Ile des perles de Mikimoto, démonstration des plongeuses Ama

Ile des perles Mikimoto

Le berceau de la culture des huîtres perlières

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

L’île des perles Mikimoto, de son nom d'origine Ojima, se situe dans la baie de Toba, dans la péninsule Ise-Shima, préfecture de Mie. C’est sur cette petite île, à l'embouchure de la rivière Kamo, que Kokichi Mikimoto (1858-1954) devint un pionnier dans la culture des perles à la fin du XIXe siècle. On y retrace aujourd'hui sa vie et son succès industriel au sein de plusieurs musées et boutiques de perles. Des plongeuses traditionnelles japonaises baptisées Ama y font également des démonstrations pour les voyageurs en visite.

Né en 1858, Kokichi Mikimoto est originaire de la ville de Toba, située à l'extrémité est de la préfecture de Mie, dans une région déjà réputée à l'époque pour ses "perles d'Ise". Inquiet du déclin rapide des huîtres perlières à cause d'une pêche excessive, il se lance dans la production de perles de culture de manière artificielle. Après de nombreuses expériences infructueuses, où il n'obtient parfois qu'une moitié de perle ronde, il met au point la bonne technique en 1893 et fait de la perliculture une industrie viable à partir du début du XXe siècle. Il ouvre sa première boutique dans le quartier chic de Ginza à Tokyo en 1899, puis à Londres en 1913. La Maison Mikimoto est aujourd’hui une référence mondiale de la joaillerie et Kokichi Mikimoto est considéré comme l'un des plus grands inventeurs japonais.

Reliée par un pont à la péninsule d'Ise-Shima et située à quelques minutes à pied de la gare principale de Toba, la petite île des perles Mikimoto est un sanctuaire dédié à Kokichi et à son œuvre. Elle comporte 4 points d'intérêts majeurs installés au cœur d'une agréable forêt de pins. En voici un aperçu détaillé.

Ile des perles de Mikimoto, couronne exposée au musée des perles

Musée des Perles

On recommande de débuter le tour de l'île par son musée principal, Mikimoto Pearl Museum en anglais, qui propose une très bonne introduction à l'univers de la culture des perles. La visite commence au rez-de-chaussée par l’explication des différents types de perles qui existent à travers le monde et leurs provenances, par exemple d’huîtres et d’ormeaux. Des panneaux, des vidéos et des dessins permettent de bien comprendre toutes les étapes pour réussir la culture de perles de nacre :

  • la conception naturelle et artificielle des perles ;
  • les techniques de tri des perles ;
  • et le rôle des plongeuses japonaises traditionnelles Ama dans la production d'huîtres perlières.

Cette exposition, à la fois historique et pratique, se révèle intéressante et très instructive, ponctuée des petites activités à faire ou des objets à toucher pour les enfants. L'ensemble des textes explicatifs sont traduits en anglais et quelques informations importantes sont même données en français.

Le premier étage du musée des Perles est ensuite consacré aux bijoux de perles antiques collectionnés à travers le monde et aux œuvres d’art réalisées en perles Mikimoto. Certaines sont absolument merveilleuses à contempler, comme la pagode à cinq étages, le globe terrestre reproduit en perles et autres matières précieuses ainsi que des couronnes royales.

Ile des perles de Mikimoto, démonstration des plongeuses Ama 3

Plateforme d'observation des plongeuses Ama

Non loin de la sortie du musée, on retrouve la rive où est installée une plateforme d'observation divisée en deux espaces :

  • la zone en plein air qui est gratuite d'accès ;
  • et le balcon intérieur qui est payant.

On assiste ici à une démonstration de pêche en apnée des plongeuses traditionnelles Ama (海女), littéralement baptisées "les femmes de la mer" en japonais. Habillées de longs vêtements blancs, elles furent pendant longtemps celles qui descendaient mettre les huitres-mères au fond de l’eau et qui retournaient ensuite les chercher quand elles avaient produit des perles.

Avec les progrès technologiques, ces femmes ne plongent plus dans le cadre de la perliculture mais continuent de perpétuer leur savoir-faire unique auprès des touristes. Leurs démonstrations ont lieu tout au long de l’année et l'on recommande ce spectacle. Chaque Ama plonge à tour de rôle et reste moins d'une minute sous l'eau car elle renouvelle cela plusieurs fois dans la journée. Pour réguler sa respiration et protéger ses poumons, elle émet un bruit particulier que l'on peut entendre depuis l'observatoire.

Ile des perles de Mikimoto, Mémorial de Kokichi Mikimoto

Mémorial de Kokichi Mikimoto

Comme son nom l'indique, cette deuxième galerie d'exposition de l'île aux perles est dédiée à Kokichi Mikimoto. En sept pièces qui reproduisent sa maison, le mémorial retrace la vie de ce grand inventeur et industriel japonais qui a connu autant d'échecs que de réussites avant de toucher enfin à son but : produire en quantité suffisante des perles de culture de qualité.

L'accent est également mis sur le contexte historique de l'ère Meiji (1868 - 1912), période pendant laquelle Kokichi développa son commerce et quels furent les enjeux et difficultés de son projet à cette époque.

Ile des perles de Mikimoto, allée de promenade sous les pins

Bijouterie Pearl Plaza

On termine la visite de l'île par la traditionnelle boutique de souvenirs, qui prend ici la forme d'une bijouterie baptisée Pearl Plaza. Sans nécessairement acheter, la collection de bijoux présentée est vraiment très belle et vaut le détour. La gamme de prix se montre variée et on peut se procurer des perles Mikimoto à partir de quelques milliers de yens 💴 (soit quelques dizaines d'Euros).

Le deuxième étage du bâtiment abrite également un restaurant qui surplombe la baie de Toba et offre ainsi un joli cadre pour déjeuner ou faire une pause café.

Il n'est pas possible de dormir sur l'île aux perles Mikimoto, en revanche la ville de Toba propose de nombreux hôtels 🏨, comme Toba Grand Hotel ou encore Shiojitei.

Perchés sur les hauteurs de la côte maritime, ses complexes hôteliers ont une vue plongeante sur la baie, les îlots forestiers et les champs aquatiques de culture de perles, pour un spectacle fascinant.

Cet article a été réalisé dans le cadre d'un séjour organisé et financé par l'Office du Tourisme de la préfecture de Mie. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Ile des perles Mikimoto et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 01 mars 2021