Yutoku Inari-jinja (Kashima, Saga), sanctuaire Iwamoto

Yutoku Inari-jinja

L'éclatant sanctuaire vermillon de Saga

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Yutoku Inari-jinja est un grand sanctuaire situé dans la ville de Kashima, au sud de la préfecture de Saga sur l'île de Kyushu. Il figure parmi les 3 plus importants sites shinto du Japon consacrés à la divinité renarde Inari. Sa visite à flanc de montagne et via plusieurs tunnels de torii rouges se révèle absolument merveilleuse.

Au rayon des préfectures japonaises les plus méconnues, Saga tient une place d’honneur, peu concernée par le tourisme qu'il soit domestique ou international. C'est pourtant dans ce bastion historique au cœur de Kyushu que se trouve le magnifique Yutoku Inari-jinja, l'un des 3 plus grands sanctuaires du Japon dédiés à la déité Inari 🦊.

Son importance ainsi que la grandeur de ses pavillons rivalisent avec ceux :

Fondé en 1687, le sanctuaire Yutoku a été édifié pour le clan Nabeshima qui régnait à l'époque sur la région Hizen (qui deviendra plus tard la préfecture de Saga). Il récupère la fonction de représentation de la divinité Inari à la suite du mariage du seigneur Nabeshima avec la princesse Kazan-in Manko-hime, originaire du palais impérial de Kyoto.

Yutoku Inari-jinja (Kashima, Saga), grande porte Romon du sanctuaire

Une merveilleuse ascension en terrasses

Laqués d'un rouge vermillon éclatant, les pavillons du Yutoku Inari-jinja présentent une architecture traditionnelle très bien conservée car ils ont tous été reconstruits dans les années 1950. Depuis l'entrée, on lève les yeux vers la montagne boisée où se dressent les différents bâtiments disposés en terrasses et reliés entre eux par des tunnels de torii ⛩️. Cette vue majestueuse promet une ascension inoubliable, empreinte de mysticisme.

Pour celles et ceux qui ont déjà visité quelques sites incontournables du Japon, la découverture du sanctuaire Yutoku à Kashima rappelle plusieurs ambiances, ainsi :

  • au début de la visite, on passe par la grande porte Romon qui s'inspire du design opulent de la porte Yomeimon du mausolée Toshogu à Nikko ;
  • ensuite le hall principal Gohonden, qui repose sur une architecture en poutres apparentes, fait immédiatement penser au temple Kiyomizu-dera de Kyoto ;
  • enfin, la montée vers la zone Okunoin la plus reculée de l'enceinte donne l'impression de se retrouver sous les portiques du Fushimi Inari Taisha, avec la foule touristique en moins et l'authenticité en plus.

Yutoku Inari-jinja (Kashima, Saga), ascension via un tunnel de Torii rouges vers la zone Okunoin du sanctuaire

Le point le plus élevé du site shinto offre un joli panorama sur la ville de Kashima et l'embouchure de la rivière Hama-gawa dans la mer d'Ariake. La montée puis la descente de la zone Okunoin s'effectue par des escaliers en pierre assez escarpés et l'on recommande une bonne condition physique pour apprécier la balade. L'accès jusqu'au bâtiment principal est par ailleurs possible via un ascenseur vitré payant.

Pour compléter la visite, on trouve 2 espaces verts de part et d'autre de l'entrée principale :

  • un jardin japonais typique autour d'un plan d'eau ;
  • puis le parc Higashiyama qui s'étend à flanc de la montagne opposée et abrite notamment 50.000 azalées en fleurs au printemps.

Yutoku Inari-jinja (Kashima, Saga), petit pont rouge du jardin japonais

Yutoku Inari-jinja est un site incontournable de la préfecture de Saga. Ce joyau spirituel se montre en général plutôt calme, excepté lors des grandes célébrations annuelles shinto comme le Nouvel An. Il attire chaque année un peu plus de 3 millions de visiteurs.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Yutoku Inari-jinja et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 27 juillet 2022