-les gens qui te parlent en anglais
-les félicitations lorsque tu utilises les baguettes
-les personnes qui se lèvent dans le métro pour ne pas être assis à coté de toi
-la zone de vide qui s'établit autour de toi dans la rue à un passage piéton
-les mamans qui, effrayées en te voyant, courent attraper leurs enfants (celle-là m'a profondément choqué)
-les gamins qui se moquent de toi (même si je ne baragouine que deux mots de Japonais, je m'en suis rendu compte)
-les ados qui sifflent lorsqu'ils passent à coté de toi
-les restaurants qui te refuse l'entrée
-les regards insistants directs ou du coin de l’œil, puis fuyants dès qu'on les regarde. (en plus ils n'assument même pas!)
-... bref
Alors, oui je suis déçu. Je ne connaissais pas votre définition du racisme passif cité dans d'autre postes. Opposé, il semblerait, à agressif.
Pour moi, le racisme, c'est le racisme. il n'y a pas de racisme "gentil" ou "méchant".
Je prenais ce peuple pour très intelligent et cultivé, mais le racisme c'est l'expression de la peur et de l'ignorance.
Du coup ils m'apparaissent beaucoup moins intelligents.

Pika Pika Killer
08 Décembre 2015
19:34

Si les japonais vous répondent en anglais, c'est surtout pour ne pas vous gêner, pour que vous soyez plus à l'aise dans votre langue, au lieu de vous cassez la tête à parler japonais (c'est ce qu'ils pensent, pour la plupart) car beaucoup pensent que vous êtes anglophones... Comme ils ont appris cette matière, pourquoi ne pas la parler, pour vous rendre service ? Si sa vous gêne, bha dites-le. C'est vrai que c'est peu-être pas flatteur de se faire voir comme un étranger, mais il faut dire que, on s'en rend peu-être pas conte, mais ça se voit pas mal...Sinon, c'est juste que ça se voit à votre manière de parler, vous avez peut être pas l'accent ^^
Je suis franco/japonaise, comme mes grands-parents habitent au Japon (Désolé je raconte ma vie x'D) j'ai fait BEAAAUUUCOOUP de voyage au Japon, je n'ai jamais vu de formes de racisme. (Et je sais de quoi je parle) 8) Quand je suis aller à leur école quelques semaines, justement, ils admiret beaucoup la France. Mais pour ce qui est de la Chine ou de la Corée, ça, c'est à cause de la guerre, sa laisse des séquelles... :/

pilou
26 Août 2016
12:26

Pour y avoir vecu plus de 10 ans et etre marié a une japonaise,
je peux affirmer sans détour que le peuple japonais est un des plus vicieux ,xénophobe, raciste et faux cul que la terre ai portée.
Et en plus ils sont tres cons !!!
Ce qui est fort dommage car c'est un pays et un mode de vie qui me convient a 100 %
Rappel Gaidjin veux dire sale blanc et non étranger, kokudjin veux dire sale nègre et non africain.

Gnomial
01 Octobre 2016
01:16

Je sais que le sujet date de plusieurs années, et que ce je fais est du nécropost mais j'ai lu TOUS les commentaires et je dois dire que ça ne m'a pas enlevé mon envie d'aller au Japon, et même d'envisager d'y vivre. Vos commentaires, et l'article, m'auront au moins permis d'enlever les étoiles que j'avais dans les yeux quand j'entendais le mot "Japon".

J'ai bien compris que le Japon en lui-même était raciste mais quand je vois que certaines personnes ici y vivent ou y ont vécu depuis plusieurs années, je me dis que la vie ne doit pas être si horrible que ça là-bas, sinon elles ne seraient jamais restées autant de temps. Et je fais bien la différence entre le racisme du gouvernement, qui selon moi n'a pas vraiment de "remède", mis à part l'accepter, et le racisme de l'habitant. Quand il s'agit d'une personne, pourquoi ne pas essayer d'en discuter avec elle ? D'après vos commentaires, les Japonais sont fermés, mais avez-vous même essayé de briser cette barrière qu'il y avait entre vous et eux ? Je n'ai pas encore vécu au Japon donc je ne peux pas m'avancer plus que ça mais l'idée de racisme n'est pas unique à un pays. Il y a des degrés de racismes, celui où on ne pourra jamais aborder la personne (à moins de s'insulter bien sûr, l'échange préféré du français :p) car elle n'aime tout simplement pas notre "provenance" (le racisme radical), et celui qui est présent mais que l'on peut "guérir" en échangeant, en vivant en commun (le racisme passif).

Invitez-les, proposez leur de découvrir comment ça se passe au delà de leurs plages de sable. Montrez leur notre culture : ce que vous aviez l'habitude de faire quand vous viviez hors du Japon, les émissions que vous regardiez, ce que vous lisiez (si vous lisiez bien sûr !), etc. Même des trucs très cons et banals, ça leur donnera au moins une autre image de ce que le gouvernement veut leur montrer. Et puis s'ils refusent de vous voir, insistez mais ne soyez pas amers, soyez pédagogique, essayez de leur faire comprendre que vous ne voulez pas les radicaliser et les forcer à vivre à l'occidental (sinon quel intérêt de venir s'installer au Japon ?), mais juste avoir de meilleurs relations avec eux, apprendre à les connaître, plutôt que de vivre une hypocrisie permanente. Dites leurs ce qui vous gêne, n'ayez pas peur d'être mal vu parce que vous leurs avez dit leurs 4 vérités. De toute façon il vous voit déjà mal, alors pourquoi ne pas essayer ? Essayez avec l'humour, ça passe toujours mieux. N'allez pas me dire que tout le monde est fermé au point de vous refuser une invitation. Le bourrage de crâne ça existe, je suis d'accord, mais derrière il y a toujours des personnes qui se font leur propre avis, et qui ont leur propre façon de penser. Vous n'avez pas non plus besoin d'être accepté par toute la société pour vous en sortir, un cercle d'amis suffit amplement.

BurakuTokyo
13 Octobre 2016
00:06

Au Japon il y a le bien comme le mal et c'est valable dans tout les pays. Mais cette article est bien mais pas assez profond à mon goût. Tu parles de Aïnou mais tu n'as pas parlé des Burakumi qui sont très mal traité au Japon. Même les occidentaux sont mieux traités qu'eux. Pour plus d'infos il y a un japonologue qui a traité du sujet dans son livre: " L'autre Japon : Les Burakumin" de Jean-François Sabouret, je ne l'ai pas encore lu mais il traître de ce racisme envers cette catégorie de japonais (japonais contre japonais c'est triste). Mais j'aime ce genre d'article car j'en ai marre des bisounourse Land qui nous vente un Japon ZERO défaut c'est tellement épuisant que tu te dis à un moment donné: "y'a un truc louche sous cette couverture..."
Il y a des japonais racistes et d'autre non, il ne faut pas tous les mettre dans le même panier. Si un fruit est pourri ce n'est peu être pas le cas des autres, il serait donc inutile de jeter son sac sans vérifier tout les produits. :/
Mais bon merci pour le sujet traité mais j'aimerais bien un article sur les Burakus! :3

Zigo
13 Octobre 2016
13:44

Quand quelqu'un vient travailler en europe, c'est un immigré, quand un européen va travailler dans le reste du monde c'est un expatrié...Héritage colonial? Le racisme se pratique à tous les niveaux, et très largement dans la sémantique, il est bien de s'en rendre compte quand on dénonce un type de discrimination de ne pas en user soit même ;)

fuchan
13 Octobre 2016
19:38

On dit immigré en parlant d'un étranger qui vient travailler dans le pays dans lequel on vit.
On dit expatrié en parlant d'un compatriote qui part travailler à l'étranger.
Tout dépend de quel côté de la frontière on se place... c'est partout pareil et pas seulement en Europe.

Asari J. L-Landon
12 Janvier 2017
23:00

lolnop, dans ce cas on dit émigré.
Et puis faut pas se foutre de la gueule du monde, j'ai jamais vu un français dire d'un américain blanc vivant en France que c'était un immigré, toujours un expat. Marrant, marrant.

Stuart87
01 Février 2017
10:57

50% des Japonais sont xénophobes et/ou racistes mais comme ils sont aussi pour nombre d'entre eux les champions du monde de l'hypocrisie et de la lâcheté sociale ça laisse croire le contraire. Pour les japonais de plus de 80 ans ça frôle les 100%. Ce pays a une très sale mentalité très proche de ce qu'elle était avant la seconde guerre mondiale quoi qu'on en dise. Ils ont très peu fait de travail sur eux après avoir été vaincus. Ils se cachent c'est tout ce qui a changé. C'est ni plus ni moins que du manque de respect qu'ils font quand ils t'ignorent. J'ai beaucoup d'anciens camarades d'école de commerce qui m'ont raconté la même chose que cette youtubeuse. Quand ils apprenaient le japonais et le parlait mal tout le monde (les japs) leur faisaient des compliments sur leur japonais mais une fois qu'ils le parlaient parfaitement bien plus aucune remarque. En fait ça vient qu'ils croient dûr comme fer à la supériorité de leur culture sur toutes les autres et ils se sentent tout de suite psychologiquement agressés quand ils se rendent compte que leur langue (qu'ils croient Ô combien parfaite et complexe) n'est absolument pas inappropriable pour nous sous-race d'occidentaux aux cerveaux moins performants que les leurs, nous les blancs aux mœurs de barbares. La politique migratoire du japon c'est pareil, elle est très rude et illustre bien ce que je dis plus haut. Ils sont restés assez nationalistes mais de manière retord. Pour tous ceux qui idolâtre le Japon vous risquez de tomber de haut. -> Ce pays est un pays assez à droite, un état Policier (là-bas les aveux obtenus par des mal-traitements physiques sont recevables devant un tribunal), border line côté droits de l'homme (ils appliquent la peine de mort entre autre), société assez corrompue (même si à première vue ça échappe à l'étranger de base, surpeuplé, bureaucratisé à l'extrême, confucianiste à l'extrême (voir Shintoïste ce qui est pire !), un pays de mouton où la réflexion personnelle est très mal vu ce qui est grâve pour la justice et le progrès dans ce pays, la xénophobie cachée omniprésente, la condescendance permanente (souvent injustifiée en plus), l'inculture générale d'une grande partie de la population, et son goût à ne pas le savoir et la cultiver, la misogynie, la vie horriblement chère, la pression au travail poussé au rang d'art (parfois pour rien, juste par culture d'entreprise façon japonaise), les gros problème psyco (non soignés) de certains japonais qui sont pris par leurs compatriotes comme des originaux alors qu'ils sont limite psychotiques, la fierté très mal placée de la plupart des japonais travaillant avec des européens, les baraques minuscules et pas solides, immobilisme social et politique, la culture du paraître bref... bienvenu au Japon ! ^^

01 Août 2018
15:21

Bonjour.
Mon avis : il n'y a pas de fumée sans feu.
La société japonaise a été meurtrie. Certains demandent le retour d'une vraie armée japonaise. Eh bien oui, le Japon a été une grande civilisation qui vit avec des bases américaines sur place et qui ne peut pratiquement plus que se defendre. On a rempli le mur de Berlin mais que penserions nous si on avait des bases chinoises chez nous ? Il faut se mettre à leur place aussi et encore je ne reviens pas sur les deux bombes atomiques. Comment peut on exterminer deux villes entières incluant civils innocents (200 000 morts) et faire comme si de rien n'etait encore aujourd'hui tout en reprochant le négationnisme de certains ?
Cette éradication culturelle touche aussi le commerce. Force est de constater que de Shinjuku à Shibuya les Mac Do et les fringues US ont mangé progressivement les ramen et les kimonos, quel dommage. Je pourrais aussi prolonger le discours en pointant l'attitude des gaijins sur place: selfies devant les femmes en kimonos, blogs de gaijin Hunters, et j'en passe. Pas étonnant que devant un tel manque de respect pour leur histoire ils se défendent (et certainement très maladroitement mais comme ils peuvent. Alors oui il y aura toujours du négationnisme sur le massacre de Nanjing, du racisme envers les etrangers, mais peut être faudrait-il revoir la copie dans l'autre sens aussi.

Ajouter un commentaire