Dazaifu 8

Dazaifu

L'ancien siège gouvernemental de Kyushu

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Dazaifu est une ancienne petite ville, située grande banlieue sud-est de Fukuoka. Fréquentée essentiellement pour le Tenmangu, son grand sanctuaire shinto, elle accueille également un Musée National qui présente le Japon dans un contexte asiatique. De son pouvoir historique sur Kyushu pendant l'Antiquité impériale, elle conserve des ruines qu'il est possible d'arpenter.

Destination parfaite pour une petite journée en-dehors de Fukuoka, Dazaifu appartient à ces cartes postales japonaises faciles à visiter et au riche patrimoine historique. Ainsi, son centre-ville regorge de touristes occidentaux et asiatiques venus profiter des principaux monuments, éloignés seulement de quelques kilomètres chacun. Sur place, le parcours fléché se fait aisément à pied et sans se presser.

On découvre d'abord la cité par son immanquable avenue commerçante baptisée Dazaifu Monzen-machi. Composée majoritairement d'hôtels 🏨, restaurants et boutiques de souvenirs, elle dessert, depuis la gare, le temple Komyozen-ji, le sanctuaire Tenmangu ainsi que le Musée National de Kyushu. C'est l'endroit idéal pour faire ses emplettes et une pause gourmande, notamment à base de mochi, la spécialité locale. Attention toutefois : elle peut être inondée par des vagues de vacanciers fraîchement débarqués des cars touristiques.

Les sanctuaires Tenmangu sont légion dans tout le Japon, mais celui de Dazaifu reste le plus important au côté du Kitano Tenmangu de Kyoto. Dédié à la mémoire de Sugawara no Michizane, intellectuel et homme politique durant la période de Heian (794 - 1185), des foules de jeunes Japonais s'y rendent aujourd'hui pour se souhaiter bonne réussite aux examens en priant Tenjin, divinité de l'éducation.

Les amateurs d'Histoire du Japon s'éloigneront du centre névralgique pour arriver sur l'ancien site de l’Office Gouvernemental de Dazaifu. Aujourd'hui sous forme de ruines dans un parc public, ce lieu rappelle le rôle administratif important joué par la ville pendant plus de cinq cents ans, durant les ères impériales de Nara et Heian. Fondée aux environs du VIIe siècle, la cité est chargée de contrôler les flux maritimes du port de Hakata (Fukuoka), point principal des échanges avec l'Asie. Bien que les cours impériales contrôlent le pays depuis la région du Kansai, Dazaifu s'érige en axe central dans les relations diplomatiques et de défense du Japon.

Les nombreux monuments de la ville sont quasiment tous classés shiseki (Sites Nationaux Historiques). Les plus curieux peuvent sortir des sentiers battus et choisir des visites plus excentrées. Par exemple, dans la périphérie nord, on peut citer les ruines de Mizuki et du château 🏯 d'Ono, qui en plus de leur valeur patrimoniale, offrent une sortie dans un charmant cadre naturel. Le paysage de Dazaifu s'avère également réputé pour ses pruniers et abricotiers en ouverture du printemps 🌸, puis ses érables rouges à l'automne 🍁.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Dazaifu et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 29 mars 2019