Zuihoden (Sendai), mausolée de Date Masamune

Zuihoden

Le mausolée doré de Date Masamune

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Zuihoden est le mausolée de Date Masamune. Il est situé au sommet d’une petite colline reposante et boisée d’anciens cèdres dans la ville de Sendai, capitale de la préfecture de Miyagi. Composé de plusieurs pavillons richement décorés et de nombreuses lanternes, le site historique comprend également les tombeaux de ses descendants.

Dernière demeure éternelle du daimyo Date Masamune (1567 - 1636), le mausolée Zuihoden affiche une ornementation complexe et haute en couleurs, à l'image de son locataire qui fut l'un des seigneurs féodaux les plus influents du début de l'époque Edo (1603 - 1868). Fondateur de la grande ville de Sendai au nord du Japon, il est surnommé le "dragon borgne" pour son caractère bien trempé et la perte d'un œil suite à une maladie dans sa jeunesse.

Ascension dans une forêt préservée

Accessible facilement en bus de ville depuis la gare JR, le site funéraire se déploie sur les hauteurs boisées du parc Keigamine. Les visiteurs entament l'ascension par une pente douce ombragée puis un long escalier en pierre qui date de la construction du complexe en 1637. On se retrouve entourés par une nature envoûtante grâce aux immenses cèdres âgés d’environ 380 ans. Le calme et la sérénité règnent en maître dans ce lieu dédié aux âmes défuntes.

Au cours de la montée, on arrive sur un embranchement où le chemin se divise en 2 directions :

  • l'escalier de gauche est celui à emprunter d'abord et mène au pavillon Zuihoden, le plus reculé dans la forêt ;
  • tandis que l'escalier de droite est réservé pour la descente et la suite de la visite vers les autres tombeaux de l'enceinte.

C'est à partir de ce point que l'entrée payante dans le site historique s'effectue ; il est important de respecter le parcours de visite tel qu'indiqué sur place.

Zuihoden (Sendai), escalier d'accès dans la forêt au mausolée de Date Masamune

Tombeaux des 3 premiers seigneurs de Sendai

L'enceinte sacrée s'organise comme un sanctuaire et l'on reconnaît la présence de pavillons shinto classiques tels que le temizuya consacré aux ablutions des visiteurs pour se purifier. Ensuite, on avance vers les dernières demeures de 3 seigneurs daimyo du clan Date et l'on commence par la plus importante d'entre toutes. Pour cela, on franchit la porte Nehanmon, sculptée à partir d’un cèdre centenaire provenant de la région d’Aomori.

Tombeau de Masamune

Le mausolée Zuihoden abrite le tombeau de Date Masamune, premier seigneur du domaine de Sendai. Petit, à l'architecture de style Momoyama et entièrement recouvert de sculptures d'ornementation, le pavillon se montre magnifique par ses couleurs étincelantes et le mariage luxueux du noir et de l'or. Il rappelle par certains aspects la décoration très riche du Toshogu de Nikko, le grandiloquent mausolée de Ieyasu Tokugawa.

Rasé par les bombardements aériens de l'armée américaine en 1945, le bâtiment actuel est reconstruit à l'identique en 1979 puis rénové en 2001. Il est classé Trésor national du Japon depuis 1931. Un musée attenant permet d'en savoir plus à propos des fouilles effectuées sur le site historique.

Zuihoden (Sendai), porte d'entrée du mausolée de Date Masamune

Mausolées Kansenden et Zennoden

Après un moment de recueil et de contemplation, on revient sur ses pas et l'on emprunte une petite allée toujours bordée d'arbres pour atteindre les 2 autres mausolées de l'enceinte.

Tombeau du deuxième daimyo Date Tadamune (1599 - 1658), le pavillon Kansenden actuel date de 1985 et a été bien rénové en 2007. Fils de Masamune, Tadamune a grandement contribué au développement agraire et économique de Sendai, lors de son règne.

Zennoden est consacré au troisième seigneur de Sendai, le défunt Date Tsunamune (1640 - 1711) dont le bâtiment a été réhabilité aux mêmes dates que son voisin Kansenden. Arrivé au trône à l’âge de 19 ans, Tsunamune est contraint par le shogunat Tokugawa de renoncer à ses fonctions de seigneur féodal après seulement 2 ans de règne. Caractérisé par un sens artistique très développé, il profite de ces longues années vacantes pour s’exprimer pleinement dans les arts de son époque, notamment la calligraphie, la laque Maki-e ou encore la peinture lavis à l’encre noire Sumi-e.

Zuihoden (Sendai), mausolées Kansenden et Zennoden

Cimetières Myounkaibyo et Okosamagobyo

On termine la visite du Zuihoden par 2 cimetières où se dressent des dizaines de lanternes en pierre recouvertes de mousse. Le site de Myounkaibyo abrite les tombes les plus officielles comme celles du neuvième seigneur du domaine Date Chikamune (1796 - 1809) et du onzième daimyo Date Nariyoshi (1798 - 1828). D'autres membres de la famille Date moins gradés sont également enterrés ici.

Okosamagobyo représente le dernier espace funéraire à découvrir. Légèrement excentré, on l'atteint via un tout petit chemin de forêt qui passe derrière le Kansenden ou via un accès à proximité de l'embranchement des 2 principaux escaliers.

On y trouve notamment les tombeaux du cinquième seigneur Date Yoshimura (1680 - 1752) ainsi que celles d’enfants intergénérationnels du clan Date. Isolée du reste des bâtiments, son ambiance troublante dans la pénombre et la verdure de la forêt lui donne un certain caractère mystique.

Zuihoden (Sendai), cimetière Okosamagobyo

Les mausolées de Date Masamune et de ses descendants restent un passage obligé lorsque l'on découvre la ville de Sendai et son histoire très populaire auprès des Japonais. On profite également d’un moment en harmonie avec la nature restée telle que le clan Date l'a connue il y a plusieurs siècles.

Non loin, il est possible de compléter l'excursion par la visite du temple bouddhiste Zuiho-ji, situé juste en contrebas le long du chemin emprunté depuis l'arrêt de bus.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Zuihoden et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 02 février 2022